AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Arsenic et belles dentelles (Aslinn et Sienna)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Voir le profil de l'utilisateur
messages : 23

depuis le : 12/01/2018
age : 15 ans
métier : Princesse

MessageSujet: Arsenic et belles dentelles (Aslinn et Sienna)    Mar 6 Fév - 23:22

Il y avait un principe clair quand on faisait partie de la famille royale: quand on faisait les choses,  on les faisait bien. Et ce,  afin que toutes remarques désobligeante meurent avant d'être nées sur les lèvres des médisants. Aussi Herminie avait fait les choses en grand. Elle avait convoqué les meilleures couturières de la ville, fait venir les plus beaux brocards, les plus délicates soieries,  les dentelles les plus extravagantes du monde connu. Il s'agissait de vêtir une future reine pour des noces qui s'annonçaient inoubliables. Tout le monde devait être ébloui,  son père le premier. Herminie comptait bien être la plus agréable,  la plus serviable des belles-filles au point que la comtesse de Lightindale serait bien obligé de chanter ses louanges. On n'attrapait pas une mouche avec du vinaigre.
Herminie avait été jusqu'à proposer à sa demi-soeur,  Sienna de venir avec elle. Et là,  elle faisait vraiment un gros effort. Sienna était tout ce qu'elle ne pourrait jamais être et rien que pour ça,  elle la détestait cordialement. Évidemment,  Herminie se devait de camoufler son aversion: son père ne l'aurait pas toléré.

Elle avait donc envahi le boudoir de la comtesse. Sur chaque fauteuil,  chaque recoin de meuble,  il y avait des échantillons de tissus de toute couleur. Un coup à avoir une ophtalmite aiguë dès qu'on passait la porte.
Une table cependant était restée libre ainsi que quatre chaises. Libre de fanfreluches,  certes,  mais point vide pour autant: un immense plateau la recouvrait. Du thé dans de la porcelaine fine,  des tasses et sous tasses assorties,  des petites cuillères en vermeil,  et des mignardises diverses et appétissantes. Tout ce qu'il fallait pour que des dames de qualité puissent bavarder à leur aise l'après-midi entière si c'était nécessaire.
Herminie était assise sur une des chaises,  les mains jointes sur ses genoux,  l'image même de l'innocence épanouie. Il ne restait plus qu'à attendre Sienna et Aslinn qui allait certainement faire une drôle de tête à voir son boudoir envahi de si prompte et péremptoire façon.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
messages : 72

depuis le : 02/01/2018
age : 30 ans
métier : arnaqueuse
statut & orientation : hétéro et fiancée


MessageSujet: Re: Arsenic et belles dentelles (Aslinn et Sienna)    Mar 6 Fév - 23:37

Je n’étais pas vraiment ravi de devoir passer un moment avec la fille de mon futur époux. C’était une adolescente dont le père se marie… Cela ne doit jamais être très amusant. Et bien qu’elle soit une princesse, je doute fort qu’elles ne ressentent pas les mêmes sentiments que tout le monde. Et perso, je ne m’étais pas préparé du tout à ça. J’observais mon regard dans le miroir. Je souris ; On a beau dire que les yeux sont le reflet de l’âme, je doute fort que quelqu’un pouvait réellement lire mes intentions dans mon regard. Je restais néanmoins fort nerveuse par rapport à ce mariage. Certes le roi me plaisait. Mais cela restait une arnaque, une mascarade. Et la dernière chose que je voulais c’était qu’on se réalise que je n’étais pas celle que je prétendais être. Mais peut-être que la princesse pouvait m’aider… Mmm on verra bien. J’allais vers mes appartements, ou je ne tardais pas à trouver la princesse.  Par tous mes seins, je sentais déjà que je n’allais pas aimer du tous ces moments de thé et de confiseries. C’était quoi tout ce bordel ? A la vue de l’adolescente je m’incline. J’avais beau être la future reine, elle restait la princesse. Et pour l’instant je n’étais qu’une simple comtesse. « Princesse Herminie. » Je me redressait et dans un premier regard, j’essayais de voir ce qu’elle pouvait bien avoir de son père. Mais pour le moment je ne voyais rien. Peut-être les yeux ? Mmm. Finalement mon regard se tourne sur tout le bordel qu'elle avait pu créer dans cette pièce... Bon dieu divine... bonjour pour remettre tout en ordre par la suite...

Je m’installe sur un des canapés (enfin là ou je trouve de la place) et observe le thé et les pâtisseries…. Non c’était vraiment pas ma tasse de thé. Sans parler de tous les tissus que je voyais par tout. Je devais faire quoi avec ca ? Et pourquoi j’avais l’affreuse sentiment que tout à coup cette journée n’allait jamais se terminer. « Du thé noir s’il vous plait. » Je m’adressais à une des servantes. Oui, j’étais poli. Je savais que trop bien ce que cela faisait d’être la servante de quelqu’un. « Je suis ravie de faire enfin votre connaissance, princesse. » Mmmouais.. Pas vraiment mais il fallait bien que je passe par là. Nous allons vivre dans le même château. Et je ne savais pas quoi dire à cette gamine. D’ailleurs que voulait-elle savoir ? Me tirer les verres du nez pour savoir si j’étais amoureuse de son père ? Bah elle devait bien connaitre la réponse. C’était un mariage arrangé. « Vous avez une très jolie robe. » Quand on ne sait que dire, complimenter… Mouais bah disons que mon cerveau essayait de trouver un autre sujet de conversation mais n’en trouvait guère. « Vous allez peut-être pouvoir m’aider… je n’ai aucune idée comment porter mes cheveux pendant le mariage… » Je tire un visage d’hésitation. « Ce mariage ne vous dérange pas, j’espère ? » Et on allait bien vite voir si elle allait être honnête ou pas. De toute manière les mensonges je m’y connaissais que trop bien. J’étais quasi un détecteur de mensonges sur pattes. Donc dans tous les cas j’aurais ma réponse. Et au fond la dernière chose que je voulais c’était de devoir endosser le rôle de la méchante belle-mère. Mon dieu j’étais bien trop jeune pour ça ! Ce n’était pas un rôle qui me convenait du tout ! Mais le pire était encore à venir. Le roi avait encore deux autres filles… Des bâtardes… Et qui était quasi de la même génération que moi. Ah non, cela n’allait pas être facile du tout ! Et parfois j’aurais bien besoin des conseils de Kaif… mais j’étais seule dans ce château. Je ne pouvais que me fier à moi-même et je n’avais pas le choix. Je m’étais lancé dans cette histoire, maintenant il fallait garder la tête hors de l’eau. « Je ne souhaite pas qu’on soit des ennemies, princesse. Je peux concevoir que vous souhaitez peut-être pas de mon amitié. Mais ne devenons pas des ennemies. Cela nous rapportera rien. Ni à vous, ni à moi. Et votre père n’appréciera pas cette situation. » Je n’allais pas l’obliger à m’aimer. « Alors, si vous avez des questions à me poser… n’hésitez pas. » Je fus signe aux servantes de quitter la pièce. Nous n’avions plus besoin d’elles. On avait le thé et toutes les choses qui font grossir. Et puis au moins il n’y avait pas d’oreilles ni de témoins. Elle pouvait donc plus facilement cracher son venin si elle le souhaites. De toute manière nous n’étions pas élevés dans les mêmes standards de la vie, alors elle pouvait y aller franchement. Peu de choses pouvaient réellement m’atteindre.

_________________
nothing is what it seems
Pour leurrer le monde, ressemble au monde ; ressemble à l'innocente fleur, mais sois le serpent qu'elle cache
Revenir en haut Aller en bas
 
Arsenic et belles dentelles (Aslinn et Sienna)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» site de Pepette "Aux Belles Serviettes"
» L'occasion de montrer à quoi servent nos belles écharpes et nos porte-bébés
» Belles photos
» Les belles créations d'Anna
» Les plus belles photos

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Don't Cry Mercy :: ✿ don't cry mercy :: Brise-Air :: Le Chateau-
Sauter vers: