AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ah, j'vais te soigner, foutu pirate ! [Roan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Voir le profil de l'utilisateur
messages : 50

depuis le : 12/12/2017
age : 28
métier : Guerisseuse
statut & orientation : célibataire


MessageSujet: Ah, j'vais te soigner, foutu pirate ! [Roan]   Mer 13 Déc - 23:24

La brise était légère en ce matin d'hiver. La pluie froide avait cessé depuis peu. Il commençait à y avoir du monde dans les rues non loin du port. Chacun vaquait à ses occupations en se saluant joyeusement. Il y avait bien une personne qui tirait une tronche de trois pieds de long et par conséquent, peu se risquait à un bonjour jovial. Oui, parce qu'une amazone, déjà, on réfléchissait à deux fois avant de sortir une plaisanterie douteuse en sa présence, vu qu'elles n'étaient pas forcément connues pour avoir un sens de l'humour très développé, alors une amazone qui avait l'air de s'être envoyé une pleine bouteille de vinaigre en guise de petit déjeuner...Comment dire...Non, en fait, mieux valait ne rien dire.
Pourtant, Aramintha était connue des femmes de Brise Air. Souvent, c'est elle qu'on appelait en cas d'accouchement compliqué ou de maladie rebelle. Des femmes oui, mais pas des hommes. La guérisseuse avait très vite posé ses limites.
Il n'y avait bien que pour ses patientes qu'elle quittait son île chérie. D'abord, elle avait le mal de mer, et ensuite le climat d'Hara était bien plus agréable que celui de Brise Air.  Toute cette flotte... C'était à vous donner envie de prendre un congé sabbatique dans les terres interdites juste pour ne plus prendre une goutte d'eau sur le museau.

Bref, Aramintha avait des visites à faire...Et la première était pour une jeune femme d'un équipage qui s'était salement brûlé l'avant bras en se bagarrant avec un type, une torche à la main. Se battre avec un homme était tout à fait honorable du point de vue d'Aramintha, sauf que la jeune fille était de l'équipage du Capitaine Vane...Un pirate ! Un foutu pirate ! Et aimable avec ça ! Toujours le compliment aux lèvres, raffiné, courtois...Non, je déconne. Aramintha n'appréciait pas outre mesure la condition de pirate, à la base, mais Roan Vane... Il était le type même de mâle qu'il faudrait éliminer si on voulait enfin un monde plus juste. Et vu que le monde n'était pas prêt de changer, Aramintha devrait donc le supporter.

Elle entra dans l'auberge où créchait l'équipage entre deux voyages, l'air hautain et sachant très bien où aller. Premier étage, la chambre du fond sur la gauche. Comme elle n'avait aucune envie de faciliter la vie de pirates cuvant leurs mauvaises gnôles en cette heure matinale, elle fit consciencieusement claquer les talons de ses bottes sur le parquet du couloir et crisser la pointe de sa dague contre le mur. Oui, c'était agaçant et ma foi, Aramintha se trouva tout à fait réjouie par cette poussée d'enfantillage, bien peu digne d'une amazone. Mais après tout, elle n'avait jamais promis d'être parfaite.
Elle toqua à la porte et entra, le sourire aux lèvres, persuadée que sa patiente se reposait tranquillement. Personne...Il n'y avait personne dans cette chambre ! Elle leva les yeux au ciel. Elle avait pourtant donné des instructions claires, il y avait deux jours : de la tisane d'aubépine pour faire circuler le sang, des bandages propres et du repos pour que le corps élimine les toxines liées à la brûlure. Foutus pirates !
Elle n'allait certes pas faire toutes les chambres de l'auberge pour savoir avec qui cette écervelée avait joué à la bête à deux dos. Non, dans ces cas là, mieux valait parler directement au Capitaine. Lui, saurait fatalement où se trouvait un membre de son équipage.

Demi tour donc, Vane s'était sûrement octroyé la plus belle piaule au rez de chaussée. Aramintha descendit l'escalier en pestant.  Elle arriva devant la chambre pompeusement nommée "suite royale" car le tenancier se vantait que  le roi Vincans II avait dormi là il y avait cent cinquante ans de ça...Mon œil ! C'était juste une piaule plus grande, mieux isolée et avec un lit plus large. En soupirant, elle toqua à la porte.

"Capitaine Vane... J'ai besoin de savoir où se trouve Isadora...Capitaine Vane... J'espère que je ne vous réveille pas !"

Vu qu'elle parlait assez fort pour réveiller les morts du cimetière de l'autre côté de la ville, il était fort probable que ce n'était plus le cas. Par acquis de conscience, elle toqua un peu plus fort. Vane n'était pas connu pour y aller mollo sur le rhum...

_________________
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
messages : 209

depuis le : 25/10/2017
age : 36 ans
métier : I'm a fucking Pirate
statut & orientation : Hétéro & Volage


MessageSujet: Re: Ah, j'vais te soigner, foutu pirate ! [Roan]   Jeu 14 Déc - 15:55

Si Roan Vane se trouvait à l’auberge, c’est qu’il était en présence d’une prostituée. Car généralement il n’aimait pas quitter son navire, même pas pour dormir dans un lit plus grand et plus agréable que celle sur le bateau. Mais pour la compagnie d’une jolie femme… Ah il voulait bien faire quelques exceptions. Après tout, il avait navigué trop longtemps en mer ; il avait besoin de cette chaleur corporelle de temps à autre. Et hier soir cela avait été une nuit de la sorte. Sauf que le réveil était moins agréable… Une folle dingue qui frappait à la porte, juste au moment où il voulait faire un round deux… Et le pire… il connaissait cette voix. C’était une emmerdeuse de première. Il espérait qu’elle allait s’en aller. Qu’elle allait finir par avoir marre de frapper à la porte de sa chambre. Mais non… Au lieu de ça, elle faisait de plus en plus de bruit. Vane soupire et finit par se lever du lit, laissant la jolie brunette sous les draps alors qu’il part à la recherche de son pantalon.

« C’est bon. J’arrive ! »

Même quand il est à Brise-Air, il n’a pas le temps de se reposer un peu sans qu’une emmerdeuse vienne frapper à sa porte. Lorsqu’il avait enfin enfilé son pantalon, il allait ouvrir. Il la laissait le choix d’entrer ou pas. De toute manière la porte était ouverte et lui il avait envie de prendre un bon verre d’alcool. Oui, même si il est trop tôt pour certains. Le capitaine ne carbure pas à l’eau. L’eau c’est pour les poissons. Il prit une première gorgée, juste assez pour se réveiller avant de tourner son regard vers l’amazone.

« Tu veux quoi, Ama…machin rah tes parents ne pouvaient pas choisir un nom plus facile à prononcer ? »

Les amazones et les pirates ne font pas bon ménage. D’ailleurs cela continuait à le surprendre qu’elle voulait bien soigner les pirates femmes. Mais tant mieux, au moins ça évitait de devoir couper des bras et des jambes à des jolies poupées. Isadora ? Pourquoi cherchait-elle Isa ? Ah oui… la petite bagarre avec la torche. Minthy était du genre impatiente, alors la faire patienter un peu ne pouvait pas lui faire du mal. De plus cela amusait énormément Vane, qui adorait irriter son monde. De plus irriter une amazone était encore plus marrante. Alors il la laissait répéter sa question. Si il savait où elle était ? Il sourit.

« J’ai ma petite idée. »

Oui, il connaissait ses hommes par cœur, y compris les femmes de son navire. Alors Isa… oui il se doutait ou elle se trouvait à cette heure-ci. Le regard de Roan se tournait vers la prostituée qui avait commencé à s’habiller et qui bien sûr demandait son dû. Il lève les yeux vers le ciel. Ah ces femmes !

« Tiens, ton argent. Tu peux t’en aller, car je doute fort que Minthy ait envie de faire une partie à trois… »

Il ne s’intéressait déjà plus à la brunette de hier soir. Non son regard allait maintenant sur l’amazone. Elle était plutôt mignonne… on dirait même innocente. Jusqu’à ce qu’elle ouvre bien sur la bouche et qu’on se rend compte du caractère trempé de la belle. Deuxième gorgée. Oh il en oubliait quasi les bonnes manières, même si il se doutait de la réaction de la brunette.

« Un verre? »

_________________
we're playing with fire
Just gonna stand there and watch me burn. But that's alright because I like the way it hurts. I travel the world and the seven seas. Everybody's looking for something. Some of them want to use you. Some of them want to get used by you. Some of them want to abuse you. Some of them want to be abused.Who are we, my dear?
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
messages : 50

depuis le : 12/12/2017
age : 28
métier : Guerisseuse
statut & orientation : célibataire


MessageSujet: Re: Ah, j'vais te soigner, foutu pirate ! [Roan]   Jeu 14 Déc - 18:12

La porte s’ouvrit enfin sur un Capitaine qui avait l’air d’avoir fait le zigoto toute la nuit et en charmante compagnie. Aramintha n’était pas très grande, et c’était un euphémisme. Aussi se trouva-t-elle le nez juste à la hauteur des tétons de Vane. Elle renifla de mépris. Si il croyait que l’exhibition de muscles allait adoucir son humeur, il se fourrait le doigt dans l’oeil jusqu’au coude. Aramintha recula d’un pas, voulant mettre le plus de distance possible entre elle et ce corps de mâle qui sentait encore le stupre. Que des filles puissent tomber en pâmoison pour un homme, vraiment cela la dépassait ! Aramintha ne voyait vraiment pas ce qu’elles pouvaient trouver comme satisfaction. Finalement, il alla s’en jeter un...Quelle habitude déplorable !

Aramintha DeHara. Mais pour vous ce sera Metgessa* DeHara, c’est mon titre officiel...Je cherche Isadora, vous savez celle qui s’est brûlée...Êtes vous assez réveillé ou faut-il que j’attende que vous en torchiez un second ? dit-elle sur un ton faussement compatissant.

Avec un faux sourire candide...Et elle était à deux doigts de battre des cils comme une véritable évaporée juste pour le faire enrager. Vane faisait vraiment ressortir le pire en elle. Non, elle devait se tenir. Elle était amazone, elle était guérisseuse, bon sang ! Elle inspira un bon coup, se composa un visage neutre et répondit en tenant la bride au sarcasme qui montait.

Vous m’en voyez ravie...Alors ?

La pute quittait le lit et s’habillait. Aramintha haussa un sourcils approbateur. Une belle brune aux courbes tout à fait appétissante.

Joli cul…

Il ne manquerait plus que Vane et elle ait les mêmes goûts concernant les femmes ! Non, Aramintha ne voulait AUCUN point commun avec lui.
La proposition que fit Vane, sûrement dans le but de la choquer, voire de la faire rougir amena un petit sourire tenté sur le visage de l’amazone. Elle pencha légèrement la tête sur le côté comme si elle y réfléchissait sérieusement, et se paya le luxe de reluquer effrontément le Capitaine. De bas en haut...de haut en bas...Et puis, l’air pensif, elle finit par lâcher :

Pourquoi pas au fond...Evidemment, il faudra vous couper les parties génitales avant. Je n’ai jamais eu le goût pour les machins qui pendouillent. Oh, ce ne serait qu’un sacrifice mineur, par rapport à l’intensité de l’expérience et au plaisir que vous pourriez en retirer.

Et vlan, elle papillonna des paupières comme la dernière des godiches ! Ah, crénom ! Elle n’avait pas pu résister à la tentation ! Rien que le plaisir de voir éventuellement son visage se décomposer, ou verdir de rage lui donnait envie des pires coups bas. Si c’était pas malheureux…

Je veux bien une tasse de thé, s’il vous plait...Avec une cuillère de miel, si ce n’est pas trop abuser.

Alors là, elle voulait bien voir le tableau : le Capitaine Vane lui servant le thé dans une tasse en porcelaine et touillant délicatement le breuvage avec une fine cuillère tenue par un de ses grosses pattes d’ours !

J’avais expressément dit à Isadora de rester tranquille. A-t-elle bien compris qu’elle risque de perdre une partie de la mobilité de son poignet si elle fait l’andouille ?


{*metgessa est le nom féminin en vieux roman pour “mire” “médecin” (merci Wikipédia). J’ai trouvé la sonorité du mot si jolie que bon, je me suis dit que ça ne choquerait pas. Si ça pose un problème par rapport au monde inventé, j’éditerai mon post.}

_________________
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
messages : 209

depuis le : 25/10/2017
age : 36 ans
métier : I'm a fucking Pirate
statut & orientation : Hétéro & Volage


MessageSujet: Re: Ah, j'vais te soigner, foutu pirate ! [Roan]   Mer 20 Déc - 10:35

HJ : Non c’est impec. Nous n’avons pas mis crées beaucoup de détails, laissant le choix aux joueurs de créer un peu l’univers et les coutumes avec nous.

Metgessa… Bon d’accord même un homme telle que Vane pouvait comprendre le fait qu’elle aime bien son statut. Après tout, chacun se bats pour avoir son statut et lorsqu’on l’obtiens, c’est souvent parce qu’on a tout donné de nous-même. C’était un peu son cas lorsqu’il était devenue capitaine. Et comme toute autre personne il aime bien qu’on l’appelle capitaine plutôt que simple pirate. Alors oui, il comprit que Metgessa c’était un peu du même style. Par contre voyant que l’amazone s’irrite de plus en plus, cela le fit bien rire. Qu’est-ce qu’elle pouvait être si facile à piquer au vif… Il ne répondit pas, au lieu de ça il prit une gorgée supplémentaire de ce liquide brulant. Par contre lorsqu’elle relookais la prostituée, Vane ne pouvait s’empêcher de parler.

« Mmm je commence à mieux comprendre comment vous trouvez de la satisfaction à être sur une île remplit que de femmes… Etrange que vous êtes pas encore en voie de disparition. »

Oh cela doit être géniale d’être sur une telle île… mais si elles ont tous le même caractère… Mmm pas sure que cela soit au final si géniale que ça. Et puis Vane n’était pas le genre d’aimer la captivité et il savait fort bien que si il mettait pied sur cette île, il finira par devenir un esclave de la gente féminine. Et aussi attirant que cela puisse sonner à ses oreilles… mmm non finalement il passe son tour. Tout comme il devait refuser sa dernière offre, qui d’ailleurs rien qu’à y penser le fit ravaler sa salive. Perdre un bien si précieux… Oh que non.

« Ne te sens pas offenser, mais je doute fort que ce joli minou valle la peine de sacrifier tant de choses… Comme n’importe quelle femme d’ailleurs. »

Non, cela n’en fallait pas la peine. Surement pas pour elle. D’ailleurs pour aucune autre femme. Dans ce monde peu de gens valait réellement la peine de sacrifier quelque chose. Souvent on finit par s’en mordre les doigts d’avoir fait tant d’efforts pour une personne. Peu importe que cela soit un pirate, une amazone ou encore quelqu’un d’autre… L’être humain était pourri. Et Vane préférait de loin les pirates. Certes ils étaient malhonnêtes mais au moins ils l’assumaient et on savait sur quel pied danser avec eux. Les amazones par contre… on ne pouvait pas leur faire confiance. Leur haine pouvait détruire un homme. Au lieu de lui servir ce qu’elle souhaitait car après tout, elle se fichait royalement de sa tête. Bien alors lui non plus allait continuer à se ficher de la sienne. Il allait s’asseoir alors qu’elle parlait déjà d’Isa. Il soupire doucement.

« Est-ce que j’ai la tête d’un babysitteur pour toi ? Mon équipage est grand assez pour décider ce qui est bon ou pas pour eux. »

De plus ce sont tous des pirates qui d’ici quelques jours doivent repartir sur l’océan. C’était donc tout à fait logique qu’ils en profitent un max maintenant qu’ils sont ici. Perdre la mobilité de son poignet… Mouais pour certains cela ne veut rien dire.

« Elle n’a peut-etre pas les mêmes priorités que toi… Puis pourquoi tu te mets dans un tel état pour elle ? Elle te plait, c’est ca ? »

Oh ca pourrait être marrant ca…. L’amazone qui est attiré par une pirate. De plus si c’était une de son équipage. D’un coup sec, Vane termine son verre et met son T-shirt.

« Bon allé on bouge… Je pense que je sais ou elle est. »

Au fond il n’avait pas envie de perdre un membre de son équipage. Car si elle ne savait plus utiliser son poignet… elle ne lui servirait à rien et essayer de la remplacer quelques jours avant leur départ en mer… Pfff il n’en avait pas trop envie. Alors autant éviter d’en arriver là.

_________________
we're playing with fire
Just gonna stand there and watch me burn. But that's alright because I like the way it hurts. I travel the world and the seven seas. Everybody's looking for something. Some of them want to use you. Some of them want to get used by you. Some of them want to abuse you. Some of them want to be abused.Who are we, my dear?
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
messages : 50

depuis le : 12/12/2017
age : 28
métier : Guerisseuse
statut & orientation : célibataire


MessageSujet: Re: Ah, j'vais te soigner, foutu pirate ! [Roan]   Jeu 4 Jan - 15:00

Aramintha lui lança un regard amusé. Vraiment, les hommes ! Sitôt qu'une femme ne se pendait pas à leur cou, sitôt, ils pensaient que la dite femme allait dépérir à vue d’œil. Comme si l'alpha et l'oméga d'une femme était de servir un homme, que ce soit par le mariage ou par la prostitution. D'ailleurs, dans l'esprit d'Aramintha, il n'y avait pas grande différence : qu'on vende son cul contre de la stabilité financière et de la sécurité ou contre espèces sonnantes et trébuchantes, c'était toujours vendre son cul. Et quant aux idiotes qui tombaient amoureuses d'un joli garçon pour se retrouver dix ans plus tard, déformées par les grossesses et cocues, fallait-il en parler ?

"Oh nous ne sommes pas près de disparaître...Il y aura toujours des femmes prêtes à nous rejoindre grâce à la galanterie légendaire de certains hommes. Et puis, nous avons des filles régulièrement... "

Elle n'allait pas s'étendre sur ce qui arrivait aux bébés de sexe masculin sur l'île d'Hara. Le Capitaine Vane était assez intelligent pour comprendre. Il n'y avait que les esclaves mâles qui avaient droit de cité et pour un temps déterminé, encore.
L'expression de Vane à sa proposition qui était évidemment une provocation, fit éclater de rire Aramintha. Evidemment que son trois pièces-cuisine avait de l'importance pour lui.

"Rien ne se fait sans sacrifice, Capitaine. Je vois que vous avez vos priorités."

Les yeux d'Aramintha brillaient de malice. Jazz et Raven allaient en crever de rire quand elle allait leur raconter ça. Parce que bien sûr, elle n'allait pas garder cette bonne blague pour elle. Le rire était médecin disait-on. Et Aramintha n'allait pas passer à côté de l'occasion d'entretenir la santé de ses soeurs amazones. Après, si l'histoire allait continuer sa vie jusque dans les tavernes de Brise-Air, qu'y pourrait-elle ?

"Si vous préférez aller au combat avec un équipage de bras cassés, c'est votre problème. M'est avis que le butin va s'en ressentir mais je ne suis qu'une metgessa amazone, une faible femme, qui ne connaît rien au commerce, bien sûr."

L'ironie volait bas. Elle se fichait éperdument des réussites ou des échecs de Vane. Franchement, si Vane tombait en faillite, ça lui ferait pas battre un cil. A la limite, ce serait un problème de moins...Quoiqu'il était certain qu'un autre pirate prendrait sa place. Autant s'en tenir à ce qu'on connaissait.
Aramintha leva les yeux au ciel.

"Trop petits nichons...Non, je m'inquiète car elle est ma patiente, et que je suis sa guérisseuse. C'est pas très compliqué à comprendre quoique je me doute que le concept d'altruisme doit vous passer largement au dessus du chignon."

Il avait enfin fini de jouer du muscles surtout qu'il devait bien comprendre que ça ne lui faisait ni chaud ni froid. Et puis, sous la pluie, torse nu, c'était juste bon pour se choper un rhume carabiné, et il pouvait crever la gueule ouverte avant que Minthy lui donne une seule tisane. L'altruisme avait ses limites.

" Je vous suis, Capitaine..." dit-elle gracieusement comme s'il s'agissait de son Altesse en personne.

Nul doute qu'elle allait avoir droit au bouge infâme sentant la sueur, les pieds et le stupre. Quand une journée était pourrie, elle était pourrie jusqu'au bout. Aramintha ne se faisait aucune illusion à ce sujet. Bon sang, elle allait se payer un morceau de dentelle en sortant de là. Un vert, tiens...Faire des achats futiles avait toujours un excellent effet sur son moral.

_________________
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
messages : 209

depuis le : 25/10/2017
age : 36 ans
métier : I'm a fucking Pirate
statut & orientation : Hétéro & Volage


MessageSujet: Re: Ah, j'vais te soigner, foutu pirate ! [Roan]   Sam 6 Jan - 22:48

Pas besoin de dire que Vane trouvait ridicule celles qui pouvaient s’allier à une telle cause. Mais la plupart des femmes ne sont que des sottes alors cela ne le surprenait à peine. Et si Vane n’aimait pas beaucoup les amazones, il restait malgré tout loin de leur île. Il n’avait nullement envie de perdre son navire à des femmes. Il avait bien des défauts, mais la stupidité n’en faisait pas parti. Il n’allait jamais mettre un pied sur l’île d’Hara, à moins d’avoir une vraiment une très très bonne raison. Il connaissait la réputation des amazones et il était assez intelligent pour savoir que face à une horde de femmes enragées il ne tiendra pas longtemps. Alors restons sur les mers et à Brise-Air. Mais cela ne l’empêcha pas d’interagir avec ces belles guerrières. Vane sourit.

« Effectivement tu ne connais rien au commerce… Car tu devrais savoir que si un membre de mon équipage est handicapé et devient un boulet pour les autres… il ne reste pas très longtemps un membre de mon équipage… »

Donc si elle avait envie de ne pas suivre les instructions de la guérisseuse et faire la conne… Et bien tant pis pour elle. Vane a toujours été très strictes envers son équipage. Chacun fait ce qu’il veut, tant que cela ne met pas les autres en danger. Si tout à coup elle se retrouve avec un bras ou une jambe en moins… Bah elle a intérêt à savoir faire ses preuves ou cela sera la mort. Nous sommes tous remplaçables après tout. Mais parce qu’il voulait bien montrer sa bonne voie, il finit par s’habiller et à quitter la chambre. Il descendit l’escalier suivit de l’amazone et prit le chemin du port. Devant son navire il s’arrêta et lui fit un signe de la main pour l’inviter à bord.

« Bienvenue à bord du Ranger. »

Première fois qu’une amazone met le pied sur son navire. Pourtant il avait vu un peu de tout ici. Des princesses, des membres de la confrérie, des esclaves…. Mais jamais de sirène ou d’amazone. Voilà chose faite.

« L’escalier qui descend… je suis quasi sûre que tu pourrais tomber sur ta patiente. »

Quant à lui, il ne comptait pas descendre. Il savait que trop bien la scène qui se déroule en bas. Une bouteille d’absinthe, des herbes qui vont délirer et probablement un ou deux autres membres de son équipage. Aramintha allait être ravie de voir une telle scène, sachant que sa patiente était censé se reposer et surtout pas faire des telles mélange. C’est quasi avec un sourire sur les lèvres que Vane attendit de voir le visage de l’amazone lorsque celle-ci reviendrait.

_________________
we're playing with fire
Just gonna stand there and watch me burn. But that's alright because I like the way it hurts. I travel the world and the seven seas. Everybody's looking for something. Some of them want to use you. Some of them want to get used by you. Some of them want to abuse you. Some of them want to be abused.Who are we, my dear?
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
messages : 50

depuis le : 12/12/2017
age : 28
métier : Guerisseuse
statut & orientation : célibataire


MessageSujet: Re: Ah, j'vais te soigner, foutu pirate ! [Roan]   Jeu 25 Jan - 11:10

Aramintha eut un frisson de dégoût face à la logique implacable de Vane. Ce n'était pas ainsi que les Amazones traitaient l'un des leurs. Quand une amazone devenait vieille ou handicapée, on s'en occupait avec tact et douceur. Combien de vieilles guerrières avaient rendu dignement leur dernier soupir dans ses bras ? Un paquet, et Aramintha avait toujours pris soin qu'elles ne souffrent pas et qu'elles aient leur arme de prédilection dans les mains.

"Je vois que vous avez le sens de la famille..." dit-elle sur un ton acide.

Aramintha suivit le Capitaine Vane en dehors de l'auberge, puis dans les rues jusqu'au quai. Non...Ah mais non ! Pas sur ce putain de rafiot ! Et si ! Non mais quelle poisse ! Aramintha n'allait pas se démonter pour ça. Elle releva le menton et passa devant Vane alors qu'elle n'en menait pas large. Elle détestait les bateaux, c'était pas difficile à comprendre : Aramintha avait le mal de mer. C'était aussi pour ça qu'elle ne quittait l'île d'Hara que contrainte et forcée. Et encore regardait-elle toujours intensément l'horizon pour ne pas vomir copieusement à chaque fois.

Aramintha descendit donc. Et effectivement le spectacle n'était pas beau à voir : deux corps nus, de la fumée d'herbes qui faisaient planer (Aramintha savait reconnaître l'odeur tout de même) et assez d'alcool pour saouler un régiment entier. Elle posa les poings sur les hanches et fronça les sourcils. Les deux protagonistes dormaient du lourd sommeil repus des ivrognes. Autant y aller franchement.

" ESPECE D'IDIOTE ! DEBOUT ! ET VIRE LE SAC A VIN QUI TE SERT D'OREILLER !"

De là-haut, Vane devait parfaitement entendre. Aramintha vira le type du lit assez rudement pour arriver à sa patiente qui ouvrait un œil embrumé. Aramintha, sans aucune douceur, tira le bras d'Isadora : le pansement était dégueulasse. Si avec ça, elle ne chopait pas une infection...Le visage d'Aramintha vira au blanc sous l'effet de la colère.

" CRÉNOM ! TU MÉRITERAIS QU'ON FINISSE PAR T'AMPUTER ! T'AS FOUTU Où TA CERVELLE ? ENTRE TES CUISSES ? C'est simple...Je remonte et t'as cinq minutes avant que je me casse de là. Après, faudra pas venir chouiner ! "

Aramintha remonta les escalier raide comme la justice, et tomba sur un Vane à l'air goguenard. Non, là, si il était à peu prés sensé, il allait s'abstenir de tout commentaire sarcastique. Sinon, Aramintha allait perdre sa courtoisie et sa patience légendaire. Aussi lui lança-t-elle un regard noir d'avertissement à éviter de faire le mariole. Elle fit quelques pas pour se tenir au bastingage. Autant pour se calmer que pour oublier qu'elle était sur un objet flottant.

" Quel gâchis !"

Et c'était peut être ça qui la faisait le plus enrager. A Part égale avec la bêtise dont avait fait preuve la dite Isadora.

_________________
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
messages : 209

depuis le : 25/10/2017
age : 36 ans
métier : I'm a fucking Pirate
statut & orientation : Hétéro & Volage


MessageSujet: Re: Ah, j'vais te soigner, foutu pirate ! [Roan]   Dim 28 Jan - 14:33

Le sens de la famille? Ah non ca il ne connaissait pas. Il avait lui-même tué sa propre mère alors franchement le sens de la famille il n’avait jamais connu. Il avait toujours envié ces gamins qui avaient un père et une mère qui s’aimaient et surtout qui aimait leur enfant. Roan a toujours été qu’un fardeau supplémentaire pour ses parents. Alors si il y avait bien une notion qu’il n’avait jamais appris ni comprit c’était celle de la famille. En guise de réponse le pirate se contentait d’hausser les épaules. Après tout la vie était la vie, il n’allait pas tirer un boulet avec lui sur son navire. Tout le monde le savait parfaitement. Quand on s’engage dans un équipage on sait à quoi s’attendre, surtout avec Vane qui est bien claire dès le début.

Arrivés au port, Vane lui indiquait l’escalier alors qu’il restait sur le pont. Oh oui, pas besoin de descendre, il savait parfaitement bien ce qu’il allait y trouver et s’en fichait bien. L’opium, les par tousses en l’air…. Lorsqu’ils ne sont pas en mer son équipage peut bien s’offrir du bon temps, car après ils repartent en mer pour un temps incertain en mer et ce n’était pas toujours très glorieux et ne plaisir n’existent pas à des moments pareils. Alors quand ils sont à Brise-Air, la plupart se comportent comme des gamins qu’on lâche à une foire foraine. Ils courent d’une pute à l’autre, terminent complétement dans les vapes par l’alcool ou les drogues.  Ils fêtent leurs jours sur terre comme si c’était les derniers. Et quelque part, cela pouvait bien être le cas… Après tout rien n’est sur lorsqu’on reprend la mer. Et puis soyons honnête, les pirates et l’argent… Ça ne va jamais très bien ensemble. Dès qu’ils touchent leur parties, les pirates doivent tout dépenser. L’épargne cela n’existe pas. A quoi bon épargner si demain on peut mourir sur mer ? Il faut vivre de jour en jour. Carpe Diem. Et il pouvait très bien comprendre que la jeune femme en bas voulait s’amuser et qu’elle ne pensait pas aux conséquences pour sa blessure. Ce n’est pas vraiment du Carpe Diem si on se préoccupe de l’avenir.

Accoudé près de l’escalier, Roan pouvait entendre la furie de l’amazone crier jusqu’en haut. Il lui avait pourtant dit que cela n’allait pas être beau à voir. Il ne put néanmoins pas s’empêcher de sourire. Sourire qu’il essayait un tout petit peu de masquer lorsque la brunette remonte à la surface. Oh elle avait le regard qui tue, néanmoins cela amusait fortement le pirate qui ne tardait pas à venir à coté d’elle.

« T’es sure que tu veux toujours pas boire quelque chose plus fort que le thé… »


_________________
we're playing with fire
Just gonna stand there and watch me burn. But that's alright because I like the way it hurts. I travel the world and the seven seas. Everybody's looking for something. Some of them want to use you. Some of them want to get used by you. Some of them want to abuse you. Some of them want to be abused.Who are we, my dear?
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
messages : 50

depuis le : 12/12/2017
age : 28
métier : Guerisseuse
statut & orientation : célibataire


MessageSujet: Re: Ah, j'vais te soigner, foutu pirate ! [Roan]   Mar 6 Fév - 19:08

Aramintha prit plusieurs longues inspirations. Du calme...Du calme...Cela ne servait à rien de se mettre la rate au court bouillon, d'autant que la journée était encore bien jeune pour la guérisseuse.
Vane vint à côté d'elle, mais pas trop près. Pas fou, quand même !
Elle esquissa un sourire à la question.

"Vous avez quelque chose contre la connerie ? Ou du moins pour aider à mieux la supporter ? J'crois que j'y suis allergique et que je viens d'faire une bonne poussée d'urticaire..."

Aramintha se tourna vers le capitaine et se permit un sourire. Oui, un vrai, un sincère, comme si il était un être humain normal et pas un salaud de pirate prêt à tout pour du pognon. Comme si l'amazone avait oublié quelques secondes à qui elle avait affaire. Cette blague !

"Si elle ne retrouve pas la raison, il faudra l'amputer...Ah, crénom, ça me dépasse ! Et je vous le dis tout net, je ne le ferais pas. Y'a des limites à ce que je peux encaisser. Faire ça pour sauver la vie d'une patiente, parce que la pauvrette n'a pas eu de chance, c'est une chose. Réparer la bêtise crasse,
c'en est une autre."


Aramintha...La seule amazone qui était capable de parler d'une femme pirate en disant " la pauvrette". Vane y verrait certainement bêtise et faiblesse de femme. Aramintha y voyait noblesse de l'art de guérir et solidarité féminine. Un monde les séparait. Et pourtant, ils commençaient à bavarder dans le jour naissant, en respirant les embruns, accoudés au bastingage comme deux matelots en goguette... Il y avait des matins où les diverses divinités avaient un sacré sens de l'humour, quand même !

"C'est plutôt joli, l'océan...Dommage que ça bouge tout le temps..."

Vu l'heure, on repasserait pour les réflexions philosophiques alambiquées et les poussées poétiques dithyrambiques. Enfin, Vane devait pas être habitué à mieux, fallait pas pousser mémé dans les orties. Aramintha le voyait mal déclamer une ode à l'océan, à la proue de son navire. Non, vraiment, ça cadrait mal avec le personnage.

_________________
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
messages : 209

depuis le : 25/10/2017
age : 36 ans
métier : I'm a fucking Pirate
statut & orientation : Hétéro & Volage


MessageSujet: Re: Ah, j'vais te soigner, foutu pirate ! [Roan]   Mar 6 Fév - 21:12

« L’alcool peut parfois faire des miracles… mais il est peut-être trop tôt pour votre estomac ? »

Boire ne possait aucun soucis au pirate. Pour le matin, soir, nuit tout se ressemblait. Il n’y avait pas vraiment de différence pour son organisme. Il lui tendit malgré tout une bouteille de rhum. On ne sait jamais qu’elle aurait besoin d’un petit coup de courage.

“Mmm et tu me dis tout ça parce que tu espères que je vais moi-même faire cette sale corvée ou parce que tu espères que je lui ordonnes de faire ce que tu veux qu’elle fasses ? La deuxième option n’irait pas contres tes principes de féministe endurcit ? »

Car oui, bien sûr qu’il pouvait lui interdire de monter à bord si toute fois elle ne suivait pas les conseils de la guérisseuse. Mais cela lui servait à quoi. Vane ne se mêlait que très rarement de la vie privé de son équipage. Le regard de Vane se posait sur l’eau bleuté un instant avant de se tourner vers l’amazone. Sa remarque la fit sourire. Bien sûr que l’océan bouge, c’est justement cela qui est si plaisant. Sans cela… il n’y avait pas de danger, pas d’adrénaline. C’est justement parce que l’océan a sa propre volonté qu’elle est si fascinant pour les marins et les pirates. Elle peut être douce et calme, tout comme elle peut être très dangereuse et traitresse. Un peu comme une femme.

« mmm un mer qui ne bouge pas ne serait pas une vraie mer… Mais… ne me dis pas que tu as le mal de mer ? »

Ça serait le topo. L’amazone qui voyage pour sauver les gens de leurs petits maux, ne supporte pas la vue des vagues. Ah oui, ça pourrait être marrant tiens de naviguer avec elle en mer. Et il serait quasi tenter de donner l’ordre de partir. Mais elle aurait largement le temps de quitter le bateau à temps, alors cette idée disparu bien vite de son esprit.

« Comment tu te rends chez toi… T’habites sur une île, tu dois pourtant avoir l’habitude d’être en mer… »

Vane ne pouvait pas comprendre les gens qui n’aimait pas se trouver en mer. C’était tellement bien, c’était la liberté à l’état pur. Pas de loi, pas de moralité, pas de légion impériale, ni de roi d’ailleurs.

_________________
we're playing with fire
Just gonna stand there and watch me burn. But that's alright because I like the way it hurts. I travel the world and the seven seas. Everybody's looking for something. Some of them want to use you. Some of them want to get used by you. Some of them want to abuse you. Some of them want to be abused.Who are we, my dear?
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Ah, j'vais te soigner, foutu pirate ! [Roan]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ah, j'vais te soigner, foutu pirate ! [Roan]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Paul Watson pirate des mers pour combattre les bateaux tueurs de baleines...
» Se soigner quand on allaite
» Eczéma (le soigner naturellement ?)
» RHUME" Se soigner "Bio" est-ce possible ?
» Yellow - Limited Pirate Monkey & Treasure Island - Lea [musician]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Don't Cry Mercy :: ✿ don't cry mercy :: Brise-Air :: Le Port-
Sauter vers: