AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le chemin va être long ... [Jazz]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Voir le profil de l'utilisateur
messages : 137

depuis le : 25/10/2017
age : 36 ans
métier : mécanicien (avant)
statut & orientation : hetero & veuf


MessageSujet: Le chemin va être long ... [Jazz]   Dim 3 Déc - 21:28

Buddy you're a boy make a big noise. Playing in the street gonna be a big man some day. You got mud on your face. You big disgrace. Kicking your can all over the place. Singing. We will we will rock you. We will we will rock you. Cette chanson en or me trottait depuis ce matin en tête, et pas moyen de l’oublier. Ah c’était bien une de choses qui me manquait de mon monde. La musique rock. Je n’étais même pas sure qu’ici celui puisse exister. Probablement que leur musique était celle des flutes et des harpes. Pas sure qu’un jour je puisse réellement me faire à ce nouveau monde. Je continuais mon chemin vers Brise-Air – d’ailleurs qui a inventé ce nom-là pour un village ? – j’espérais trouver un boulot ou du moins un moyen pour gagner un peu d’argent. Je ne pouvais pas éternellement vivre sans aucun toit sur ma tête, d’autant plus qu’on était en pleine hiver et que j’ignorais comment les hivers se passaient dans ce coin. Et mise à part ca, il me fallait à tout prix des vivres. En pleine hiver… difficile de trouver de la nourriture. Marmonnant la musique de Queen, je continuais mon chemin. Pas de voiture, pas de trottinette… y avait que des chevaux dans ce monde. Et je n’en avais pas. Alors pas de chance pour moi, je devais me rendre au village à pied. Mais cela ne me dérangeait pas réellement. Le paysage était magnifique et cela me fit penser que là ou je venais la nature devenait de plus en plus rare…. L’être humain était en train de détruire sa propre planète. Ah je m’en fiche, ces scientifiques ont été très stupide de m’envoyer ici… Jamais j’allais tenter de retourner. On aurait pu m’envoyer en enfer que j’aurais pas essayé d’en ressortir. Il n’y avait plus personne que m’attendait chez moi, je n’avais aucune raison d’essayer de retourner chez moi. Alors oui, ils avaient été stupides d’envoyer un type comme moi.

Arrivé à un croisement de route, ma bonne humeur s’envolait telle un petit papillon. La Xena de service se trouvait à quelques mètres de moi. Qu’est-ce qu’elle fichait encore là ? Cela ne faisait qu’une semaine que j’étais ici, et j’étais déjà tombé au moins 3 fois sur elle ! A croire qu’elle m’harcèle. « Encore vous ? Si je n’aurais pas mieux su, je dirais que vous me suivez… » Je ne savais pas trop comment je devais m’y prendre avec elle. J’avais pourtant été poli, voir même gentil au début de nos rencontres. Mais il faut croire qu’elle m’a déteste dès le premier regard, car peu importe ce que je dis ou fais, elle prend toujours tout de travers. A la fin, j’avais abandonné. Et depuis c’était mon tour de m’agacer à sa vue. Mais je ne voulais pas faire la discussion avec elle. Le chemin était encore long vers Brise-Air et je voulais arriver avec que la nuit ne tombe. Quand elle fit un pas dans la même direction que moi, je m’arrêtais net. « Ne me dites pas que vous allez également à Brise-Air ? » Ah il manquait plus que ça !  De la mauvaise compagnie pendant tout le trajet. Plus de musique agréable dans ma tête. « Je sens qu’on va bien s’amuser. » Mon regard ne pouvait néanmoins s’empecher d’observer les courbes de la jeune femme. D’un geste de la main, je la laissais passer en premier. « Après vous, très chère. » Je ne savais même pas son nom, y avait pas vraiment eu de telles présentations entre elle et moi. Dans ma tête c’était Xena, la guerrière ou l’amazone complètement givrée.

_________________
It's where my demons hide
Men like us have a bloody history. Maybe we are meant to bleed. Maybe we are meant to burn.  
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
messages : 219

depuis le : 25/10/2017
age : trente quatre années déjà au compteur
métier : amazone, et entraîneuse des amazones
statut & orientation : célibataire et bisexuelle


MessageSujet: Re: Le chemin va être long ... [Jazz]   Lun 4 Déc - 0:02


Le chemin va être long
Jensen & Jazz


La nature était mon élément j’aimais beaucoup m’y promener et profiter de ce beau paysage que j’avais l’habitude et la possibilité de parcourir. J’avais appris à connaitre les moindres recoins de l’île d’Hara, mais je voulais également apprendre à connaitre également les autres endroits de notre contrée. Les sirènes m’avaient fait découvrir des endroits insoupçonnés et surtout Shelly.  Et j’étais bien contente de la compter parmi mes amies Shelly. C’était toujours bien d’avoir une amie sirène, croyez moi, ça peut vraiment aider parfois. Mais là n’était pas le sujet. J’avais décidé d’aller vers Brise-Air, d’explorer le terrain. Il n’y avait pas d’entrainement aujourd’hui. Je n’avais donc aucune crainte à avoir ou d’heure à laquelle je devais retourner sur l’île. J’avais chaussé mes vêtements les plus pratiques et les plus chauds. Les hivers n’étaient pas vraiment des moments très agréable et je savais bien qu’il fallait faire attention à ne pas prendre froid. Loin de la côte ou je pourrais toujours trouver une sirène amie, je n’étais pas experte en plantes comme Shelly et ne pouvais jamais concocter comme elle un remède. J’avais donc mon arc préféré sur le dos et j’avais pris de quoi écrire, ma plume et le petit réservoir d’encre de seiche et bien évidemment un parchemin. J’aimais pouvoir noter ce que j’apprenais. Pouvoir mémoriser les choses c’était plus pratique.

Alors que je marchais en faisant bien attention à regarder autour de moi et de repérer tout ce qui pourrait me permettre de reconnaitre les lieux pour le moment je n’étais pas du tout en terrain inconnu, je connaissais encore l’endroit. Je n’étais pas allée souvent à Brise-Air. Mais c’était en général de nuit, alors autant repérer les gros cailloux, les trous, les arbres de jour pour pouvoir mieux s’orienter après. Main posée sur ma hanche ou se trouvait ma dague, je marchais doucement, tranquillement et sereinement. « Encore vous ? Si je n’aurais pas mieux su, je dirais que vous me suivez… » je sentis ma nuque se crisper et mon sang ne faire qu’un tour. « C’est pas possible …  » je me retournais pour effectivement tomber nez-à-nez avec le blanc bec. Je n’avais aucune idée de son nom ou ce qu’il pouvait faire ici, mais je m’en fichais royalement. Je ne faisais que le croiser … Haussant les épaules de manière hautaine je répondis sentencieusement « Oui surtout que … puisque je suis devant et vous derrière … ça fait plutôt de vous le suiveur …  » avant de lever les yeux au ciel. Me retournant d’un geste simple je shootais dans un caillou et continuais un petit peu mon chemin. Il était … pourquoi diable fallait il qu’il soit toujours là où je me trouvais? Pourquoi donc est ce qu’en si peu de temps il fallait que je le croise sans cesse. J’imaginais déjà la tête de Shelly quand je lui raconterait ça. « Ne me dites pas que vous allez également à Brise-Air ? » je me retournais et lui jetais un regard de pitié. « Bah disons que …  » je désignais devant moi d’une main lasse « On va tous les deux dans la même direction » j’arquais un sourcil. « Et cette route ne va qu’à un endroit …  » posant mes deux mains sur mes hanches je soupirais doucement en le regardant. Quand même il manquait pas de culot ce mec. Je savais pas ce qu’il foutait dans le coin mais … « Je sens qu’on va bien s’amuser. » je levais les yeux au ciel et ne prenais même pas le temps de répondre. « Après vous, très chère. » de la galanterie ? Mal placée. « Nan, vous d’abord, j’ai aucune envie que vous essayiez de me prendre en traitre dans le dos » dis-je un sourcil arqué en signe de le mettre au défi de tenter. « Pas que vous risqueriez d’y arriver …  » dis-je avant de rire un peu et de à moi tour lui faire signe de la main d’avancer.

_________________
good girls go to heaven and bad girls go everywhere

Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
messages : 137

depuis le : 25/10/2017
age : 36 ans
métier : mécanicien (avant)
statut & orientation : hetero & veuf


MessageSujet: Re: Le chemin va être long ... [Jazz]   Lun 4 Déc - 17:10

Pour pouvoir la suivre, fallait-il encore que je sache mieux m’orienter dans son monde. Car oui, c’était loin d’être une chose facile. Je venais de la ville, et ici… Bah c’était même pire que la campagne. C’était… l’inconnu dans tous les sens du terme. Je ne connaissais pas leurs coutumes, je ne connaissais pas leurs lois, ni à quoi je devais m’attendre. Et pas sure qu’un GPS ou une simple carte puisse exister. Mais au moins elle confirmait ce que je pensais, j’étais bien sur la bonne voie pour aller à Brise-Air. C’était déjà ca.

En traitre dans le dos. Depuis quand est-ce que je donne une si mauvaise impression. Je lève les yeux au ciel. « Ce n’est pas vraiment mon genre. De plus je n’attaque pas les femmes, et je n’ai pas envie que vous soyez l’exception à la règle. » Je ne lui donnerais pas cette satisfaction. Elle n’était pas si importante pour que je fasse une exception à mes propres règles. Mais vu qu’elle semblait vraiment se méfier de moi, je soupire et passe devant sans dire un mot de plus. Je me demande bien ce que j’ai bien pu lui faire. Elle ignore même tout sur mon passé donc cela ne peut pas être ca…. J’avais beau creuser mon cerveau je ne voyais vraiment rien qui pouvait créer une telle méfiance ou une haine envers ma personne. Conclusion : ce n’est donc pas personnel. Elle doit détester un autre homme et de ce fait, elle fait subir sa mauvaise humeur sur chaque mâle qu’elle croise… ouais.. c’est ce que je disais complétement givrée… Je secoue la tête, quelque part content que j’ai trouvé une certaine explication au comportement de la jeune femme, même si ce n’était que supposition. Mais à côté d’être givrée, elle était également hautaine… Pfff si je voulais je pouvais facilement la mettre à terre, elle se prenait réellement pour Xena la guerrière. « Mmm si vous le dites. « C’est beau de rêver quand même.

Je continuais ma route, sans trop faire attention à celle qui m’accompagnait. Du moins j’essayais de ne pas faire attention à là robine des bois à côté de moi. Est-ce qu’on se trouvait vraiment dans un autre monde ? Ou est-ce qu’on était retourné dans le temps ? Ou est-ce qu’on était sur une autre planète ? Ah je n’en sais rien, et puis au fond, je m’en fiche bien. Je commençais doucement à chanter la musique de Queen que j’avais en tête. Fallait bien faire passer la longue route, et je n’avais pas l’envie de tenter une conversation avec ma compagne de route. Elle allait sans aucun cas m’envoyer balader. Je commençais pourtant à vraiment détester le destin. A chaque fois ce dernier me jouait des mauvais tours, j’allais quasi croire que j’étais maudit ou même damné.


_________________
It's where my demons hide
Men like us have a bloody history. Maybe we are meant to bleed. Maybe we are meant to burn.  
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
messages : 219

depuis le : 25/10/2017
age : trente quatre années déjà au compteur
métier : amazone, et entraîneuse des amazones
statut & orientation : célibataire et bisexuelle


MessageSujet: Re: Le chemin va être long ... [Jazz]   Mer 13 Déc - 1:41


Le chemin va être long
Jensen & Jazz


Que dire à part que je n’étais pas certaine d’apprécier ce voyage à Brise-Air tout compte fait. moi qui pensais pouvoir faire du repérage et pouvoir ainsi un petit peu remplir les « trous » qui se trouvaient dans ma tête. heureusement pourtant que j’avais une mémoire presque photographique. Mais … non soyons honnête je me serais tout à fait bien passée de sa compagnie.

Pourquoi est ce que je le détestais à ce point? Je crois que je n’ai pas de réelle raison en fait. Mais des fois vous savez c’est physique, on n’aime pas quelqu’un et on ne peut pas se l’expliquer. Je crois qu’avec blanc-bec c’est le cas. Shelly se marrerait bien si elle était là. Voyez vous elle a cette théorie folle que je suis attirée par liu. Non mais n’importe quoi. C’est impossible. Déjà … c’est un homme ce qui le fait partir avec, croyez moi, un énooooorme point négatif dans la vie selon moi. Et de deux … je ne supporte pas son air arrogant et son attitude. Non non, décidément je ne pouvais pas supporter sa vue. Bon peut être que je ne suis pas la meilleure juge en ce qui concerne les hommes cela dit. après tout j’étais une amazone. Nous n’étions pas vraiment « fan » des hommes, du sexe masculin en général. Alors oui peut être que je laissais cet apriori biaiser mon jugement. Il avait pourtant été là pour m’aider. Et peut être que c’était surtout ça que je n’acceptais pas. Je n’acceptais pas d’être aidée. Mais par un mâle … imaginez mon malaise …

« Ce n’est pas vraiment mon genre. De plus je n’attaque pas les femmes, et je n’ai pas envie que vous soyez l’exception à la règle. » j’arquais un sourcil en le regardant. Il serait bien le premier que je rencontrais. Peu convaincue mais cependant plutôt intriguée d’une telle façon de pensée je haussais les épaules. « Je sais pas d’où vous venez mais ne le criez pas sur les toits à moins de vouloir passer pour faible » pour le coup, et pour une fois ce n’était pas du tout une chose méprisante que je disais. Mais à Brise-Air … par ici … les hommes de faisaient pas vraiment de distinction entre les hommes et les femmes. Certains même aimaient humilier celles qu’ils appellent « le sexe faible ». « Dans le coin ça passerait pour un manque total de virilité … » je le regardais passer de devant. Pour ma part je ne l’attaquerai pas non plus tant qu’il ne m’en donnais pas la raison. « Mmm si vous le dites. « je ne répondis rien du tout et continuais de marcher derrière lui un peu en retrait.

Je regardais à droite et à gauche et sortais mon carnet pour noter ce que je pouvais et le paysage que je voyais. Je m’en fichais s’il prenait de la distance de toutes manières il ne m’intéressait pas du tout. Marchant doucement donc je souriais doucement, prenant de nouveau le temps de pouvoir apprécier cette nature que je trouvais toujours aussi sublime. C’est alors que j’entendis qu’il avait l’air de chantonner ou de réciter quelque chose. Arquant un sourcil je me demandais ce que c’ était. « C’est quoi votre prière ? » demandais-je doucement plutôt curieuse et laissant mon côté agressif sur le côté. Je trouvais les paroles plutôt particulières. appartenait il à un groupe, ou a une sorte de secte qui avait pour croyances ces phrases chantées?

_________________
good girls go to heaven and bad girls go everywhere

Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
messages : 137

depuis le : 25/10/2017
age : 36 ans
métier : mécanicien (avant)
statut & orientation : hetero & veuf


MessageSujet: Re: Le chemin va être long ... [Jazz]   Jeu 14 Déc - 14:17

Je ris de plus belle en entendant ses paroles. « Le premier qui ose me traiter de femmelette, va vite comprendre de quel bois je me chauffe. » Et puis quoi encore. Comme ci j’allais cacher mes pensées ou encore les quelques règles que je respecte. J’aimerais bien voir tiens, le premier qui osera dire quelque chose sur ma virilité. « Et dans le mien, c’est être un vrai connard de battre une femme. » Je ne suis pas sure qu’un jour j’arriverais à me faire à ce monde. Y avait tellement de choses qui étaient différents du mien. Et surtout y avait pas de clopes… Moi qui ne sait pas m’en passer, je suis vraiment mal barre. Elle reste à l’arrière et cela me convient. J’ai pas trop envie de me disputer avec elle, car oui, dès que j’ouvre la bouche elle doit essayer de me mettre six pieds sous terre… C’est quand même fou. Par contre voilà que c’est elle qui lance le sujet. J’arques un sourcil puis éclate de rire. « C’est une chanson de Queen… » Qui ne connait donc pas Queen ? Redescends sur la planète inconnue, Marshall… elle ne sait même pas qui est Queen. Ouais c’est vrai. Bon j’arrête de rire. « Mmm j’avais oublié qu’ici ils ne sont pas connus… C’est une chanson d’un de mes groupes de musiques préférés. Chez moi ils sont connus dans tous les pays… enfin royaumes… ou je ne sais pas comment vous dites ici. » En parlant d’ailleurs de musique. Est-ce que cela existe ici ? Ah suis sure que la musique rock ca ne doit déjà pas être à la mode…. Tout comme la cigarette… mon dieu qu’est-ce que cela me manque. « Y a des musiques de ce genre chez vous ? Ou des musiciens tout court ? » Et pourquoi j’avais l’impression qu’elle allait me sortir des balades enfantins ?

Mon regard s’attardait sur son carnet. Depuis tantôt elle n’arrêtait pas d’écrire ou de dessiner dedans. Je me demandais bien ce qu'elle pouvait bien faire. Elle essaie de créer une carte ou, elle prend des notes ? Ou elle fait du dessin ? En tout cas à ce rythme-là on n’était pas prêts d’arriver à Brise-Air. Et puis pourquoi est-ce que je m’arrêtais et l’attendais ? Pourquoi je ne savais pas simplement continuer mon chemin, ce n’est pas comme si elle ne savait pas se défendre elle-même. « Vous faites quoi avec ce carnet ? » Si elle pouvait me poser des questions sur Queen, je pouvais bien lui en poser sur son carnet mystérieux, non ?


_________________
It's where my demons hide
Men like us have a bloody history. Maybe we are meant to bleed. Maybe we are meant to burn.  
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
messages : 219

depuis le : 25/10/2017
age : trente quatre années déjà au compteur
métier : amazone, et entraîneuse des amazones
statut & orientation : célibataire et bisexuelle


MessageSujet: Re: Le chemin va être long ... [Jazz]   Lun 15 Jan - 2:24


Le chemin va être long
Jensen & Jazz


Il riait de ce que je disais et je me renfrognais du coup. Est ce qu’il se moquait de moi? De ce que je disais? En tout cas je n’aimais pas bien bien ça. Mais je préférais ne rien dire pour le moment et ne rien montrer. Je me contentais de froncer les sourcils sans comprendre. Parfois il était vraiment très visible qu’on n’était pas du tout du même monde. Apparemment il était drôle pour lui ce que je disais. Mais je notais toutefois qu’il avait vraiment l’air de penser que les femmes étaient l’égal de l’homme et ça. C’était un point positif. « Le premier qui ose me traiter de femmelette, va vite comprendre de quel bois je me chauffe. » je souris un peu « Et dans le mien, c’est être un vrai connard de battre une femme. » et mon sourire s’agrandit un peu. Peut être qu’il n’a pas que des mauvais côtés et que c’est juste moi qui me faisais des idées … ou peut être pas. En général mes instincts étaient bons. Mais je devais avouer que … sur le coup ça m’impressionnait. Peut être était-ce un meilleur monde d’où il venait. « Votre monde semble être un monde bien mieux qu’ici. » dis-je pensivement.

Je restais en retrait, je ne me permettrait pas de ne pas l’observer de loin, il faut dire que l’homme avait toujours été pour moi un être vil et corrompu. Je n’avais pas grande estime pour eux, et peut être que c’était pour ça que je réagissais aussi violemment avec lui. Parce que je ne comprenais pas pourquoi il était comme ça. Pourquoi il était différent de tout ce que j’ai pu connaitre jusqu’à présent. Et ça m’intriguait énormément. C’était très étrange et je ne savais ps comment prendre les choses avec lui. C’était étrange. Je continuais donc à faire mes observations. Comme toujours je gardais un oeil sur lui. Il est intriguant. Et ces espèces de … versets … qu’il chantonne. C’est plus fort que moi. J’écris les paroles sur mon carnet. Ce qu’il disait c’était plutôt joli. Et assez inspirant en plus. Je ne résistais pas et lui demandais ce qu’il était en train de réciter. Sa réponse me fit froncer des sourcil. Surtout qu’il semblait se moquer de moi. « C’est une chanson de Queen… » Queen? C’était quoi? Je n’avais aucune idée IL semblait avoir compris que j’avais aucune idée de ce qu’il pouvait mentionner. Ni même ce que c’est. « Mmm j’avais oublié qu’ici ils ne sont pas connus… C’est une chanson d’un de mes groupes de musiques préférés. Chez moi ils sont connus dans tous les pays… enfin royaumes… ou je ne sais pas comment vous dites ici. » je l’écoutais réfléchissant ce que ça pouvait bien être. En tout cas c’était plutôt entrainant. « Y a des musiques de ce genre chez vous ? Ou des musiciens tout court ? » je haussais les épaules. « Hé bien … il y a des chansons je crois, et puis, des incantations. » dis-je alors que je n’étais pas certaine de savoir précisément ce dont il parlait. « Parfois je me sers du bruit pour utiliser les mouvements du corps et essayer d’apprendre aux filles le combat » dis-je en souriant.

« Vous faites quoi avec ce carnet ? » surprise qu’il me pose à son tour une question, je baissais les yeux sur le carnet et je le lui tendis. « Rien de spécial. Je note tout ce que je vois. » dis-je en lui faisant signe du menton qu’il pouvait l’ouvrir et le consulter. J’y avait noté les paroles qu’il avait chantées. Ou du moins ce que j’en avais compris, c’était probablement pas vraiment les paroles. « Je suis pas sûre que j’ai réussi à bien écrire tout ce que vous disiez. » je souriais simplement. J’étais pas bien compliquée. Enfin … à mon avis.

_________________
good girls go to heaven and bad girls go everywhere

Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
messages : 137

depuis le : 25/10/2017
age : 36 ans
métier : mécanicien (avant)
statut & orientation : hetero & veuf


MessageSujet: Re: Le chemin va être long ... [Jazz]   Mar 16 Jan - 22:34

Je soupire doucement en entendant ses paroles. Meilleur ? Mmm différent c’est claire. La loi était différente, la manière de juger les gens… et alors je fis encore abstraction de tout ce qui était technologie. Mais au fond, dire qu’il était meilleure… J’hausse les épaules. Non je n’étais pas vraiment d’accord avec elle. Bon d’accord, son monde craignait.. l’esclaves, les femmes qui détestent les hommes… Oui, ce n’est pas le monde idéal, je vous l’accorde. Mais la terre meilleur ? Naaan malheureusement pas. « Non… j’ai bien peur que non. Le mal est partout, et les innocents ne sont pas toujours protégés ou vengés… » Je repensais à ma femme et à toutes les cruautés que la terre pouvait contenir. Au fond ce n’était pas spécialement les mondes qui étaient mauvais ou bon, meilleur ou pas… Dans les deux, ils y avait des endroits magnifique, à vous couper le souffle. Mais le vrai problème est l’homme. Enfin l’être humain, car sinon elle risquait encore de mettre tous les problèmes sur le dos des hommes… « C’est l’être humain qui ne semble pas créer un monde meilleur…. » La Bible avait peut-être raison, peut-etre que le mal nous habite depuis la venue sur terre… enfin monde… Mmm là ca devient un peu trop compliqué pour mon cerveau. Mais je pense qu’on a compris ou je voulais en venir, non ?

« Ahan.. » C’est tout ce qui me venait à l’esprit lorsqu’elle me disait utiliser du bruit pour apprendre le combat aux filles. Mouais, ce n’est pas vraiment ce que j’appelais de la musique. Des chansons ? Mouais… finalement j’allais peut-être changer d’avis. Un monde sans rock… oui, ce monde était bien pire que la terre. Comment ne pouvait-on pas connaitre le rock. Je soupire, ouais… j’étais au moyen-âge, il faudrait probablement encore des siècles à se monde avant de se mettre à la batterie. Et d’ici là je ne serais plus de ce monde. Mon regard s’était naturellement poser sur ce qu’elle était en train de faire. Bah oui, jusqu’à preuve du contraire la curiosité ne tue pas. Je pris le carnet, assez surprit qu’elle me le laisse toucher et même ouvrir. J’aurais plutôt penser qu’elle l’aurait utilisé pour me frapper à la tête, ou me le balancer au visage… Mais non elle le donne. Mmm ferais-je enfin des progrès ? J’ouvre doucement le livre et lis les quelques observations. Ce ne fut que lorsque je lisais les paroles de queen que je souris. Ce n’était pas une si bonne idée de lui apprendre une chanson avec des tels paroles… « Je ne suis pas sure que vous allez pouvoir utiliser ses paroles de si tôt… Peut-être que je devrais vous en apprendre une, qui est bien plus adéquat à ce monde. » Fallait encore un trouver une… M’enfin ca ne devait pas être si difficile de trouver du rock avec des paroles un peu plus commun pour ce monde… Je souris, pendant un instant je m’imagine déjà lui chanter : I was made for loving you de Kiss. Si je lui apprenais cette dernière je suis quasi sur qu’elle allait me crucifier immédiatement. Mais quoi alors ? Une autre de Queen ? Mmm pourquoi pas bohemian rhapsody. Après tout les paroles pouvaient très bien se résumer à ma situation… plus au moins. « Mmm j’ai peut-etre une meilleure… Prépare ta plume. » Et surtout qu’elle ne s’attend pas à ce que je monte dans les tons, car je n’étais pas chanteur. Je racle ma gorge, rien que pour faire un peu de show. « Is this the real life? Is this just fantasy? Caught in a landslide, no escape from reality Open your eyes, look up to the skies and see I'm just a poor boy, I need no sympathy Because I'm easy come, easy go, little high, little low Any way the wind blows doesn't really matter to me, to me Mama, just killed a man Put a gun against his head, pulled my trigger, now he's dead Mama, life had just begun But now I've gone and thrown it all away” Je m’arrête pour voir si elle a réussit à tout avoir. “super et maintenant on reprend le début ensemble! Allé je suis sure que vous chantez mieux que moi. »
[/color]

_________________
It's where my demons hide
Men like us have a bloody history. Maybe we are meant to bleed. Maybe we are meant to burn.  
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
messages : 219

depuis le : 25/10/2017
age : trente quatre années déjà au compteur
métier : amazone, et entraîneuse des amazones
statut & orientation : célibataire et bisexuelle


MessageSujet: Re: Le chemin va être long ... [Jazz]   Mer 17 Jan - 1:03


Le chemin va être long
Jensen & Jazz


Une chose était certaine, nous allions passer un long chemin jusque Brise Air … je ne pouvais pas le supporter. Et lui … hé bien lui non plus il semblerait. C’était donc très bien parti, pas vrai? Peut être que je devrai … faire des efforts. Non nous les amazones on n’est pas faites pour faire des efforts, ça n’est pas dans nos gênes. On n’a pas été élevées pour ça. On n’a pas été « programmées » pour ça. C’était évident. Et pourtant, il y avait quelque chose en lui qui m’attirais bien que je refuse de me l’admettre à haute voix. Il était comme un aimant. J’étais irrésistiblement attirée vers lui. Et pourtant … il m’énervait à chaque fois qu’il ouvrais la bouche. Enfin … non c’était pas tout à fait vrai. C’était ce que je voulais me faire croire. J’étais profondément intéressée par lui. Tout ce qu’il disait était étrange et nouveau. Même sa présence était étrange et bizarre. C’était pas normal. C’était … il connaissait et disait des choses bizarre. Il venait d’un autre monde? C’était tellement compliqué et difficile à comprendre, et pourtant vu les différences abyssales entre nous, ça ne devrait m’étonner qu’à moitié. Et pourtant, savoir ce qui se passait chez lui m’intéressait au plus haut point. Je ne voulais juste pas qu’il le comprenne. Alors oui je m’étonnais toujours de son attitude. C’était pour moi quelque chose de totalement inconnu et nouveau. A ses dires en tout cas, tout ce qu’il semble dire de son monde moi me donne bien envie d’y aller. Ca a l’air mieux qu’ici. Même si je n’ai pas non plus vraiment à me plaindre ici. « Non… j’ai bien peur que non. Le mal est partout, et les innocents ne sont pas toujours protégés ou vengés… » je soupirais un peu. Il semblait parler en connaissance de cause. Les innocents ne sont pas toujours protégés. Il trouverait nos méthodes barbares alors ‘il savait comment on entraine les filles à devenir Amazones. Mais c’est ainsi, et personne ne le discute, mais pour lui, extérieur à la chose, peut être ça ne lui semblerait pas … normal. « C’est l’être humain qui ne semble pas créer un monde meilleur…. » je le regardais et esquissais un sourire. Hé bien. Première chose sur laquelle nous étions en accord. « Alors ça, ça ne m’étonne pas … » dis-je doucement. « Nous ici les humains essayent de supprimer la nature … » dis-je en désignant la forêt autour de nous. « Et je trouve ça idiot, c’est tellement magique. » dis-je en passant ma main sous la feuille d’un arbre à côté de moi. « C’est comme ça chez vous aussi? »

La musique … je ne savais pas tout à fait ce que c’était. du moins je ne comprenais pas sa conception des choses et donc je ne sais pas ce que c’était la musique. Cependant je n’étais pas vraiment super contente que ça le fasse marrer et je ne manquais pas de marquer ma désapprobation et mon ennui en fronçant les sourcils. « Ahan.. » il ne semblait pas convaincu et je haussais les épaules. Je ne pouvais pas m’excuser de ne pas connaitre quelque chose que je ne pouvais pas connaitre. Je voyais ce qu’était le concept, mais … comment ça se mettait en place je ne savais pas. Peut être est ce aussi pour ça que je lui montrais mon carnet. Il m’intriguait, et je me posais des questions par centaines. Peut être pourrais-je avoir quelques réponses. Qui sait? Lui aussi semblait surpris et je dus ravie de constater qu’il ouvrait doucement mon carnet pour l’observer. Un bon point. « Je ne suis pas sure que vous allez pouvoir utiliser ses paroles de si tôt… Peut-être que je devrais vous en apprendre une, qui est bien plus adéquat à ce monde. » je le regardais surprise et interdite. Quoi? Il voulait m’apprendre quelque chose ? L’envie de faire de l’ironie était très forte mais pourtant je me retenais. « Heu. Pourquoi pas » m’entendis-je dire très surprise et pourtant ça semblait venir naturellement. Il semblait réfléchir à quoi m’enseigner et je me pris à l’étudier alors qu’il était en pleine réflexion. C’était un bel homme, on ne pouvait pas le nier. Et son petit côté rebelle qui se lisait dans ses yeux ne me laissait pas indifférente il fallait bien l’avouer. « Mmm j’ai peut-etre une meilleure… Prépare ta plume. » reprenant mon carnet et de quoi noter je m’adossais à l’arbre le plus proche pour trouver un peu de stabilité et d’un geste de la main lui donnais le top départ. « GO! » dis-je alors que je l’écoutais chanter. « Is this the real life? Is this just fantasy? Caught in a landslide, no escape from reality Open your eyes, look up to the skies and see I'm just a poor boy, I need no sympathy Because I'm easy come, easy go, little high, little low Any way the wind blows doesn't really matter to me, to me Mama, just killed a man Put a gun against his head, pulled my trigger, now he's dead Mama, life had just begun But now I've gone and thrown it all away” il y mettait les intonations, les paroles étaient intéressantes et fortes. Et je ne comprenais pas tout parfois. « Gun » « Trigger » mais je comprenais l’idée générale. Tant bien que mal j’essayais de noter les paroles en me concentrant tellement qu’un petit bout de ma langue sortant trahissant ma déduction à tout bien noter correctement. Quand il s’arrêtait j’étais tellement prise dans la mélodie que je m’attendais à ce que ça continue. « Oh heu … c’est super! » dis-je les yeux pétillants. “super et maintenant on reprend le début ensemble! Allé je suis sure que vous chantez mieux que moi. » Par contre ça … je n’étais pas sûre de pouvoir. « Moi? » ohla, j’étais douée avec une arme, un arc. mais … avec ma voix! … « Je ne suis pas convaincue, et je ne connais ps vraiment le ton de la chanson » je haussais les épaules et mon visage pris un teint très rouge. Qui ne me ressemblait pas du tout. Mais sentant qu’il insistait un peu. Doucement et très timidement je commençais. « Is this the … » je déglutis un peu difficilement, ma à l’aise/ « real life? Is this just fantasy ? » dis-je un peu faussement, alors que j’essayais de lire ce que j’avais écrit. Je n’étais vraiment pas sûre de l’air. Bougeant mes mains en l’air je l’invitais à chanter avec moi que je trouve l’air. « C- Caught in a Landslide … »

_________________
good girls go to heaven and bad girls go everywhere

Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
messages : 137

depuis le : 25/10/2017
age : 36 ans
métier : mécanicien (avant)
statut & orientation : hetero & veuf


MessageSujet: Re: Le chemin va être long ... [Jazz]   Mer 17 Jan - 23:19

Pendant un instant j’observe la nature dont elle parle, et puis je me retourne vers elle. « Malheureusement chez nous, on y est arrivés… Il n’y a que très peu d’endroits ou la nature est encore roi. » Chicago, Los Angeles… je doute fort que l’amazone aurait aimer ce genre d’atmosphère. Faudrait quasi l’envoyer sur les maladives pour qu’elle puisse encore profiter de la nature… et encore… il faut pas qu’elle fasse attention à tous les hôtels et ressorts qu’on a créé. « Il y a bien plus de villages chez nous… quasi tous l’un à côté de l’autre… beaucoup de place pour les arbres il n’y en a pas. » Non elle n’aurait pas du tout aimé la terre. Et il ne pouvait pas lui en vouloir. Ils étaient différents, et au fond il pense que c’est bien plus facile de s’habituer à vivre dans un telle monde que si elle devait tout à coup être projeté dans le sien…

Et voilà qu’elle semble être intéressé par la musique. Oh cela ne me surprit pas réellement. Non, par contre ce qui me surprit c’était que tout à coup elle était devenu quasi aimable… Mmm je me demandais combien de temps est-ce qu’elle allait être ainsi. Ou est-ce que j’avais réellement réussit à me faire aimer un peu ? rien qu’un petit peu ? Je lui chantais une nouvelle chanson et je jetais un bref coup d’œil sur son carnet. Bien et maintenant je veux qu’elle chante avec moi. Le chemin était encore long. Et je suis sure que le temps qu’on arrive à Brise-Air, elle pourrait chanter Queen toute seule comme une grande. Enfin… pour cela il fallait qu’elle se lâche un peu. J’ignore si c’était parce qu’elle était ainsi ou si c’était le fait qu’elle soit une amazone, mais parfois je la trouvais vraiment une reine de glace… « Ooh on s’en fiche. Je ne demande pas à ce qu’on chante comme Queen. De toute manière ça serait impossible. Ils sont trop bons. » J’étais sur le point de parler d’une soirée karaoké, mais je me réalisais à temps qu’elle n’allait pas comprendre du tout ce que cela voulait dire. « Et puis je suis sure que ma voix n’est pas la meilleure non plus… » Oh non généralement je ne chantais qu’après plusieurs bières, mais disons qu’ici bah… y avait pas beaucoup de café non plus alors parfois il fallait faire avec. Et mine de rien, la musique et les clopes étaient les choses qui me manquait le plus.

« no escape from reality Open your eyes, look up to the skies and seeeeee” Je souris. “Ouais! C’est bien, allé on continue”Qui l’aurais cru que la petite amazon allait oser chanter? Mmm peut-etre qu’elle n’était finalement pas une cause perdue! Je commencais à doucement à danser sur le rythme tout en chantant et en avancant en direction de brise-air. Je suis sure que les oiseaux allaient tous s’envoler en nous entendant arriver ; mais le but c’était de s’amuser. Très vite je commencais à lui dire la suite afin qu’elle le note et pour qu’on puisse continuer la chanson.

_________________
It's where my demons hide
Men like us have a bloody history. Maybe we are meant to bleed. Maybe we are meant to burn.  
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
messages : 219

depuis le : 25/10/2017
age : trente quatre années déjà au compteur
métier : amazone, et entraîneuse des amazones
statut & orientation : célibataire et bisexuelle


MessageSujet: Re: Le chemin va être long ... [Jazz]   Dim 28 Jan - 15:47


Le chemin va être long
Jensen & Jazz


Je soupirais un petit peu, c’était agréable somme toute de pouvoir baisser un peu sa garde. De ne pas être en constant bison de surveiller tout autour de nous. Oh oui je n’oubliais pourtant pas qui il était ni mon ennemi, et encore moins un homme. Mais … peut être qu’il n’étais pas aussi « pire » que je le pensait. Il semblait … différent c’était tout. Peut être qu’apprendre un peu à le connaitre pourrait être une bonne solution. Une possibilité que je n’avais pourtant encore pas vue, et qui pourrait en fait être nécessaire. Je ne pouvais pas rester énervée et sur le qui vive sur tout le chemin vers Brise-Air de toutes manières, pas vrai? Et puis, surtout j’étais curieuse, des plus curieuses. J’étais une Amazone, j’aimais apprendre, j’avais toujours aimé apprendre et découvrir des choses inconnues. Alors lui qui venait d’un autre endroit, c’était … peut être que c’était une des raisons pour lesquelles j’étais aussi dure avec lui. Je l’enviais quelque part. Il connaissait plus de choses que moi. Ou du moins, je le croyais.   « Malheureusement chez nous, on y est arrivés… Il n’y a que très peu d’endroits ou la nature est encore roi. » j’arquais un sourcil. C’était bine dommage. Parce que la nature est une chose très importante et que j’ai appris à respecter et utiliser quand il le fallait. Son ton ne me plait pas trop. Il n’y a donc pas beaucoup de choses bien chez eux ? Soupirant doucement je me demandais ce qu’ils avaient pu faire. « Il y a bien plus de villages chez nous… quasi tous l’un à côté de l’autre… beaucoup de place pour les arbres il n’y en a pas. » hé ben, c’était pas la joie chez eux. Surprise je haussais les épaules. Je ne m’attendais pas du tout à ça. Pour moi ce qui était ailleurs, ce qui était autre, exotique, se devait d’être intéressant et excitant. Mais c’était loin d’être le cas à ce qu’il disait. Ou alors, peut être disait il ça pour me décourager … je n’écartais pas cette possibilité. Mais étais-ce vrai que si je me retrouvais dans son monde j’y serai perdue? Probablement oui, comme lui l’était ici. C’était normal, je n’aurai plus aucun repère. Comme lui. Peut être que je pourrais le comprendre. si je me mettais à sa place. La question était de savoir si je voulais faire l’effort de me mettre à sa place.

Chose plutôt surprenante, oui il m’intriguais, et je laissais de nouveau ma suspicion tomber un peu quand je me montrais intéressée par sa petite chanson. Je n’avais aucune idée de ce que ça pouvait donner réellement, ni ce qu’était ce Queen dont il parlait. Mais c’était certainement plutôt puissant comme paroles et … à l’air qu’il chantait assez fédérateur. Cela devrait pouvoir rassembler des foules. Peut être que ça pourrait être une bonne idée de « chanter » avec les Amazones pendant les entrainement, ça permettrait encore plus un sentiment d’unité et de famille. Il faudrait que j’y réfléchisse plus longuement. Je récupérais mon bien le plus précieux et essayais de chanter avec lui. Mais … c’était peu probant, je n’étais certainement pas faite pour chanter. Clairement non, je tâtonnais mais c’était vraiment pas réussi … soupirant un peu je laissais tomber. « Ooh on s’en fiche. Je ne demande pas à ce qu’on chante comme Queen. De toute manière ça serait impossible. Ils sont trop bons. » je souriais un petit peu … mais je n’étais toujours pas sure de moi, j’essayais encore, sans réel succès. « Et puis je suis sure que ma voix n’est pas la meilleure non plus… » oh non ça allait, en tout cas mieux que la mienne. Et lui, il connaissait l’air et la chanson d’origine. C’était plus facile pour lui. Pas vrai?

Encouragée par ses paroles je continuais cependant à chanter. « no escape from reality Open your eyes, look up to the skies and seeeeee” « I’m just a poor boy …  » “Ouais! C’est bien, allé on continue” souriant un petit peu alors qu’il me disait la suite des paroles et que je m’empressais de les noter sur mon carnet en levant les yeux parfois sur lui pour observer ce qu’il disait. Je me mis à rire en le voyant se mettre à gesticuler pendant ce que je supposais etre … un moment uniquement musical. Décidant de m’amuser moi aussi je me mis à danser, pas forcément bien ou en rythme, mais … bon sang ce que ça détend!

_________________
good girls go to heaven and bad girls go everywhere

Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
messages : 137

depuis le : 25/10/2017
age : 36 ans
métier : mécanicien (avant)
statut & orientation : hetero & veuf


MessageSujet: Re: Le chemin va être long ... [Jazz]   Dim 28 Jan - 17:31

Elle commençait enfin à se lâcher, et c’était une toute autre personne que Jensen commençait à connaître. Etrange comme cette femme pouvait être si critique, même brutale à première rencontre et qu’au finale, lorsqu’on arrive enfin à la débarrasser de sa grosse coquille remplit d’épines. Car oui, c’était ainsi que Jensen se l’imaginait. Car en essayant d’élever la moindre épine on se blesse. Et c’est un peu le cas avec la brunette. On ne sait jamais si on se ramasser d’un coup toutes les épines sur soi, ou si avec délicatesse on va réussir à l’enlever. Pour l’instant c’était même avec brio qu’il y arrivait. Chose qui surprenait beaucoup notre condamné à mort, car il n’avait même pas essayé de lui enlever tout ça. Pour lui, elle était simplement une femme frustrée qui devait se défouler sur les hommes. Mais visiblement elle était une femme bien plus complexe que ça. Bien qu’il n’en pensait pas moi, Jensen n’en disait rien. Il ne voulait pas que suite à ses remarques elle finisse par se refermer comme une huitre et à lui jeter des morceaux de bois à la tête. Car oui, il préférait mille fois passer une agréable promenade jusqu’à Brise-Air sans devoir se ramasser des piques toutes les dix minutes. Et il n’aurait jamais cru qu’une chanson de Queen aurait réussir à faire ouvrir une amazone. Comme quoi… il ne faut jamais désespérer.

Dans leurs délires voilà que la jeune femme commençait même à se laisser aller et à danser. Jensen sourit, mais fut hésitant un court instant. Il n’avait pas réellement envie de se prendre une raclée de la part de l’amazone. Pourtant il finit par lui attraper la main et par la faire tourner sur elle-même. Tant pis pour la raclée, il fera bien avec. Néanmoins le bonheur et l’amusement ne furent que de courte durée, car à quelques mètres à peine, voilà qu’ils durent s’arrêter. Une petite bande de bandits les attendait. Sérieux ? Jensen observait ces hommes. Est-ce qu’ils avaient donc vraiment l’air d’avoir grand-chose sur eux ? « Ca arrive souvent de croiser la route des voleurs chez vous… » Jensen redoutait un peu ce qui allait se passer. Car d’un côté il avait une amazone, et lui.. mais il n’avait pas d’arme donc ca sera à main nus comme en prison. Et puis de l’autre côté y avait des hommes armés de couteaux et d’épées… Ah ca n’allait pas être facile. Et il doute fort que la femme à ses côtés ait envie de tenter la discussion. Mais lui il pouvait malgré tout tenté. « Bonjour… je suis désolé de devoir vous décevoir mais on n’a pas d’argent sur nous et aucun objet de valeur. » La réaction des hommes ne furent néanmoins pas celle à laquelle Jensen s’était attendu. « La femme peut très bien se vendre comme esclave, et même toi on peut en tirer un bon prix. » Ah oui… C’est vrai que ce monde ne ressemblait vraiment pas au sien… Jensen tourne son regard sur l’amazone… Il sentait déjà qu’elle allait faire une connerie.


_________________
It's where my demons hide
Men like us have a bloody history. Maybe we are meant to bleed. Maybe we are meant to burn.  
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
messages : 219

depuis le : 25/10/2017
age : trente quatre années déjà au compteur
métier : amazone, et entraîneuse des amazones
statut & orientation : célibataire et bisexuelle


MessageSujet: Re: Le chemin va être long ... [Jazz]   Dim 28 Jan - 21:04


Le chemin va être long
Jensen & Jazz


Je devais bien avouer je commençais à me lâcher. C’est pas forcément évident mais c’était le cas et au final peut-être que je pouvais me permettre d’être contente. C’était lui qui influençait ce changement chez moi et en fait je savais pas vraiment comment est-ce que je pouvais me sentir par rapport à ça c’était assez étrange j’avais plus vraiment l’impression d’être moi-même.  Et en même temps je ne disais qu’il était peut-être temps de changer moi-même et d’accepter cette nouvelle personnalité que je découvrais chez moi à bras ouverts.

Le blanc-bec n’était pas comme les autres hommes que j’avais pu rencontrer. Il venait d’un autre monde, littéralement dans notre monde. Jamais j’aurais pu imaginer qu’il y avait d’autres mondes. Pour moi notre royaume de brise air était le seul monde que je connaissais. C’est pour ça que quelque part une partie de moi était intéressé par lui. Par toutes les histoires qui pourrait me raconter, les choses qu’il avait vu lu ou entendu. Oui J’étais vraiment quelqu’un qui émet découvrir les choses. J’avais un intérêt depuis toute petite pour toutes les choses que je connaissais pas c’est pour ça tu me dis que je suis une bonne Amazone simple attaché à nos valeurs et surtout, surtout en phase avec la nature et la découverte d’autres choses. Bien sûr la formation n’avait pas été facile, comme pour n’importe quelle Amazone vous me direz. Mais j’avais l’impression d’avoir gardé un petit peu ce très de personnalité que j’avais quand j’étais petite peut-être que ne pas avoir connu mon père avait eu un grand rôle dans le fait que je cherche toujours une réponse à tout. Peut-être que justement si je parcourais le royaume en long et en large que je demandais à mes amis sirènes de m’amener partout où elles pouvaient c’était peut-être justement pour retrouver celui que j’avais jamais connu.

Alors oui je me mettais à chanter avec lui je connaissais pas les paroles tout à fait mais en soit c’est pas grave il avait pas vraiment l’air de m’en tenir rigueur. Je pouvais sincèrement dire que j’étais étonnée par mon comportement. Et lui aussi avait l’air étonné de mon comportement mais après tout ça pouvait que être positif non. Est-ce qu’on allait peut-être trouver une trêve, ou non pas forcément mais pour le moment disons que on a réussi à obtenir un peu de paix et j’ai pas plus mal.

Maladroitement je me mettais à danser avec lui. Je commençais à bouger les pieds, la tête les hanches et même soyons folle un peu les bras ça avait l’air de le faire rire et au final je vais mis à éclater de rire moi aussi. Malheureusement comme tout le monde le sait tout a une fin. Bien sûr au détour d’une embranchement de la forêt voilà ton tomber nez à nez avec des bandits de grand chemin. « Ca arrive souvent de croiser la route des voleurs chez vous… » Sa réplique me fit froncer les sourcils. Oui il y avait pas mal de bandits ici, des voleurs et même des pirates. Mais en général ils n’étaient pas forcément sur la route vers la capitale. Peut-être qu’on avait l’air d’être des proies faciles pour eux. Je croisais les bras sur ma poitrine et les observait , ils avaient l’air plutôt bien armés. Des couteaux. Des épées. Mentalement je réfléchissais me demandant combien de temps je pourrais mettre avant de sortir mon arc et donc couché une première flèche. Ils ne l’auraient certainement pas vu venir. Mais pour le moment je ne faisais rien, voulant voir comment mon ami se débrouillerai avec. On est bien d’accord que c’est pas mon ami mais pour le moment et jamais il va peut-être s’avérer être utile. Il essayait d’abord de nous faire passer pour des personnes qui n’aurait rien à leur apporter. « Bonjour… je suis désolé de devoir vous décevoir mais on n’a pas d’argent sur nous et aucun objet de valeur. » Pas d’argent pas d’objets de valeur et peut-être même qui ne pourraient pas se défendre, c’est vrai qu’en soit on payait pas trop de mine tous les deux, on était simplement sur la route, on était même innocent en train de rire et de chanter. Forcément on était des proies faciles pour eux, il avait eu raison de l’essayer cette stratégie. Au moins elle aurait essayé peut-être qu’elle aurait pu marcher. Malheureusement si lui ne connaissait pas mon pays, moi je le connaissais par coeur et ici c’était soit fort  et imposé toi ou fais toi écraser. En l’occurrence, moi il était pas question que je me fasse écraser. « La femme peut très bien se vendre comme esclave, et même toi on peut en tirer un bon prix. » En entendant le chef de la bande parler je haussais légèrement les épaules et décroisais les bras pour les poser sur mes hanches. J’arquais un sourcil et posais enfin mon regard sur le blanc-bec à côté de moi est-ce qu’il allait répondre. Il avait l’air de me regarder aussi pour savoir ce que j’allais faire est-ce qu’il avait peur que je m’emporte. Il fallait dire que ... il savait ce que je valais au combat. Je n’ai pris même pas la peine de répondre des imbéciles comme ça n’ont pas besoin qu’on leur réponde
En une fraction de seconde je sortis mon poignard dissimulé dans ma botte et sautait sur l’homme le plus près de moi posant la lame sous sa gorge. « Alors on fait moins les malins. » Il essayait de se débattre mais je le gardais fermement contre moi et surtout grâce a la lame qui pouvait entailler sa pomme d’Adam à la porte quelle moment. « On fait quoi maintenant ? ».

_________________
good girls go to heaven and bad girls go everywhere

Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
messages : 137

depuis le : 25/10/2017
age : 36 ans
métier : mécanicien (avant)
statut & orientation : hetero & veuf


MessageSujet: Re: Le chemin va être long ... [Jazz]   Mar 30 Jan - 22:41

Jensen Marshall observe sa charmante compagne de route. Malheureusement pour lui, à peine qu’ils commençaient enfin à plus au moins s’entendre, voilà que le tout fut perturbé par des bandits. Des stupides voleurs qui barraient la route pour les voyageurs. Parfois Jensen se demandait vraiment dans quel univers il était tombé. Si il n’aurait pas eu des amazones qui couraient dans les rues, il aura cru qu’il serait retourné dans le passé. Mais non… C’était un autre monde et parfois il avait du mal à s’adapter. Il se demandait d’ailleurs comment les autres arrivaient à s’y habituer. D’ailleurs en pensant à ça… il faudrait qu’il trouve un boulot. Mais revenons maintenant au fameux problèmes : des bandits. Oh il avait beau tenter la manière douce cela ne semblait pas trop bien fonctionner. Il aurait espéré que l’amazone à ses côtés avait une meilleure solution. Une qui ne contient pas une bagarre. Mais vu qu’après un premier regard sur elle, il se résignait déjà. Et quelques secondes plus tard elle s’était déjà jeté sur un des autres. Jensen soupire. C’était pire qu’en prison ici… On démarre tellement vite. Il attrape un de mecs qui voulait s’attaquer à Jazz par la nuque. « Ola, pas si vite toi. » Bien que Jensen regrettait amèrement de ne pas avoir une arme. Même un couteau aurait fait l’affaire. Il n’avait guère le choix et devait se contenter d’utiliser ses poings.

Heureusement que la bagarre il connaissait ca, et il connaissait également la douleur. Alors bien qu’il finit par recevoir plusieurs coups. Bah oui… C’est ce qui arrive quand on oublie de compter et qu’on se rend qu’ils sont plus nombreux que nous… Mais il a l’habitude et il encaisse. Déjà gamin il avait du encaisser des coups, et ce n’était pas des minables petits bandits qui allaient réussir à le mettre six pieds sous terre ! Lorsqu’enfin ils étaient tous à terre, Jensen essayait le sang qui coulait de son arcade. Ai, ca fait pas du bien. Il en profita de prendre le couteau d’un des types qu’il venait de mettre K.O. Bon au moins il y avait une bonne chose qui sortait de ce combat. Il se tourne vers la jeune femme. « Tout va bien ? »


_________________
It's where my demons hide
Men like us have a bloody history. Maybe we are meant to bleed. Maybe we are meant to burn.  
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
messages : 219

depuis le : 25/10/2017
age : trente quatre années déjà au compteur
métier : amazone, et entraîneuse des amazones
statut & orientation : célibataire et bisexuelle


MessageSujet: Re: Le chemin va être long ... [Jazz]   Ven 23 Fév - 5:38


Le chemin va être long
Jensen & Jazz


C’était toujours au moment où les choses semblent bien se dérouler qu’il se passe un truc qui fait dérailler le train où vont les événements. Et forcément le fait que blanc bec et moi on se mette à s’entendre bien quelques instant c’était pas possible. Il fallait que cela provoque une apocalypse. A croire que l’on avait deux auras contraire. Des bandits de grand chemins. Forcément. Il y en avait dans le coin. Si j’avais été seule ils n’auraient pas fait autant les malins et n’auraient pas parlé autant avant d’agir. C’était là la faiblesse des hommes. Ils voulaient prouver qu’ils étaient les plus fiers. Les plus forts également. Pourtant ils savaient en général qu’il ne fallait pas se frotter aux amazones. On n’était pas mauvaises de nature et on n’attaquait pas sans raison. Mais faut pas pousser non plus et nous provoquer. Et forcément comme blanc bec était là, ils devaient jouer des gros bras. Mais je ne me laissais pas faire et sortis immédiatement mon poignard et mis en joue l’homme le plus près de moi. Alors que je tourne la tête je le vois retenir un mec qui essayait de ruser dans mon dos. « Ola, pas si vite toi. » Rate. Tiens je n’aurai pas forcément pense qu’il prenne ma défense. D’un geste habile je donnais un coup de coude violent dans l’estomac de l’homme que je maintenais près de moi pour le faire reculer de quelques pas. Un autre essaya de profiter de ce moment pour tenter sa chance lui aussi mais agile et habituée surtout je ne tardais pas à le déstabiliser non sans prendre une droite dans la lèvre qui la fendit un peu laissant une traînée de sang par terre. Plus impressionnant que tellement douloureux. Terminant de le mettre KO je me retournais vers le blanc bec pour voir s’il n’y avait pas de casse. « Tout va bien ? » un petit sourire amusé « Ouaip. Toi? » dis-je essuyant du revers de la main le sang qui coulait sur mon menton. « Pas mal pour un combat au corps à corps. » dis-je souriant en désignant du menton les mecs à terre. « On devrait pas traîner dans le coin » je lui tendais ma main pour l’inviter à avancer. « Au fait. Je suis Jezabel »

_________________
good girls go to heaven and bad girls go everywhere

Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
messages : 137

depuis le : 25/10/2017
age : 36 ans
métier : mécanicien (avant)
statut & orientation : hetero & veuf


MessageSujet: Re: Le chemin va être long ... [Jazz]   Ven 23 Fév - 20:33

C’était marrant… depuis que je l’avais croisé j’avais tenté d’être sympa avec elle, mais elle m’avait toujours emballé comme un moins que rien. Et voilà qu’avec une seule chanson de Queen, et un combat elle devient plus sympathique ? Il n’y avait vraiment rien à dire… j’avais vraiment du mal à la suivre. D’ailleurs elle me rappelait un peu la chanson de Meredith Brooks… I’m a bitch. Car oui, dès que je pensais pouvoir la comprendre un peu voilà que la saison change et que je suis à nouveau perdu. Pourtant généralement, et sans vouloir me vanter, je comprenais sans trop de difficultés la gente féminine… Oui… Mais elle, c’était un casse-tête. Je ne savais jamais si elle allait mal prendre mes paroles ou pas. J’avais l’impression de marcher sur des œufs. Et quelque part, même si c’était très agaçant, je dois dire qu’en même temps c’était un défi. Car jamais j’avais rencontré telle femme. Mais fallait pas lui dire. Je range le couteau près de ma ceinture lorsqu’elle me dit que tout va bien. Oui, j’avais déjà remarqué qu’elle savait parfaitement se défendre. D’ailleurs je me demandais même si elle n’y avait pas pris un plaisir à botter les fesses de ces hommes. « Ouais ca va…. » J’hausse les épaules à son compliment. « Il y a certains endroits ou on n’a pas trop le choix que d’apprendre à vite savoir se défendre. » Et j’avais grandi dans un milieu pourri. C’était écraser ou être écraser. Le choix se fait automatiquement.

J’hoche la tête, et la suit. Oui, fallait pas être là quand ils se réveillent. Ou si ils ont des autres amis dans le coin. Jezabel… Tiens donc voilà qu’après plusieurs fois de rencontres l’amazone finit enfin par me donner son nom. Il en était temps. « Qu’est-ce que j’ai fait pour mériter l’honneur de connaître enfin ton nom ? » Arf oui… parfois c’est plus fort que moi, je ne contrôle pas toujours ma bouche. « Et pour si tu n’avais pas retenu le mien… C’est Jensen. Jensen Marshall. « Je lui souris malicieusement. Oui j’avais mes défauts, et je n’étais pas parfait. Alors je pouvais quand même parfois la taquiner un petit peu, non ?


_________________
It's where my demons hide
Men like us have a bloody history. Maybe we are meant to bleed. Maybe we are meant to burn.  
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Le chemin va être long ... [Jazz]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le chemin va être long ... [Jazz]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chasseur de mines M619 Vinh-Long
» Recherche des Verre Long Drink F913
» Archéo-Jazz
» Retour dans le droit chemin - rehab
» Traversée du chemin marquis au Mont-Saint-Michel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Don't Cry Mercy :: ✿ don't cry mercy :: La Vallée D'Emeraude :: La Route de Brise-Air-
Sauter vers: