AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les Catacombes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Voir le profil de l'utilisateur
messages : 72

depuis le : 09/10/2017

MessageSujet: Les Catacombes    Mar 6 Mar - 19:50


Les Catacombes


Le danger arrive Bienvenue à tous et à toutes!

Pas besoin d'introduction, vous connaissez l'enjeu et le danger que vous encourez.... Pirates et Confrérie noire... Croisons les doigts pour que vous vous en sortez indèmne (ou pas).

Vous pouvez débuter près du passage secret. Le chemin est long, noire et surtout plein de couloirs... ne vous perdez pas.


Instructions
Postez quand et comme vous le voulez, le PNJ interviendra en temps et à l’heure lorsqu’il en juge nécessaire.
Minimum de lignes : 15
Pas d’ordre à respecter
Faites vivre le premier événement !


Les participants dans ce sujet sont :

- Kaif Nordskov
- Avran Leary
- Visenya Black
- Gauvain Kingsley


code par kusumitagraph pour don't cry mercy
Revenir en haut Aller en bas
http://dontcrymercy.forumactif.com

Voir le profil de l'utilisateur
messages : 128

depuis le : 27/10/2017
age : 32 ans
métier : Assassin
statut & orientation : bisexuelle - celibataire mais coeur prit


MessageSujet: Re: Les Catacombes    Mer 7 Mar - 17:48

Je savais que revenir vers le château n’allait pas être facile. En moins de quelques mois j’y mettais les pieds pour la deuxième fois. Et la première fois même si cela m’avait fait du bien, m’avait également remit sur le chemin de la vengeance. Et j’étais consciente que ce n’était pas la meilleure voie à suivre. Mais à quoi bon lutter ? Je voulais retrouver mon ancienne vie, je voulais retrouver Korben. Je ne pouvais pas supporter de voir le Roi heureux avec sa nouvelle épouse. Il ne méritait pas ce bonheur, alors que moi je devais vivre ma vie cachée et le cœur dans les ténèbres. Non j’étais prête, mon plan n’était pas parfaite. Mais j’étais quasi sure que cela allait fonctionner. Je m’étais déjà rendu à l’entrée du passage secrète ou j’attendais la troupe de pirates. Quelques de mes confrères étaient avec moi, d’autres se trouvaient déjà dans la salle du bal. Car oui, ceux qui n’étaient pas recherchés comme moi, pouvait librement se déplacer et même se faire des amis hauts placés, assez pour être compté parmi les invités. J’espérais que le capitaine Leary allait tenir sa parole et qu’il allait garder Gauvain loin de la salle du bal. Je me demandais d’ailleurs comment il allait faire pour que cela ne soit pas suspect. Mais ah c’était son problème, pas le mien. Lorsqu’enfin les pirates arrivent. « Vous êtes en retard… » Mon regard se posait finalement sur Gauvain. Depuis mon refus de vouloir lui parler, je ne l’avais plus vraiment adressé la parole. Mais ici c’était différent. « J’espère que tu connais encore bien le chemin… » Car moi je n’étais pas trop sure du chemin à prendre.

Je continuais à me méfier de Gauvain, c’était après tout le fils de son père. Et on sait quasi tous ce que je pouvais bien penser du roi et de sa petite tribu. Non pour moi c’était clair. Ce soir je mettrais fin à sa souveraineté et sa lignée. Sans héritier, tout irait à son frère et à ma cousine Eve. Je pouvais qu’espérer qu’ainsi on pourra finir par pardonner mon acte et à trouver un semblant de vie dans la lumière. « On devrait y aller… le chemin risque d’être long et cela serait bête d’arriver à la fin des festivités… » Un sourire sur les lèvres, bien que mes pensées allaient vers le commandant… Korben sera là. Il devait se charger que tout se passe bien, et voilà que j’allais à nouveau créer des problèmes… mais c’était pour le mieux. Si j’arrivais à obtenir ce que je voulais… il y avait une chance que je pouvais enfin être avec lui. Au lieu de devoir se cacher comme toujours, surtout que cela le détruisait à petit feu…. Lui qui ne connaissait que l’honneur et le devoir, voilà que l’amour le poussait à prendre le chemin de l’enfer… Et c’était de ma faute.

_________________

   
I'm here without you. But you're still on my lonely mind.
   

   
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
messages : 26

depuis le : 30/01/2018
age : 27
métier : Ancien membre de la Légion & Pirate
statut & orientation : Bisexuel


MessageSujet: Re: Les Catacombes    Mar 13 Mar - 7:36


Après une matinée interminable à superviser la préparation de l’équipage, tout le monde était fin prêt au combat, y compris le bâtard du Roi. C’était intéressant de voir comme ces pirates avaient une approche différente lorsqu’il s’agissait de leur mental. Ils semblaient prêts à se lancer sans peur de mourir, et beaucoup de sourires pouvaient se lire sur les visages peinturlurés de noirs, ou cachés sous des foulards sombres. Lui qui avait été soldat, il avait toujours eu l’habitude d’une approche bien plus stricte et organisée. Et ses anciens camarades avaient généralement des familles et des raisons de vivre. Les pirates eux, semblaient n’avoir rien à perdre. Gauvain se laissa malgré lui emporter dans la joie collective tout le long du chemin jusqu’au point de rendez-vous. Son attitude changea tout de même au moment ou il repéra Visenya qui les attendait. Il aurait préféré ne pas être lié à la femme qui avait assassiné son frère et déclenché une tempête de tourments sur le Royaume. Mais il ne la laisserait pas gâcher sa journée. Non. Gauvain resterait concentré sur le rôle qu’il avait à jouer, et comptait bien rester loin d’elle du début à la fin. Il fut d’ailleurs surprit lorsqu’elle semblait enfin bien vouloir lui adresser la parole, elle qui semblait précédemment si réticente. Hm. Etrange. Mais Gauvain n’allait pas hésiter à se montrer courtois pour bien rappeler à Visenya qu’il n’était pas le monstre qu’elle semblait imaginer. Il n’était pas son frère. D’ailleurs, qu’est ce que ça pouvait être énervant de voir le jugement dans les regards des autres, juste à cause du sang qui coulait dans ses veines. Bien sûr qu’il connaissait le chemin. Depuis tout petit, on lui avait apprit à s’y enfuir, à en sortir, et même à y rester selon le niveau de menace. Il avait bien des fois essayé d’y jouer à cache cache avant d’être toujours rattrapé par ses nourrices. Alors, courtois ou non, Gauvain ne put s’empêcher d’être un peu vexé par cette question. Pour qui elle le prenait ? Pour quelqu’un qui allait s’engager à faire quelque chose sans être sûr d’y arriver ?

Gauvain : Evidemment que je connais le chemin...

Gauvain n’eut rien à ajouter, laissant le Capitaine répondre à Visenya et donner l’ordre que tout le monde commence à entrer dans les Catacombes. Gauvain passa évidemment en premier, étant le seul à connaître réellement le chemin. Les souvenirs revenaient rapidement, mais il les chassait de son esprit aussi vite, préférant penser a tout ce qui allait suivre. Lui irait du côté de la Cour, là ou ses capacités militaires seraient plus utiles. Et la dernière chose qu’il voulait, c’était de se retrouver face à son père, ou face à quelqu’un qui était capable de le reconnaître. Certes, les gardes du château n’auraient pas de mal à savoir qui il était, mais ceux là malheureusement, ne vivraient plus très longtemps. Le plan d’attaque avait été judicieusement préparé, et Gauvain, comme l’équipage du Golden Scream, était sûr de la réussite de cette petite excursion surprise. Il avait pourtant le cœur serré, non pas parce qu’il était en train de trahir tous les codes de la Légion, mais parce qu’il allait se retrouver dans ce lieu si familier qu’il lui avait tout de même manqué. Il ne devait pas penser à tous les êtres chers qui allaient se trouver si près de lui. Il devait penser à ses camarades pirates et au fait que tout le monde n’était là que pour avoir accès à quelques richesses, et tout irait bien...

_________________
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
messages : 71

depuis le : 26/11/2017
age : 35
métier : Pirate
statut & orientation : Hétéro & En couple


MessageSujet: Re: Les Catacombes    Mar 13 Mar - 7:37

Le navire du Golden Scream était en sécurité dans une petite crique non loin de Brise-Air, et tout le monde savait exactement quoi faire pour s’en sortir avec le moins de pertes possibles. Voir aucunes. Les gardes du château étaient certes bien entraînés, mais Avran avait l’avantage de la surprise, et du nombre. Et oui, lorsqu’on devait gérer plus de 70 hommes en même temps, on avait tendance à prendre un peu de retard. Mais peu importe, ils n’auraient pas à se battre contre toute une armée, et le combat n’allait à priori pas durer des heures. Mieux valait laisser tous les invités s’installer confortablement dans la salle du bal. La dernière chose qu’ils voulaient, c’était de croiser des retardataires dans les couloirs. Un peu de patience assurait le fait que tout le monde se retrouverait au même endroit, et qu’ils n’y auraient que quelques serviteurs et gardes à maîtriser. Avran fit un petit sourire à Visenya. Il n’allait pas lui expliquer à quel point tout ceci avait été long à préparer. Savoir qui allait prendre le butin, qui allait sortir en premier, qui allait surveiller les routes pour les aider à s’échapper sans témoins. Les assassins de la confrérie avaient leur petit repère pour s’y retrancher tranquillement, mais pas les pirates. Alors oui, ils étaient en retard. Mais les invités l’étaient sûrement aussi. Et il valait mieux les laisser boire pour oublier le chaos qui n’allait pas tarder à leur tomber dessus.

Avran : Eh bien, allons y, ne perdons pas plus de temps.

Lui aussi était impatient, et n’allait pas s’en cacher. Ils allaient montrer à tous les pirates qu’ils pouvaient se battre sur la terre, tout comme sur la mer. Avran fit un petit signe de tête au bâtard qui signifiait: après toi. Gauvain s’avança donc calmement en premier vers l’entrée des Catacombes, suivit de Avran et de quelques hommes en guise d’éclaireurs. Le reste des hommes allaient évidemment suivre le pas, même s’ils devraient attendre un peu une fois à l’intérieur. Avran comptait bien s’assurer en premier que le bâtard n’avait pas mentit, bien qu’il soit tout à fait sûr qu’il pouvait lui faire confiance. Il préférait toujours prendre les devants pour ne pas avoir de mauvaises surprises. Et surtout, pour un Capitaine, c’était important d’être en première ligne avec ses hommes.  Une fois à l’intérieur, le but était que tout le monde se sépare en deux groupes. La confrérie serait le troisième groupe, même si Visenya allait rester avec les pirates pour pouvoir accomplir sa petite vengeance. Des torches s’allumèrent histoire d’y voir clair, et bientôt, seul les cliquetis des armes et le bruit des flammes se faisaient entendre. Il aurait été facile de se perdre dans de pareils couloirs, sombres et traitres, couverts de boue et de poussière récoltée au fil des années. L’immense structure dans laquelle ils se trouvaient était impressionnante, et avait été construite il y a si longtemps qu’il était simple d’imaginer toutes l’histoire qu’il y avait ici. Avran ne put qu’admirer l’ingéniosité  qu’il avait fallu pour construire tout un réseau souterrain sous le Château. Gauvain semblait parfaitement savoir où il allait, ne s’arrêtant que quelques demi-secondes lors des croisements. De grandes salles semblaient parfois se dessiner dans la pénombre, mais il n’y avait pas le temps d’aller les explorer. Certains pirates chuchotaient quelques blagues, et quelques rires se faisaient entendre derrière eux. Avran ne jugea pas utile de les réprimander, car c’était leur façon de se motiver au combat, et qu’il savait bien qu’ils n’étaient pas encore arrivés vers le Château. Ils ne marchaient que depuis quelques minutes et devaient encore se trouver sous la prairie dont ils étaient partis. Une fois arrivés devant le petit passage qui faisait office de porte de sortie vers une salle du château, Gauvain fit signe à Avran, qui fit signe aux autres, et ainsi de suite. Puis, rapidement, Avran et quelques hommes prirent les devants pour jouer à nouveau les éclaireurs. Les hommes les plus entraînés en premier. Histoire de ne pas faire 'débarquer' tout le monde d'un coup...

_________________


Dernière édition par Avran Leary le Mer 14 Mar - 11:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
messages : 128

depuis le : 27/10/2017
age : 32 ans
métier : Assassin
statut & orientation : bisexuelle - celibataire mais coeur prit


MessageSujet: Re: Les Catacombes    Mar 13 Mar - 21:34

J’observais Gauvain, et bien que je me rappelais encore de lui. A cette époque-là, il n’était pas quelqu’un de mauvais. Mais ma vision sur la famille royale avait fortement changé et je sais que le temps peut bien changer les gens. Pourtant j’avais beau le regarder, il n’y avait que deux choses que je pouvais me dire… Soit il allait trahir les pirates et finir par choisir le camp de son père…. Soit il allait rester le sage petit prisonnier et trahir sa propre famille. Dans les deux cas, il avait bien le même sang que son père couler dans ses veines. On ferme les yeux et on met sa tête dans le sable, pensant que tout allait bien se passer. Pfff, ce sont des enfants qui pensent qu’une telle expédition peut bien se passer. Pensait-il sincèrement qu’il n’y allait pas avoir de morts ? Que le fait de revenir sur les lieux de son enfance n’allait rien lui faire ? Que voir ceux avec qui il s’est battu jadis mourir sous les mains de ses nouveaux camarades n’allaient plus rien lui faire ? Intérieurement je secoue la tête, il ne se réalisait pas… Mais j’avais été sur ce chemin bien longtemps avant lui. Et je peux dire que c’est une route bien sombre. Oh oui, on finit par ne plus trop ressentir quoi ce soit… mais c’est à ce moment-là qu’on se réalise qu’on est devenue une personne qu’on ne souhaitait jamais devenir. Mais à quoi bon ? Jamais il m’écoutera et puis après tout c’était sa vie, ses choix… et les conséquences venaient toujours frapper à la porte… Tôt ou tard.

Je suivais sans plus rien dire. De toute manière je ne faisais plus confiance à personne sauf à moi et à la confrérie noire. Bien que le plan du capitaine me semblait raisonnable, je restais sur mes gardes. Car il suffit qu’une chose imprévu se met à travers de la route pour que tout le plan bascule. J’espérais pas que cela se passe, mais au cas où… tout le monde allait aller de leur propre chemin. Cela se passait toujours ainsi. « Alors… content que ton père se remarie… » Il s’en fichait de savoir qu’il allait perturber la fête de son père ? Oui, probablement mais qu’en était-il de savoir qu’il allait avoir une nouvelle belle-mère ? Ah de toute manière cela n’allait pas durer longtemps. J’allais bien m’occuper de leur cas. « Votre femme n’est pas de la partie, capitaine ? »


_________________

   
I'm here without you. But you're still on my lonely mind.
   

   
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
messages : 26

depuis le : 30/01/2018
age : 27
métier : Ancien membre de la Légion & Pirate
statut & orientation : Bisexuel


MessageSujet: Re: Les Catacombes    Mer 14 Mar - 16:43

Alors qu’Avran et quelques hommes venaient de sortir des Catacombes pour explorer un peu, le reste de la troupe restait calmement à attendre qu’on leur donne le feu vert. Visenya en profita pour demander à Gauvain ce qu’il pensait du fait d’avoir une nouvelle belle mère. Comme si ça allait avoir un quelconque impact sur lui alors qu’il n’allait sûrement jamais remettre les pieds à la Cour. L’impact de cette union était bien différent de tout ce qu’elle aurait pu imaginer. Visenya ne connaissait pas toute l’histoire, et Gauvain ne risquait pas de lui dire qu’il avait déjà rencontré la future Reine. En temps normal, Gauvain aurait sûrement été contre ce mariage. Mais voilà. Il avait rencontré Kaif. Et Kaif avait rencontré Aislinn. Etc. Etc. C’était impossible pour Gauvain d’aller contre ses sentiments pour Kaif, il s’était bien trop attaché. Et c’était lui qui lui avait ouvert les yeux sur ce mariage, qui allait être bénéfique pour tout le monde. C’était presque dommage qu’il ne puisse pas vivre au Château pour être témoin de ça. Voir une servante accéder au trône. C’était une belle revanche pour toutes les souffrances inutiles du passé. Pour toutes les personnes qui avaient perdu la vie en s’approchant trop près de la Couronne. Alors, avec tout ça en tête, difficile de ne pas plaisanter un peu. Visenya avait connu l’ancienne Reine et ne devait pas l’avoir portée dans son cœur. Gauvain non plus. Il l’avait même méprisée au plus haut point après qu’elle ait fait assassiner sa mère. Alors, au lieu de se focaliser sur ce qui le séparait de Visenya, Gauvain choisit de penser à ce qui les rapprochait. Les ombres de leur passé commun. Il lui répondit donc doucement, se prenant même à faire un doux sourire et à dire la vérité.

Gauvain : Pas vraiment. Mais difficile de faire pire que sa première femme…

Si son père pouvait se contenter d’un mariage dénué d’amour, Gauvain était capable d’en faire autant. Ce n’était pas à lui de sacrifier son cœur pour faire plaisir aux traditions. D’ailleurs, il en aurait été incapable. Tout comme sa sœur Sienna, c’était un romantique. Même si on lui avait toujours apprit que les émotions n’avaient pas leur place à jouer dans les mariages arrangés, il s’était toujours promis de ne jamais avoir à vivre ça. Quel message horrible à donner à ses enfants que de leur dire qu’ils n’ont été conçus que pour prendre le relai. Qu’ils ne viennent pas d’une union d’amour, mais d’un simple accord entre deux familles. C’était peut-être pour cela que son frère avait été si cruel et si inapte à respecter la femme qu’on lui offrait. Le fait de sentir qu’il n’était qu’un pion manipulé pour le bien du Royaume. Alors, tant qu’Aislinn ne serait pas enceinte, Gauvain n’arriverait pas à ressentir quoique ce soit de bien nouveau. Il avait déjà vu son père marié à une femme détestable, et avait du vivre en la côtoyant. Et il savait que la nouvelle promise était un bien meilleur choix pour son père. Mais Gauvain avait tant eu l’habitude de devoir être détaché et de ne pas juger publiquement avec qui son père partageait sa couche que c’était encré en lui. Mais si un nouveau petit frère ou petite sœur voyait le jour, ça allait être étrange de ne jamais faire partie de sa vie. De ne pas pouvoir le ou la voir grandir. Et c’était troublant de réaliser que le monde continuait à tourner sans lui. Et ce sentiment reviendrait le jour ou ses sœurs allaient se marier. Et ainsi de suite. Il allait rater tant de choses. Mais c’était le prix à payer pour se sentir libre. C’était le Royaume de son père, et malheureusement, seul lui avait le pouvoir d’en changer les règles. Et comme il ne semblait pas vouloir le faire, il fallait se rendre à l’évidence : Gauvain resterait coincé entre deux mondes.

_________________
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
messages : 71

depuis le : 26/11/2017
age : 35
métier : Pirate
statut & orientation : Hétéro & En couple


MessageSujet: Re: Les Catacombes    Mer 14 Mar - 16:45


Après un petit tour à l’étage du Château, Avran et ses hommes étaient revenus vers le passage des catacombes pour retrouver tout le monde. Comme prévu, ils n’avaient croisé personne. Cet étage était réservé pour des gens importants, et les nombreux serviteurs étaient sûrement trop occupés à s’occuper des cuisines et autres salles du bas. Content de voir que Visenya et Gauvain ne s’étaient pas entretués pendant sa courte absence, Avran donna quelques ordres pour se préparer à entrer réellement dans la forteresse. Il ferma les yeux un court instant, sachant qu’il allait devoir rester en alerte et profitant d’un dernier moment de calme. Visenya lui demande alors ou se trouve Ada, ayant bien remarqué qu’elle ne se trouvait pas dans les rangs. Et la réponse était on ne peut plus simple. Ils avaient trois enfants qui avaient besoin d’une éducation. Alors inutile qu’ils deviennent orphelins d’un coup. Avran pouvait mourir l’esprit serein tant qu’il savait que ses trois petits anges étaient en sécurité auprès de leur mère. Mais il ne se serait pas pardonné d’avoir mis tout le monde en danger sans laisser quelqu’un pour veiller sur sa famille. C’était d’ailleurs la dernière fois qu’Ada allait l’écouter et rester à la maison. Et il savait qu’elle aurait adorer se joindre à eux. Mais elle même savait que leurs enfants passaient avant tout le reste, et n’avait pas essayé d’argumenter.

Avran : Quelqu’un devait bien rester pour s’occuper des enfants, alors on a tiré à la courte paille.

Sourire en coin. Non, il n’était pas sérieux, et ça se voyait bien. Mais Visenya, Avran et Ada s’étaient déjà rencontrés, et elle avait bien vu que le Capitaine avait tendance à faire semblant de ne rien prendre au sérieux. C’était trop tôt pour parler d’amitié, mais Avran était à l’aise avec cette petite assassine. Et après tout, elle était là, avec sa famille à lui : son équipage. L’esprit de camaraderie régnait dans l’air qu’on le veuille ou non, et c’était souvent contagieux. Même si les autres membres de la confrérie semblaient, comme Visenya, adopter une attitude bien plus sérieuse. Il ne put s’empêcher de la regarder entourée des mystérieux membres de la confrérie, se rappelant de leur première rencontre dans la forêt. Difficile d’imaginer qu’elle avait jadis habité dans le Château qu’il venait d’entrevoir. Se penchant un peu vers elle, il ajouta discrètement :

Avran : Tu es prête ?

Il voulait évidemment parler du fait que Visenya comptait essayer de tuer le Roi. Car c’était bien plus difficile de s’attaquer à la personne que tout le monde allait sûrement protéger en priorité. Mais c’était admirable de sa part d’oser vouloir aller jusque là. L’esprit de revanche, Avran connaissait bien. Lui aussi avait été trahi et n’avait pas hésité pour faire couler le sang pour rappeler à tout le monde de ne pas jouer à ça avec lui. Alors, il comprenait. Et la rage d’une femme, ça aussi, il connaissait. Et il savait à quel point c’était impossible de leur faire oublier quoi que ce soit. Comme pour les rappeler à l’ordre, un éclaireur fait signe à Avran. Des bruits se font entendre dans les couloirs, non pas dans les Catacombes, mais bel et bien dans le Château. Hm. Poussant quelque peu l’entrée, Avran et son éclaireur observent et écoutent, faisant signe à tout le monde de ne pas faire un bruit. Des gardes discutent devant la porte. Quelques mots se distinguent : sceller, catacombes, ordres, Martelli. Pas très compliqué de comprendre où ils voulaient en venir. Il allait falloir sortir de là un peu plus tôt que prévu, et surtout, empêcher tous les gardes présents d’avoir le temps de redescendre prévenir les autres. Redevenant d’un coup bien plus sérieux, Avran fit signe à ses hommes de se mettre en place, puis se tourna vers Visenya, lui expliquant rapidement la situation avant de lui demander :

Avran : Vos assassins peuvent nettoyer le couloir ? Ou tu préfères qu’on le fasse ?

N’importe quel pirate aurait préféré le faire, mais Avran trouvait cela plus logique que ce soit la Confrérie qui s’en occupe, comme prévu. La discrétion et la rapidité, c’était fait pour eux. Les pirates auraient risqués de faire bien plus de bruit, se retrouvant souvent dans des combats qui duraient plusieurs minutes, et non plusieurs secondes. Mais que Visenya ne s’imagine pas qu’il lui propose ça pour les laisser prendre tous les risques et les abandonner. C’était le moment de se faire confiance. Mais il fallait le faire vite, avant que les gardes n’entrent dans la pièce qui donnait sur les Catacombes ou tout le monde se trouvait. Même si rien ni personne n'allait les empêcher d'en sortir...

_________________
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Les Catacombes    

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Catacombes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Perdues dans les catacombes feat Min Hee

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Don't Cry Mercy :: ✿ don't cry mercy :: Event 1 : Le Mariage Royal-
Sauter vers: