AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 A Sea of Ignorance ft.Raven & Avran

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Voir le profil de l'utilisateur
messages : 38

depuis le : 10/12/2017
age : 30
métier : Pirate
statut & orientation : Bisexuelle & En couple


MessageSujet: A Sea of Ignorance ft.Raven & Avran   Jeu 14 Déc - 2:20


Après trop de temps passé sans Avran, le jour tant attendu était arrivé : celui de son retour. Maintenant qu’Ada avait enfin retrouvé celle qu’elle considérait comme son époux, elle pouvait enfin lui demander de vive voix ce qui avait animé son cœur depuis si longtemps. Ada avait du quitter l’île d’Hara il y a plus de 10 ans maintenant, et malgré ses nombreux et jolis souvenirs, elle avait toujours voulu y retourner. Bien sûr, c’était impossible d’y aller sans bateau, et Ada ne savait malheureusement pas naviguer seule, même sur un des plus petits bateaux que sa famille possédait. Et elle connaissait bien Avran : il ne l’aurait jamais laissée y aller sans être présent, car il ne voulait pas risquer qu’il arrive quelque chose à la mère de ses enfants. Mais l’île d’Hara n’était pas la place pour un homme, et Ada avait toujours gardé un immense respect pour les traditions de l’île. C’est pour cela qu’a l’époque, elle avait accepté de partir sans faire d’histoires. Ce lieu était un petit paradis, et la dernière chose qu’elle voulait, c’était d’y apporter un élément extérieur qui risquait de les mettre en danger. Car même si Ada ne devait rien aux Amazones, c’était elles qui protégeaient les sirènes. Alors comment ne pas les respecter ? Mais comment vivre toutes ces années loin de tant de beauté ? C’était après tout, la terre de son enfance. Ses trois fils raffolaient des histoires de pirates de leur père, mais ils étaient tout aussi attentifs aux histoires de leur mère sur l’île d’Hara. Ada ne voulait pas que ses fils n’aient qu’un seul point de vue sur le monde, et à force de ressasser le passé, la nostalgie avait fait place à un besoin viscéral de revoir, ne serais-ce qu’une fois, ce havre de paix.

Cela avait été toujours été difficile pour Ada d’avoir l’impression d’être en deux mondes si opposés. Mais elle avait du faire son choix il y a bien longtemps, et elle savait que c’était trop tard pour revenir en arrière. Dans un sens, elle était heureuse, mais se retrouvait dans un monde d’hommes qui avaient des manières qui laissaient souvent à désirer. Qu’Avran soit la ou non, leur demeure était constamment bruyante, entre les enfants, les animaux de la ferme, et les quelques esclaves qui faisaient constamment des allers retours dans tous les sens. Elle s’était habituée à être femme de capitaine, avoir des responsabilités importantes et devoir s’occuper de tout lorsqu’il n’était pas la. Mais parfois, juste parfois, elle avait envie de prendre du temps pour elle. De faire quelque chose qui ne bénéficiait qu’elle. Et c’est bien pour ça qu’elle n’avait pas encore osé demander à Avran de l’amener sur l’île. Il n’aurait eu qu’une question en tête : quel était l’intérêt pour lui ? Elle avait eu beaucoup de temps pour trouver toutes les façons possibles de le manipuler un peu pour qu’il dise oui. Parce que c’était souvent la seule façon de le faire sortir de ses petites habitudes sexistes. C’était leur petit jeu quotidien qui était presque devenu leur façon de flirter. Concours d’argumentation, sourires, et quelqu’un qui finissait par céder. Et pour le coup, Ada avait l’arme ultime pour faire céder un homme. La chose qu’il allait désirer le plus après des mois en mer : le sexe. Et même si elle avait envie de lui sauter dessus, elle s’était persuadée qu’elle allait rester forte jusqu'à ce qu’il accepte sa petite demande. Alors, le premier soir de son retour, une fois le dîner terminé, et les enfants couchés, elle sait très bien ce qu’il va essayer de faire. Alors qu’Avran commence à l’embrasser, elle attend que ses baisers passent le long de son cou et se laisse faire le temps de laisser monter l’excitation, avant de dire sensuellement :

Ada : J’ai un service à te demander.
Avran : Tout ce que tu veux mon amour.

Ada ne peut s’empêcher de sourire, sentant très bien que son idée fonctionne et qu’un homme est parfois bien trop facile à piéger. Et bon, c’est rien de bien méchant. Une petite vengeance pour toutes les fois ou elle lui a dit oui pour lui faire plaisir.

Ada : Je veux que tu m’emmènes sur l’île d’Hara. Tu sais à quel point elle me manque.

En disant 'elle', Ada aurait pu vouloir dire l'île en elle même, et bien évidemment, sa mère adoptive, Lily. Elle en parlait après tout souvent, alors il n'aurait pas du être surpris de l'entendre demander ça. Avran, continuant à l’embrasser dans le cou, s’arrête le temps de lui répondre en murmurant à son oreille, mais sans se laisser trop déconcentrer…

Avran : Tout, sauf ça.

Réponse prévisible, mais maintenant qu’elle avait dit ce qu’elle avait à dire, il fallait apporter la petite touche finale. Ada le pousse doucement en arrière, l’empêchant de continuer à l’embrasser, mais lui souriant docilement.

Ada : Je suis sérieuse. Si tu veux vraiment me rendre heureuse tu feras ça pour moi...ou… je ne ferais rien pour toi.

Avran lève la tête et les yeux au ciel, comme à chaque fois qu’elle lui dit quelque chose qu’il ne veut pas entendre. Il sait qu’elle joue avec lui. Tout comme elle sait qu’il joue avec elle. Mais malgré tous ces défauts, Ada sait bien qu’il ne la forcera pas et qu’il la respecte bien trop pour ça. Et surtout, Avran n’est pas idiot. Lui faire comprendre qu’il n’aura pas de sexe avant de l’amener sur l’île, ce n’est qu’une assurance pour qu’il ne change pas un ‘oui’ en ‘non’ dès qu’il aura eu ce qu’il voulait. Il tente de se rapprocher avec un sourire mais elle le repousse encore une fois. Il soupire puis ouvre enfin la bouche :

Avran : Très bien. Je suis fatigué de toute façon.

Première réponse de mec trop fier qui veut faire semblant de ne pas être en manque. Il se détourne un peu d’elle et souffle une bougie, faisant mine d’être prêt pour aller se coucher. Mais cela ne lui prend que quelques secondes pour revenir à la raison :

Avran : Et tu as raison, je ne vais pas t’empêcher d’aller ou tu veux. Et tu as déjà attendu trop longtemps. Nous partirons sur l’île d’Hara le plus tôt possible, disons, demain... Mais ne commence pas à te servir du sexe pour me faire faire tout ce que tu veux.

Ada, souriante, lui fait un petit signe de tête signifiant oui. Car même si elle ne vas pas lui dire, c'est aussi un sacrifice pour elle de se retenir. Et pour manipuler un homme, il faut varier ses techniques pour qu'elles marchent. Mais elle était fière d'avoir, pour une fois, le dernier mot. Le tour était joué. Après l’avoir laissé s’écrouler sur le lit pour récupérer de son dur voyage, Ada alla le rejoindre, rêvant toute la nuit de l’île de son enfance qui lui avait tant manqué. Le lendemain, il est temps de se mettre en route, et Avran est évidemment réveillé avant tout le monde, et inutile de se demander pourquoi. Ada et Avran prennent un petit bateau, bien plus pratique car pas besoin d’avoir tout un équipage pour le faire avancer. Les deux amoureux arrivent enfin à quelques mètres d’une des plages de l’île, et Ada se prépare à y aller avec une petite barque. Elle explique pour la 100ème fois à son époux qu’il doit l’attendre sur le bateau et surtout ne pas venir sur l’île, car les Amazones ne seraient pas du tout, du tout contente. Et Ada tiens beaucoup à respecter les sirènes, Lily, et leur mode de vie, et reste certaine qu'Avran sera assez mature pour respecter ça...

_________________


Dernière édition par Ada Leary le Mar 16 Jan - 2:18, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
messages : 72

depuis le : 26/11/2017
age : 35
métier : Pirate
statut & orientation : Hétéro & En couple


MessageSujet: Re: A Sea of Ignorance ft.Raven & Avran   Jeu 14 Déc - 2:23


Presque un mois passé en mer entouré d’hommes et de testostérone. Presque un mois sans avoir pu toucher ou embrasser une femme. C’était le lot de la plupart des pirates, mais Avran avait la chance d’avoir trouvé celle qui les valait toutes la seule qu’il avait aimé, et qu’il aimait toujours. Non seulement Ada lui avait sauvé la vie, mais elle lui avait montré qu’il avait un côté sensible et doux qu’il semblait avoir perdu quelque part dans son enfance. C’était l’image de son beau visage qui animait ses nuits en mer, lorsque les tempêtes faisaient rage et qu’il n’y avait rien d’autre à faire, sinon attendre que le temps passe. C’était son corps, sa chaleur, ses formes, tout son être qu’il essayait de retrouver dans son imagination. Alors, à son retour, après avoir serré chacun de ses enfants dans ses bras, il avait pu retrouver les douces lèvres de Ada qui lui avaient tant manquées. Et il aurait aimé l’emmener immédiatement dans la chambre et y rester, mais passer du temps avec ses fils avant qu’ils n’aillent se coucher était tout aussi important. Inutile de dire qu’au soir, il aurait été plus sage d’aller enfin profiter d’un vrai lit et d’un sommeil paisible. Mais son corps d’homme avaient d’autres priorités, et c’est ainsi qu’il se retrouve à devoir jouer les maris modèles, et à devoir faire ce que sa femme lui demande. Tss. Il avait presque oublié à quel point Ada avait du caractère, et qu’elle n’était pas juste la pour ses fantasmes nocturnes. Il lui fallait toujours un petit temps d’adaptation pour revenir à la vie, disons, normale. Et il était bien trop fatigué pour se battre. Et après tout, elle ne lui demandait rien de bien difficile. Il n’aimait juste pas qu’on lui dise quoi faire. Et il détestait faire quelque chose sans rien avoir en retour. Alors bien joué, chère femme. Il respectait le fait qu’elle le connaisse bien et qu’elle connaisse ses faiblesses, et dans un sens, ça l’excitait encore plus qu’elle essaye de prendre le dessus.

Direction l’île d’Hara. Malgré le froid dans l’air, Avran est content de cette petite excursion. Dans son esprit, il n’y a aucun danger, surtout comparé à son quotidien. C’est paisible de pouvoir naviguer avec Ada, et cela lui rappelle leur jeunesse, lorsqu’ils se sont rencontrés pour la première fois. Ils ne parlent pas beaucoup, chacun plongé dans ses propres pensées. Alors qu’Ada se prépare à partir pour l’île à la nage, elle le met en garde encore une fois, comme si elle pensait vraiment qu’il risquait quelque chose. Avran fait mine d’écouter.

Avran : Ne t’inquiète pas, je n’ai aucune envie d’aller sur une île peuplée de femmes.

Et il le pensait vraiment avant de prononcer le mot femme. Et pour ça, c’est à Ada que revient le blâme. Parce qu’Avran n’en avait vraiment rien à faire de cette île, tout comme il n’en avait rien à faire des gens qui se trouvaient dessus. Une femme c’était déjà difficile à gérer, alors des dizaines… voir plus, oh que non. Mais tout en disant ça, il avait allumé en lui l’étincelle de la curiosité. Il laisse Ada partir et comme promis, reste sur le bateau. Enfin, il y reste environ une heure à pêcher avant d’avoir envie de bouger, et le froid n’arrangeait rien. Avran regarde vers l’île, sachant qu’Ada n’allait de toute façon pas revenir avant plusieurs heures. Et il décide qu’après tout, il peut très bien aller faire un tour sur l’île en question. Il n’a absolument aucune peur, et se dit qu’il peut juste faire un petit tour rapide et revenir, personne ne verra la différence. Histoire de voir ou sa femme a passé son enfance, et histoire de voir pourquoi cet endroit est censé être unique. Et au pire, qu’est ce qui pourrait bien arriver ? Qu’il tombe sur des jolies femmes ? Haha. C’était loin d’être une idée déplaisante. Même si Avran n’avait jamais trompé Ada et qu’il ne comptait pas le faire, il avait tendance à flirter innocemment, c’était dans son tempérament. Regarder avec les yeux… quel mal y avait il à ça ?

Avran plonge donc dans l'eau, ressentant immédiatement le sel de la mer qui brûle les quelques blessures en court de guérison qu’il a sur le corps. Mais il a l’habitude de sentir la douleur, et cela ne lui soutire que quelques grimaces le temps d’arriver jusqu'à la plage. Il marche quelques temps en restant sur l’extérieur de l’île, s’assurant d’être a priori le seul dans le coin. Car il était évidemment partit du côté opposé de Ada. Elle tenait tellement à sa relation avec Lily qu’elle lui en aurait voulu d’aller contre les règles. Mais les règles, ça n’avait jamais été son truc. Sauf quand c’était les siennes. Après avoir pas mal marché, Avran repère une silhouette humaine et, tout content de sa petite découverte, s’avance vers elle tout en l’observa l’observant de loin, amusé. Elle semble concentrée à ramasser des bouts de bois sur le côté de la plage, sur le début de la forêt. Elle ramène le tout devant un petit feu qui brûle déjà depuis quelques temps à vue d’œil. Elle ne l’a pas encore remarqué, alors il s’approche encore, et attend qu’elle reparte chercher d’autres bouts de bois. Il a envie de s’amuser un peu, alors il s’avance sans gêne devant le feu pour en profiter et se réchauffer un peu. Parce que mine de rien, il caille. Il a ses armes à sa ceinture, deux petites haches, mais n’as pas l’intention de s’en servir. Il veut juste voir sa tête lorsqu’elle reviendra dans quelques secondes, pour le trouver là.  Est ce que c’est censé être ça, une Amazone ? Une demoiselle aux cheveux longs, seule, qui n’as pas l’air menaçante du tout ? On verra bien...

_________________


Dernière édition par Avran Leary le Mar 16 Jan - 2:19, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
messages : 157

depuis le : 25/10/2017
age : 29 printemps
métier : amazone
statut & orientation : Bi & celib'


MessageSujet: Re: A Sea of Ignorance ft.Raven & Avran   Jeu 14 Déc - 21:53



L’île d’Hara ou l’île à l’éternel printemps. Même en hiver, la température ne descendit pas en dessus des 15 degrés. Chose qui était fortement agréable lorsqu’on vivait dans un tel lieu. Néanmoins faire un petit feu pour faire monter notre propre température, surtout lorsqu’on sait baigné dans l’océan, est pas  une mauvaise idée. Et c’est justement ce que Raven faisait. Elle avait passé sa matinée à nager dans l’océan. Rien de mieux d’ailleurs pour garder sa forme. Et maintenant il était temps de retrouver une température plus ambiante. Alors Raven avait ramassé quelques bois dans la forêt pour en faire un feu. Mais le feu ne prenait pas assez rapidement à son gout, alors elle retourna chercher plus de bois. L’île a toujours été un endroit très calme, très paisible. Fou sont ceux qui osent s’y aventurer. Les quelques navires de pirates qui pensaient être plus malins qu’elles se retrouvaient bien vite enterrés. L’alliance avec les sirènes étaient du donnant-donnant. Si un navire était repéré par une sirène, les amazones en étaient bien vite avertis. Un navire pouvait encore passer incognito, mais pas toute une armada. Alors oui, cela diminuait déjà fortement les chances de gagner. Et puis il y avait bien sur le fait que quelqu’un d’extérieure ne connaissait pas aussi bien l’île que les amazones. Sans parler de leur entrainement intensive.

Pour ce qui est de Raven, elle avait tué une fois, et préférait ne pas devoir répéter l’action. Oh elle savait très bien se battre, et n’hésitait pas à mettre quelqu’un K.O. Mais elle préférait ne pas devoir enlever la vie à quelqu’un, sauf dans le cas où elle n’avait pas le choix. Mais disons qu’une telle option est très très rare. Généralement on a toujours un choix. En allant rechercher du bois, elle avait remarqué un navire au loin. Pas bon signe…. Ils ne s’approchaient jamais d’aussi près de l’île. Laissant tomber les bois, Raven se dépêchait vers ses affaires qui trainaient sur le feu. Elle n’avait que sa dague sur elle. Suffisant néanmoins pour se défendre si quelqu’un devait lui tomber dessus. Il fallait qu’elle avertisse les autres. Qu’on demande aux sirènes de s’approcher du navire pour en découvrir un peu plus. Raven avait un très mauvais pressentiment. Elle n’aimait pas du tout ca. L’île était son chez elle. Et elle n’aimait pas y voir des étrangers. Surtout pas… UN HOMME. Voilà ce qu’elle retrouvait près du feu et non loin de ses affaires.

« Que faites-vous ici ? »

Elle n’essayait pas d’aller près de son sac. Elle était assez bien entrainé pour ne pas faire de geste stupide. Et puis elle avait sa dague. C’était suffisant pour trancher la gorge d’un pirate. Car oui, c’était bien à ca qu’elle avait affaire. Suffisait de voir son sourire ainsi que de sa manière de s’habiller pour savoir qu’il en était un. Sa main touchait déjà sa dague. Avait-elle déjà dit qu’elle détestait les intrus ?

« Vous n’avez rien à faire ici. »

Et oui, c’était plutôt une menace. Pourtant ce n’était pas son genre. Mais ici, c’était leur île. Et dès qu’on met pied ici, c’est un peu comme rentrer dans une maison sans être invité. Très grossier.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
messages : 72

depuis le : 26/11/2017
age : 35
métier : Pirate
statut & orientation : Hétéro & En couple


MessageSujet: Re: A Sea of Ignorance ft.Raven & Avran   Sam 16 Déc - 8:17

Le feu crépitait calmement pendant qu’Avran commençait doucement à se réchauffer. Il n’avait pas beaucoup réfléchi à ce qu’il allait dire à cette belle demoiselle qui se tenait maintenant non loin de lui, visiblement énervée de trouver un homme sur cette terre interdite. C’était donc ça, une Amazone dans son milieu naturel. Il était intrigué. Il avait entendu bien des histoires, et elles étaient réputées pour être de grandes guerrières. Il aimait voir des femmes fortes, ça le changeait de ce qu’il avait l’habitude de voir. Et il avait bien envie de voir ce qu’elle valait au corps à corps. Avran se décale sur le côté du feu, ne répondant pas à sa première question, se contentant de faire un petit sourire. Il place ses mains sur sa ceinture, continuant à l’observer. Elle venait de rapprocher sa main de sa dague, semblant prête à se défendre si il le fallait. N’ayant aucun doute qu’il aurait le dessus sur elle, Avran réfléchissait à ce qu’il voulait faire. ‘Vous n’avez rien à faire ici’ comme c’était mignon. Et elle était clairement toute seule, vu les affaires qui se trouvaient dans ce petit camp. Elle ne réalisait pas la chance qu’elle avait eu de tomber sur lui plutôt qu’un autre pirate, il voulait juste s’amuser un peu, mais aurait pu avoir des idées bien plus malsaines en tête. Une femme aussi belle, ça ne pouvait que réveiller un certain désir. Il la regardait de haut en bas, essayant de deviner les courbes qu’il ne pouvait pas voir au premier coup d’œil.

Avran : Tu es très jolie tu sais.

Après tout, qui avait décrété qu’on ne pouvait pas aller sur cette île ? Le monde appartient à tout le monde. C’était même étonnant qu’aucun pirate n’ait pensé à faire un raid ici. Les belles femmes faisaient les meilleures esclaves, et ici, c’était sûrement une véritable mine d’or. Qu’est ce qu’elle comptait faire avec sa petite dague au juste, l’impressionner ? Il avait assez entraîné sa propre femme pour savoir que la force d’un homme serait toujours plus puissante. Mais il était toujours prêt à tester sa théorie, qui sait, peut-être qu’elle avait des techniques qu’il n’avait jamais vu. Il avait envie de voir jusqu’où il pouvait la pousser avant qu’elle n’attaque. Il essaye de se rapprocher un peu, mais elle bouge évidemment en même temps. Petite danse amusante l’espace de quelques instants.

Avran : Tu es l’une d’entre elles n’est-ce pas ? Tu es une Amazone ?

Il ne pouvait pas s’empêcher de penser au prix qu’il aurait eu en la vendant au plus offrant. Ca devait être bien amusant de dompter une amazone et de la faire obéir. Cette situation était bien plus drôle que ce qu'il avait espéré trouver ici. Ada n'allait pas être contente. Mais elle aurait du savoir qu'il n'aimait pas qu'on lui dise quoi faire.  Son regard se dirige vers la dague de la demoiselle, puis la regarde, sachant maintenant exactement quoi faire. Il savait qu'elle n'allait pas lui raconter sa vie, même s'il lui posait des questions, alors...

Avran : Tu comptes te servir de ça? Hm?

Elle le regardait d'un air tellement énervé, tellement sérieux. C'était plus fort que lui, il voulait voir concrètement de quoi elle était capable. D'un coup, il fais un grand saut sur le coté, suivi des quelques pas qui l'éloignait encore d'elle. Comme prévu, elle tente de se servir de sa dague, mais il se tourne de côté, place sa main sur son poignet et serre fort pour l'empêcher de lui porter un coup. Ils se retrouvent donc collés un court instant, mais elle arrive à le pousser en arrière tout en gardant sa dague. Il la nargue d'un sourire, sachant que le petit jeu ne fait que commencer. Il décide de sortir une de ses petites haches, non pas pour essayer de la tuer, mais plutôt pour être sûr de pouvoir contrer ses attaques. Il écarte ses bras faisant mine de n'avoir rien à craindre et lui lance un petit:

Avran: Alors? J'attend.

Est-ce qu'elle allait mordre à l'hameçon? Ou est ce qu'il devait lui faire croire qu'il était bien plus menaçant que ça? Il avait tout le temps du monde, et se battre, au fond, c'était plutôt une bonne façon de se réchauffer... et de passer le temps en attendant sa femme. Il ne s'attendait pas à ce qu'elle fasse grand chose de bien fascinant dans tous les cas, ce n'était qu'une femme, Amazone ou pas...

_________________
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
messages : 157

depuis le : 25/10/2017
age : 29 printemps
métier : amazone
statut & orientation : Bi & celib'


MessageSujet: Re: A Sea of Ignorance ft.Raven & Avran   Jeu 21 Déc - 17:41

Raven observait le pirate. Non elle n’aimait pas du tout le fait qu’il soit sur leur île. D’ailleurs elle se méfiait, car il avait beau être seul. Cela ne voulait pas dire qu’il l’était réellement. Il devait y en avoir des autres… peut-être un peu plus loin. En tous les cas, pour le moment il semblait y avoir que lui et elle. Et lui poser la question ? Ah non, les hommes ne sont pas honnêtes. Surtout pas les pirates. Mais il ne devait surement pas être seul. Elle avait vu un navire au loin, il devait donc venir de là… C’était pas une mauvaise idée de brûler un tel bateau tiens… Mais c’était pour plus tard, et si l’occasion se présentait. Pour le moment, il fallait qu’elle fasse attention aux gestes de l’intrus. Car bien sûr, comme beaucoup d’hommes il ne savait rien dire de bien intelligent. Jolie ? Si elle était une d’entre elle ? Notre amazone ne prit même pas la peine de relever le mot. D’ailleurs pourquoi est-ce qu’elle devrait ? IL ne prit pas la peine de lui répondre.

« Vous devriez partir… immédiatement. »

Dernier avertissement. Même si beaucoup de ses sœurs n’auraient pas pris la peine de lui laisser la chance de quitter l’île. Généralement dès qu’on met un pied on finit par le perdre… Ou perdre quelque chose de bien plus chere. Peu importe ce qu’elle semblait dire, il ne voulait pas l’écouter. Il se pensait trop sûr de lui surement… Car il avait ce petite sourire moqueur sur ses lèvres, sourire qu’elle avait bien envie d’arracher de ses lèvres. Comme toutes les autres amazones, Raven avait été formé et entrainé dès l’âge requis. Ce n’était pas des entrainements sans repos. Et bien que les hommes ont plus de force, ils sont généralement bien plus lents que les femmes. Si on sait comment se battre, qu’on soit homme ou femme, on se trouve bien vite en égalité. Il n’y a qu’un homme pour se croire supérieur…

« Uniquement si vous ne quittez pas ce lieu… »

Chose qu’il ne comptait visiblement pas faire, car il ne tardait pas à s’avancer vers elle. Trop près. Instinctivement Raven avait réagi. Et si il pensait pouvoir la garder près de lui une minute de plus, il se trompait. Elle ne tardait pas à le repousser. Il semblait que le pirate trouvait ça marrant. Trouverais-t-il cela toujours aussi marrant si elle lui coupait sa main, ou sa jambe ? Probablement que non. Mais il semblait vouloir tester son entrainement et au fond Raven n’en demandait même pas autant. Elle voulait simplement qu’il s’en aille le plus vite possible, et le plus loin de son chez-soi. Mais il semblait qu’il fallait qu’elle s’en charge, car partir de lui-même ne semblait pas être dans ses attributions. Soit.. Qu’il en soit ainsi.

« Vu que vous semblez ne pas vouloir partir de vous-même… vous me laissez pas d’autre choix. »

Non en effet. Et puis de toute manière, Raven ne voulait pas parler avec un tel homme. Et surtout pas ici. Elle serrait un peu plus fort sa dague. Ce n’était pas le top comme armement, mais elle savait se battre même sans aucune lame. Raven ne connaissait pas la peur. Pas lorsqu’il s’agissait de se battre pour les siennes. Et elle passait à l’attaque sans plus attendre. Il avait beau penser qu’il pouvait se battre, cela se voyait bien qu’il n’avait jamais combattu une amazone. Il sous-estime à chaque prise la vitesse qu’elle pouvait avoir, pensant plutôt à l’immobiliser qu’à se mettre en sécurité de ses coups. Certes les coups de l’homme sont bien plus puissants et déstabilisant sans pour dire douloureux. Mais le truc c’était de les éviter le plus possible, d’être plus rapide, plus élégante que lui. Au fond, c’était comme une danse. Et on sait tous que les femmes sont meilleures danseuses que les hommes.


_________________
Dancing in the dark
« Il y a des chansons qui nous donnent envie de danser. D’autres qui nous donnent envie de chanter à tue-tête. Mais les meilleurs chansons sont celles qui nous ramènent à l’instant précis où on les a entendus pour la première fois, et qui à nouveau vous brisent le cœur. » by Wiise
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
messages : 72

depuis le : 26/11/2017
age : 35
métier : Pirate
statut & orientation : Hétéro & En couple


MessageSujet: Re: A Sea of Ignorance ft.Raven & Avran   Ven 22 Déc - 13:16

L’Amazone semblait surtout être entraînée à répéter qu’il n’avait rien à faire ici. Et oui, c’était forcément l’une d’entre elle pour être aussi têtue. C’était adorable de croire qu’il suffisait de lui dire de partir pour qu’il le fasse. Il savait qu’il aurait simplement pu la maitriser rapidement avec un coup bien placé, mais où était l’intérêt ? Maintenant qu’il l’avait clairement provoquée et sentit un peu de sa force lorsqu’elle l’avait repoussé, il voulait voir jusqu’où ça pouvait aller. Elle était clairement plus farouche qu’elle n’en avait l’air. Pas mal du tout pour une femme. Elle l’attaque à son tour, et est bien plus rapide qu’un homme, à coup sur. Il esquive pas mal de coups, essayant de la coincer d’une façon ou d’une autre, sans succès. Mais c’est bien plus difficile de se battre lorsque le but n’est pas de tuer. Lui le fait pour s’amuser et ne veut pas vraiment lui faire de mal. Mais ça, elle ne le sait pas. Et ses coups à elle sont donc bien plus directs, bien plus engagés, et tout autant réfléchis. Avran essaye plusieurs attaques basiques pour voir si elle sait les contrer. Et elle y arrive sans aucun problème. Un coup, un deuxième, un troisième. Ils se tournent autour, et l’Amazone contre chaque attaque avec une rage et une passion qu’il n’a vu que très rarement dans sa vie. Surtout venant d’une femme. Elle l’attaque à nouveau, et Avran dévie sa dague avec le manche de sa hache, et la frappe avec le bout du manche pour ne pas la couper. Mais il se prend un coup de pied vers les cotes, pile où se trouve sa blessure la plus récente. Ouch. Avran mets sa main sur le coté pour empêcher sa blessure de trop se rouvrir. Est ce que c’était un coup de chance ? Ou elle savait exactement ou viser ? Alors qu’il se recule un peu, avec une petite grimace de douleur, elle l’attaque encore, mais il arrive à détourner la lame avant de reculer encore plus. Il sourit encore un peu malgré la douleur. Il la regarde.

Avran : Ca, c’était pas gentil.

Petit temps mort. Un peu essouflé, Avran prend quand même conscience qu’il ne faut pas continuer ce jeu trop longtemps. Oh il pouvait encore se battre, même en gardant une main contre sa plaie. Il sentait le sang couleur sous ses vêtements, mais il avait connu bien pire que ça. Il restait en mouvement, se déplaçant un peu en gardant une certaine distance. Ada n’allait pas être contente. L’île d’Hara, sanctuaire intouchable, terre sacrée, ne pas approcher les Amazones, blah blah blah. Il était un peu énervé de s’être fait pris ce mauvais coup, qui mettait un peu un terme à son petit jeu. Il ne voulait pas mourir bêtement face à une femme, tout ça en ayant fait semblant de vraiment vouloir lui faire du mal. Alors pourquoi avait il quand même envie de la ramener avec lui ? Elle valait son pesant d’or pour sur. Et elle n’était clairement pas dans l’état d’esprit d’avoir une conversation maintenant. Mais c’était de sa faute à lui. Il fallait qu’il trouve un moyen de la maîtriser sans, disons, trop l’abimer. Il suffisait d’attendre qu’elle revienne à la charge. Maintenant qu’il avait eu un aperçu de sa façon de bouger, il savait à peu près quoi faire. Alors qu’elle s’élance à nouveau vers Avran, il se décale sur le côté et l’attrape par le col et mets toute sa force pour la mettre au sol, ce qui tire encore plus sur sa blessure, mais tant pis. Il serre son poignet avec la dague et la force à se tourner sur le ventre tout en pliant le bras, la forçant à lâcher prise. Même si elle se débat, Avran parvient à la maintenir au sol. Tout le monde est bien moins rapide par terre que debout. Il arrive tant bien que mal à tenir ses deux mains et à les attacher. Et ça tombe bien, car une corde mouillée est encore plus difficile à desserrer. Et en tant que marin, les noeuds, c'est son truc. Mais vu qu’elle ne semble toujours pas comprendre qu’il vaut mieux se calmer, il l’attrape par les cheveux pour la forcer à se relever, et la pousse contre un arme, assez violemment, pour la sonner un peu. Toujours un peu essoufflé, il sourit :

Avran : Tu es douée. Tu devrais entraîner ma femme.

Petite blague pour voir si elle se laissait troubler par les paroles. Mais son visage ne semblait pas se détendre. Elle prenait visiblement la situation très, très sérieusement. Il se préparait tout de même à ce qu’elle essaye encore de le frapper. Il lui avait lâché les cheveux mais ne comptait pas la laisser bouger plus que ça. Il voulait voir ce qu’elle allait faire, ou mieux, ce qu’elle allait dire.

Avran : Ne t’inquiète pas, je ne vais pas te faire de mal.

Elle n’allait sûrement pas le croire après ce qui venait de se passer. Et lui même n’était pas encore sûr de savoir ce qu’il voulait faire. Enfin, si ça ne tenait qu’a lui, il l’aurait ramenée sur le bateau, direction le marché aux esclaves. Mais il y avait Ada. Et il ne voyait pas quelle excuse il aurait bien pu inventer pour qu’elle accepte ça. Alors, pour une fois, il allait laisser les choses se faire, et voir ou tout ça allait le mener. Peut-être même que la seule façon de ne pas déclencher un conflit avec les Amazones, c'était d'embarquer celle la avec eux. Personne ne semblait être dans les parages, et personne ne pourrait remonter jusqu'à lui. Elle aurait simplement disparu mystérieusement. Pouf !

_________________
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
messages : 157

depuis le : 25/10/2017
age : 29 printemps
métier : amazone
statut & orientation : Bi & celib'


MessageSujet: Re: A Sea of Ignorance ft.Raven & Avran   Lun 1 Jan - 20:28

Entrainer sa femme et puis quoi encore ? Raven ne fut pas déconcentré par les paroles du pirates. Elle ne faisait d’ailleurs attention qu’aux gestes de ce dernier. Et c’est grâce à celui-ci qu’elle venait de remarquer un point faible chez son ami. Il semblait être moins agile d’un côté. Une ancienne blessure ? Probablement. Il n’y avait aucune hésitation dans l’esprit de la guerrière qui n’hésitait pas à attaquer ce côté-là. Et elle avait raison, il s’agissait bien là d’une ancienne blessure. Blessure qui ne semblait pas être guérit complétement car elle ne tardait pas à saigner à nouveau suite aux coups de l’amazone. Le seul soucis, c’est que malgré l’entrainement intensive des amazones, Raven n’avait pas encore acquérit assez de compétences pour battre le pirate qu’elle avait en face d’elle. Néanmoins cela ne voulait pas dire qu’elle allait abandonner le combat. Elle préférait mille fois mourir que de plier le genou devant un quelconque homme. Alors elle continuait à se débattre, même lorsqu’il la tenait et qu’elle ne savait à peine encore bouger. Jamais elle allait se laisser abattre.

Ne pas lui faire du mal ? Il se fichait de sa tête ? Et puis de toute manière que voulait-il d’elle hein ? C’était ridicule, elle ne voulait même pas lui parler. Tout ce qu’elle voulait s’était de le couper en mille morceaux… Bon d’accord. Non ce n’est pas vrai. Raven ne voulait plus tuer quelqu’un. Mais le blesser… Oh oui, ça elle le voulait bien. Lui mettre un coup de pied au derrière, ça aussi elle le voulait. Mais là, pour l’instant elle ne savait pas. Mais elle ne perdit pas espoir. Peu importe ce que le pirate comptait faire d’elle, il y aura bien un moment où il baisserait sa garde, et c’est à ce moment-là qu’elle aurait sa chance.

« Vous les pirates, vous sentez le mensonge… Alors garder vos paroles pour des autres. »

Non mais franchement il pensait qu’elle allait gober tout ça ? Non seulement il était venu en territoire ennemi, il s’était attaqué à elle (enfin elle plutôt à lui, mais c’était la même chose) et puis maintenant il venait de la ligoter ?

« Vous n’allez pas vous en sortir aussi facilement… »

Les autres amazones allaient bien voir le navire, les sirènes allaient donner l’alerte. Bref il y aura bien quelqu’un pour l’empêcher de faire ce qu’il avait en tête. Car nulle doute que ce n’était pas quelque chose de positif pour Raven.

_________________
Dancing in the dark
« Il y a des chansons qui nous donnent envie de danser. D’autres qui nous donnent envie de chanter à tue-tête. Mais les meilleurs chansons sont celles qui nous ramènent à l’instant précis où on les a entendus pour la première fois, et qui à nouveau vous brisent le cœur. » by Wiise
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
messages : 72

depuis le : 26/11/2017
age : 35
métier : Pirate
statut & orientation : Hétéro & En couple


MessageSujet: Re: A Sea of Ignorance ft.Raven & Avran   Lun 8 Jan - 23:32

Hebergeur d'image

Oui, il sentait le mensonge, mais ça lui plaisait bien. C’est sûr que pour éviter de faire du mal à la petite Amazone, c’était trop tard. Dans un sens, elle ne lui avait pas laissé le choix. De l’autre, elle lui avait complètement laissé le choix. Elle n’avait qu’à arrêter de gigoter dans tous les sens, et ne pas lui faire menace sur menace. Vous devriez partir, vous n’allez pas vous en sortir, vous n’avez rien à faire ici, et patati et patata. Tsss. Comme si quelqu’un allait miraculeusement venir la sauver. L’île semblait préférer rester calme, glacée, et si l’Amazone pensait que ce lieu était sacré, il lui montrerait que ce n’était qu’un bout de terre ordinaire. Avran n’y avait certes jamais mis les pieds avant, mais il connaissait l’alliance entre les sirènes et les Amazones, et s’en foutait bien. Il avait une sirène de son côté, même si c’était contre son gré. Car Lily protégeait la présence d’Ada, donc l’information sur le bateau. Et officiellement, Avran était censé se trouver sur le bateau en question, et non sur la terre ferme. Alors, quand est ce que ces fameuses menaces étaient censées se produire ? En tout cas, elle commençait à l’énerver. Car même contre l’arbre, elle ne se calmait pas. Et il aurait préféré mettre sa main sur sa blessure à lui, plutôt que de devoir constamment la repousser elle. Difficile de l’observer quand on passe plus de temps à l’esquiver.

Avran : Arrête. Tu ne veux pas te calmer un peu ? Je ne te toucherais pas SI tu arrêtes de lutter.

Avran savait que les Amazones détestaient les hommes, alors autant s’en servir. Elle n’avait sûrement aucune envie qu’il mette ses mains sur elle, que ce soit pour la repousser, ou pour autre chose. Peut-être que ça serait suffisant pour qu’elle arrête de bouger 5 minutes. Et si elle continuait, il allait devoir lui montrer une autre façon de se réchauffer. Raven le regardait, défiante plus que jamais. Et ce n’est qu’après sa réaction qu’un craquement de branche se fit entendre non loin du petit campement. L’Amazone et le pirate l’ont clairement entendu, et un petit temps de pause se mets en place, dans l’attente de reconnaître l’origine ou la source du bruit. Deuxième craquement : quelqu’un arrive. Avran se retourne, arme à la main, prêt à attaquer, mais la baisse rapidement, poussant un petit soupir en voyant qu’il s’agissait d’Ada. Ce qui était peut-être bien pire que de tomber sur une bande d’Amazones, vu le regard qu’elle lança sur la situation avant d’accélérer le pas. Prenant Avran à part :

Ada : MAIS QU’EST CE QUE TU FAIS ??
Avran : Je passe le temps. Et ne me regarde pas comme ça, c’est elle qui m’a attaqué...
Ada : Je ne te crois pas. Et même si c’est vrai, TU es sur son île, c’est SON droit ! Et tu le sais, tu…

Oh elle était clairement énervée et voulait en faire tout un plat. Et elle venait de repérer que sa blessure était ré-ouverte et commençait à faire une belle tâche sur les vêtements d’Avran. Mais il n’y avait pas d’autres Amazones à l’horizon, alors pourquoi paniquer ?

Ada : Et tu es blessé, félicitations.
Avran : Je voulais juste m’amuser un peu et voir si les Amazones savent aussi bien se battre que dans les légendes.

Ada lui lance un regard de mort avant de s’avancer vers Raven, visiblement pour la détacher. Mais Avran la rattrape et tire Raven vers lui, ne voulant pas que sa femme la libère. L’Amazone sait se battre, et elle est bien trop rapide pour qu’Ada puisse se défendre. Et ce serait con de retourner la situation. Tout comme ce serait con d’avoir fait tout ça sans rien avoir en récompense. Et elle devait valoir un beau paquet d’argent. Ca valait la peine d’essayer de convaincre Ada. Peut-être qu’un miracle allait se produire et qu’elle allait préférer l’appât du gain aux promesses faites à Lily.

Avran : Attend attend, si tu as peur des répercutions, on peut très bien la vendre. Qu’est ce que tu en penses, petite Amazone ?

Dernière tentative pour l’embêter encore un peu. Ada n’allait pas changer d’avis, il le sentait bien. C’était le dur sacrifice qu’il avait du faire en étant en couple, il fallait toujours faire des compromis pour faire plaisir à l’autre. Alors il avait posé la question à Raven, voulant tirer une dernière petite réaction avant que la solidarité féminine ne prenne le dessus sur la situation.

_________________
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
messages : 157

depuis le : 25/10/2017
age : 29 printemps
métier : amazone
statut & orientation : Bi & celib'


MessageSujet: Re: A Sea of Ignorance ft.Raven & Avran   Mar 9 Jan - 13:52

Si il pensait qu’en disant qu’il n’allait pas la toucher, cela allait calmer les nerfs de l’amazone. Cela fut tout le contraire. Cela là replongeait dans l’horreur de son adolescence et cela ne fit que détester l’homme en face d’elle encore plus. Mais avant même qu’elle puisse tenter de lui arracher un œil avec ses dents, un bruit se fit entendre. Une amazone ? Non… une amie de l’homme. C’était avec une certaine attention que Raven observait l’homme et la femme se disputer. Elle n’avait rien à faire sur leur île, néanmoins elle semblait être plus intelligente que l’homme. Pas très surprenant vu qu’après tout elle est une femme. Raven pliait légèrement les sourcils en entendant les paroles de l’homme.

« Pour me vendre, il faut encore réussir à m’amener sur votre navire et arriver à Brise-Air… Et si vous pensez une seule seconde que je vais vous rendre la chose facile… »

Oh non, Raven comptait bien hurler, taper et se rebeller tant qu’elle le pouvait. On n’allait pas aussi facilement l’emmener. Mais son attention se portait sur la femme. Maintenant qu’il y avait quelqu’un de plus raisonnable et qui semblait savoir la bêtise que son ami venait de faire, Raven s’adressait donc à elle. Pas avant de donner un coup de tête à l’homme et de se précipiter en direction de la jeune femme.

« Je vous promets que si vous me détacher, je n’émasculerais pas votre ami… »

Certes Raven n’était pas dans la position de pouvoir exiger quoi ce soit mais comme venait de dire la femme plus tôt… c’était l’île des amazones.

« J’ignore ce que vous êtes venus chercher ici, ni pourquoi. Mais détachez-moi et je renouvèlerais l’offre que j’ai fait à votre ami. Je lui ai proposé de partir mais il a refusé… j’espère que cette fois-ci aucun de vous deux sera aussi stupide de refuser de mon offre. »

Raven n’était pas une meurtrière, bien que là sur le moment elle aurait vraiment voulu faire payer l’homme. Sa liberté lui tenait quand même trop au cœur. Elle ne voulait nullement se retrouver vendue comme esclave entre les mains d’hommes. Et pour mettre encore un peu plus de poids dans la balance, la jeune femme y ajouta rapidement avant que l’homme puisse essayer de gagner la femme pour lui.

« Vendez-moi comme esclave, et tôt ou tard les amazones viendront me venger… Laissez-moi, et partez. »

Raven ne proposera jamais de l’or à des pirates. Elle ne voulait pas conclure un quelconque pacte avec eux. Non, qu’ils partent de l’île et qu’ils n’y remettent plus jamais pieds. Voilà tout ce qu’elle souhaitait. Assez logique comme demande non ?

_________________
Dancing in the dark
« Il y a des chansons qui nous donnent envie de danser. D’autres qui nous donnent envie de chanter à tue-tête. Mais les meilleurs chansons sont celles qui nous ramènent à l’instant précis où on les a entendus pour la première fois, et qui à nouveau vous brisent le cœur. » by Wiise
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
messages : 38

depuis le : 10/12/2017
age : 30
métier : Pirate
statut & orientation : Bisexuelle & En couple


MessageSujet: Re: A Sea of Ignorance ft.Raven & Avran   Mer 10 Jan - 2:06

Hebergeur d'image

L’alerte avait été donnée, et Ada avait réussi à convaincre les sirènes de lui donner le temps de récupérer son mari avant de prévenir les Amazones, qui elles n’auraient jamais toléré leur présence sur l’île. Réalisant qu’Avran n’avait rien trouvé de mieux à faire que d’aller explorer une terre interdite, elle était immédiatement partie à sa recherche, espérant qu’il n’avait pas eu assez de temps pour chercher des problèmes. Raté. Ada avait suivit ses traces jusqu’au petit campement, et avait accéléré le pas en entendant une voix féminine. Elle était hors d’elle en découvrant une Amazone, visiblement attachée. Il avait vraiment fait tout l’inverse de ce qu’elle lui avait demandé. Et plus les secondes passaient, plus cette situation allait devenir mortelle, pour tout le monde. Ada ne voulait pas se retrouver entourée d’Amazones, car son mari se serait servi de celle ci en otage pour s’en sortir. Alors, elle se dirigea immédiatement vers l’Amazone pour la détacher. La question ne se posait même pas. Mais Avran trouva ça judicieux de l’éloigner et de proposer de la vendre en tant qu’esclave. Sérieusement ?

Ada : Non non non, nous n’allons pas te vendre.

Ada laissa l’Amazone s’exprimer, vu qu’elle ne pouvait pas l’atteindre pour l’instant. Il fallait juste convaincre Avran ou plutôt, lui forcer la main. Parce que plus la captive faisait des menaces, plus ça allait le faire rire et lui donner envie de continuer. Mauvaise idée. Elle voyait bien sur le visage d’Avran qu’il ne pouvait pas prendre la situation au sérieux, alors même qu’il était blessé. La fierté d’un pirate était décidemment impossible à surpasser. Quoique l’Amazone avait l’air tout aussi fière, ce qui était très noble vu la position dans laquelle elle se trouvait. Ada admirait cette façon d’être, cela semblait si naturel pour les Amazones, et si peu habituel chez les autres femmes.

Ada : J’accepte ton offre, et mon mari aussi.

Ada voulait absolument en finir le plus vite possible et que l’Amazone la laisse faire pour ne pas re-déclencher la bêtise de Avran. Elle était en position de pouvoir la libérer, il suffisait de faire le bon regard, comme d’habitude. Ada s’avance vers son époux en posant sa main sur son bras pour qu’il lâche Raven. Son regard fixait Avran et était des plus sérieux. Il fallait qu’il comprenne, d’une façon ou d’une autre, que cela n’allait absolument rien leur apporter. Elle se garderait bien de lui parler des éventuels conflits que cela apporterait, car clairement, ça n’aurait rien changé dans sa réflexion.

Ada : Avran, s’il te plaît… nous n’avons pas besoin d’argent. Nous n’avons pas besoin d’elle.

Toutes les menaces ne serviraient à rien, car une fois qu’on vendait une esclave, on se fichait bien que quelqu’un vienne la sauver derrière. Ca ne serait plus son problème à lui. Ada se doutait qu’il n’était pas motivé par l’argent, mais sûrement juste par l’envie de profiter de son pouvoir. L’envie de montrer qui était le plus fort entre lui et une Amazone. Elle essayait de lui mettre en tête qu’il avait gagné, qu’il avait le contrôle, et qu’il était temps de passer à autre chose.

Ada : Vas m’attendre sur la plage, ça ne prendra pas longtemps. Pas vrai ?

Ada avait dirigé sa question vers Raven pour lui indiquer de suivre le mouvement et de se calmer pour qu’il la lâche et qu’il arrête de jouer les méchants pirates. L’Amazone l’avait dit elle même, elle était d’accord pour les laisser partir sans encombres si ils la relâchaient. C’était une offre en or. La dernière chose au monde que Ada voulait, c’était d’avoir un conflit avec les femmes qu’elle avait admiré toute sa vie. Avran pouvait lui enlever bien des choses, pas elle ne le laisserait pas lui enlever ça. Ada était partie de l’île volontairement lorsqu’on le lui avait demandé, ce n’était pas pour ruiner la paix maintenant.

Avran : Tu es sûre ? Elle est dangereuse celle là.
Ada : Je lui fais confiance pour tenir parole. Pars !

Avran fixe Ada pendant quelques secondes, laissant le suspens s’installer. Allait il faire ce qu’on lui demandait ? Avec un petit sourire à sa femme, il lâche enfin l’Amazone, et s’en écarte d’un air théâtral, et en profite pour remettre sa main sur sa blessure. Avran embrasse Ada sur la joue avant de s’éloigner en direction de la plage, sans se retourner, et sans lancer un seul regard vers l’Amazone. On venait de lui enlever son petit jouet, sa petite poupée Amazone, du coup, elle l’avait plus d’importance à ses yeux.

Avran : Et bien Mesdames… amusez vous bien.

Immédiatement, Ada s’agenouille derrière Raven et se mets à essayer de la détacher avec beaucoup de mal, à cause des cordes mouillées, glissantes, qui ne voulaient pas se desserrer si facilement.

Ada : Je suis vraiment, vraiment navrée. Tout cela est ma faute. Il savait qu’il ne devait pas venir sur l’île, et je pensais vraiment qu’il tiendrait parole.

Une fois les liens enlevés, Ada se relève et se recule pour laisser à Raven un peu d’espace et de liberté, sachant à quel point être attachée peut-être quelque chose de frustrant, pour n’importe qui. Inquiète pour la pauvre Amazone qui avaient du supporter Avran tout ce temps, elle ne peut s’empêcher de lui demander ce qui s’est passé :

Ada : Je m’appelle Ada. Est-ce-que ça va ? Qu’est ce qu’il t’as fait ?

Bien qu’elle le connaisse, Ada préférait s’assurer qu’il n’avait rien fait de trop grave. Clairement, l’Amazone et lui s’étaient battus. Elle espérait être arrivée avant qu’autre chose ne se passe. Mais elle avait besoin d’en être certaine. L’Amazone devait leur pardonner, cela ne devait pas créer tout une guerre : c’était sa plus grande peur. Elle ne voulait pas non plus devoir impliquer Lily et les autres sirènes dans cette histoire. Elle priait pour que Raven tienne parole et qu’Avran n’ait pas commis l’irréparable.

_________________
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
messages : 157

depuis le : 25/10/2017
age : 29 printemps
métier : amazone
statut & orientation : Bi & celib'


MessageSujet: Re: A Sea of Ignorance ft.Raven & Avran   Mer 10 Jan - 14:00

Raven hoche positivement la tête. Oui, bien sûr que cela ne durerait pas longtemps. Elle tout ce qu’elle souhaitait qu’ils partent et qu’ils laissent cette île tranquille. C’était un paradis, les hommes ne devaient pas venir troubler l’atmosphère et créer des problèmes. Raven observait l’homme s’éloigner mais ne disait rien. Après tout, elle ne voulait pas qu’il revienne sur ses pas, surtout pas tant qu’elle était attachée. Et puis la jeune femme avait raison. Raven n’avait qu’une parole. Elle le leur avait donné. Mais il n’y avait qu’une seule chose que la blondinette oubliait.

« Un homme n’a pas de parole…. Et vous devriez vraiment partir. Vous avez eu ma parole, mais pas celle des autres amazones. Alors si elles vont tombent dessus, je ne peux rien pour vous. «

Elles seraient clémentes envers une femme, mais en aucun cas envers son mari. Et vu le traitement qu’il venait de faire à Raven, elles n’allaient pas le garder comme esclave. Mais elles n’utiliseront que sa tête en guise d’avertissement pour tous les autres pirates. Une fois détachée, Raven fut soulagée. L’emprisonnement n’était vraiment pas fait pour elle.

« Merci. »

Raven finit par se relever et observa la jeune femme qui se présenta sous le nom d’Ada et qui semblait réellement sincère. Comment une telle personne pouvait donc aimer un homme comme celui-là ? Ah l’amour la dépasse.

« Raven… dans d’autres circonstances et dans d’autres lieux, j’aurais été ravie de faire votre connaissance… Mais ici, je me demande bien ce que vous deux vous êtes venus faire…. »

Devaient-elles réellement à nouveau commencer à mettre les points sur le I et montrer à tous les autres, que sans l’accord de la reine des amazones, personne d’autre a le droit de mettre pied sur cette île?

« Ne vous inquiétez pas… sauf me battre et blesser mon égo, il ne m’a rien fait. »

Mais c’était suffisant pour mettre sa tête à prix. Néanmoins Raven n’avait qu’une parole et bien que cette dernière l’avait surtout permit à rester libre, elle avait décidé de ne pas poursuivre toute cette histoire. Le mieux était de tout oublier.

« Partez… avant qu’il soit trop tard… Et j’espère ne plus jamais rencontré votre mari sur cette île… «

Raven n’avait pas besoin de terminer ses paroles, la jeune femme devait bien se douter du sort qui lui sera réservé si jamais il remettait pied à terre sur l’île d’Hara. Raven ramassait ses affaires et rangeait ses armes à leur place.

_________________
Dancing in the dark
« Il y a des chansons qui nous donnent envie de danser. D’autres qui nous donnent envie de chanter à tue-tête. Mais les meilleurs chansons sont celles qui nous ramènent à l’instant précis où on les a entendus pour la première fois, et qui à nouveau vous brisent le cœur. » by Wiise
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
messages : 38

depuis le : 10/12/2017
age : 30
métier : Pirate
statut & orientation : Bisexuelle & En couple


MessageSujet: Re: A Sea of Ignorance ft.Raven & Avran   Mar 16 Jan - 1:19

Raven avait hélas raison, les hommes n’avaient pas de parole, et Avran n’étaient pas une exception. Elle l’aimait plus que tout et connaissait chacun de ses défauts. Beaucoup étaient impossibles à défendre. Ada avait accepté il y a longtemps qu’elle ne pourrait pas le changer, et aurait du se douter qu’il serait incapable de respecter l’amour qu’elle avait pour cette île. Tout simplement parce qu’il ne pouvait pas comprendre. Il ne connaissait que la destruction et la liberté de n’en faire qu’à sa tête. C’était triste de se dire que la pauvre Amazone venait d’en subir les conséquences. Pas étonnant qu’elle insiste pour qu’Ada parte d’ici le plus vite possible. C’était une triste situation, elle aurait adoré pouvoir discuter avec cette Amazone, elle qui avait tant de questions à lui poser. Mais encore une fois, Avran avait tout gâché. Il avait l’art de se mettre dans le chemin pour l’empêcher de vivre ses rêves, comme beaucoup d’hommes trop égoïstes, incapables de voir plus loin que leurs besoins. Ada ne voulait pas se retrouver en conflit avec les Amazones. Elle aurait voulu être leur amie et avoir accès à tout ce beau monde. Mais clairement, ça ne serait pas pour aujourd’hui. Humblement, Ada acquiesça, et se releva une fois la prisonnière libérée.

Ada : Oui, tu as raison…

Ada vérifia que son mari n’était pas en train de revenir à la charge. Mais tout semblait être redevenu calme. Chaque minute qui passait amenait le risque d’être découverte, et il valait mieux ne pas rester là. Il fallait écouter les bons conseils de la guerrière et s’en retourner à leur navire avant que toute l’île ne soit en état d’alerte.

Ada : Et bien je suis heureuse d’avoir eu l’honneur de connaître ton prénom et que tu nous laisses l’opportunité de partir. Je te remercie, et je tiens encore à m’excuser pour le comportement pitoyable de mon époux.

Tout ça était sincère. Elle était mortifiée. Elle aurait voulu pouvoir tout effacer par magie, et recommencer à zéro. Peut-être qu’un jour, elle recroiserai Raven dans d’autres circonstances. Mais elle sentait qu’elle était trop énervée pour l’écouter maintenant, et c’était plus que compréhensible. En tout cas, Ada n’allait plus jamais amener Avran à côté de l’île. Elle avait comprit la leçon, ne pas faire confiance aux hommes. Ecouter son instinct. Ne pas écouter Avran et de faire attention aux signes qu'il allait faire une connerie. Et même si elle ne pouvait pas surveiller tous ses faits et geste, elle ferait tout pour qu'il oublie l'existence de l'île d'Hara. Les vies y étaient trop précieuses, ce n'était pas un jeu.

Ada : N’aie crainte, il ne reviendra jamais, je peux te l’assurer. Et bien, Adieu… Raven.

Allons. Il était temps de l'écouter, de partir, et de la laisser se remettre de ses émotions. Ada lui fit tout de même un petit sourire poli, avant de regarder une dernière fois le petit campement et la forêt qui les entouraient presque. Comme ce lieu allait lui manquer… et comme cela allait être difficile d’y revenir sans l’aide de son mari. Ada allait devoir être plus astucieuse la prochaine fois. Car oui, il y aurait une prochaine fois. Elle ressentait un appel de cette île depuis toujours, elle ne pouvait pas se dire qu’elle n’y mettrait plus jamais les pieds. Après tout, c’était la terre de son enfance, qu’on le veuille ou non.

*the end

_________________
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: A Sea of Ignorance ft.Raven & Avran   

Revenir en haut Aller en bas
 
A Sea of Ignorance ft.Raven & Avran
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» BOLERO DE RAVEN MUSIQUE LEGION ETRANGERE
» Raven "Mystique" Darkhölme
» Starflash
» Les séries de notre jeunesse
» The 2013 challenge : Blood Raven

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Don't Cry Mercy :: ✿ don't cry mercy :: Ile d'Hara :: La Plage-
Sauter vers: