AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Don't feel like swimming - Morgan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Voir le profil de l'utilisateur
messages : 66

depuis le : 21/12/2017
age : 26
métier : Soldat dans la légion impériale
statut & orientation : Celib' & pour les femmes


MessageSujet: Don't feel like swimming - Morgan   Dim 14 Jan - 22:48



"Don’t feel like swimming"

La plupart des gens disent qu'on a besoin d'amour pour vivre. En fait, on a surtout besoin d'oxygène.




Je me suis retrouvée sur un bateau… tout ce que je déteste. Et oui, je déteste tout ce qui flotte sur l’eau. Pourquoi ? Bah parce que je déteste l’eau ! Je ne sais pas nager, alors vous comprenez mon inquiétude lorsque soudainement je me retrouvé coincée sur un bateau avec des malfrats. J’avais pourtant su… Oui, je savais que j’aurais pas dû me lever aujourd’hui, je savais que je n’aurais pas dû boire ce jus de fruits car il me donnait déjà des nausées, et je savais que je n’aurais jamais du vouloir arrêter ce trafiquant. Mais parfois on fait ce genre de bêtise. Et parfois cela vous coute cher. J’espérais simplement que cela n’allait pas me couter la vie. Mais comme c’était parti… C’était vraiment mal barre. Comment est-ce que j’étais atterri ici ? Et bah parce que j’étais trop certaine de mon cout. J’étais persuadé que j’allais réussir à l’avoir. J’avais mis un piège en route, je l’avais attendu patiemment et je lui étais tombé dessus. Jusque-là, tout semblait jouer dans ma faveur. Sauf que j’ignorais qu’il avait eu confrère. Ce dernier m’est tombé dessus et me voilà dans ce petit bateau de rien du tout. Je me demandais bien ou ces abrutis allaient me conduire. Oui, le fameux trafiquant avait acheté l’aide d’un marchand. J’aurais dû m’en douter… c’était une faute de débutante.  Attaché par derrière je ne pouvais rien faire. Et puis de toute manière je craignais tellement de tomber dans l’eau qu’à vrai dire je n’osais même pas bouger.

Le bateau finit par s’arrêter en plein milieu de l’océan. Mais avant même que j’eus le temps de dire que ce soit, je sentis déjà mes poumons se remplir d’eau. Le bateau s’éloignait, et les mains liés je ne pouvais même pas tenté quoi ce soit. La panique s’empara très vite de moi. Je ne savais pas nager et j’avais une peur bleue de l’eau… J’essayais de monter à la surface, mais les vagues me repoussaient à chaque fois de plus en plus dans les profondeurs de l’océan. Voilà mon heure était venu… Et la seule chose qui me venait à l’esprit c’était l’eau. Mon cerveau ne réfléchit déjà plus, la peur ne faisait plus qu’un avec mon corps. Bye Bye monde…

Code by Sleepy
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
messages : 27

depuis le : 10/01/2018
age : 31 ans
métier : Forgeronne Amazone
statut & orientation : Lesbienne & Célibataire


MessageSujet: Re: Don't feel like swimming - Morgan   Lun 15 Jan - 0:46

Comment me retrouvais-je sur un bateau à ramer ? Pas pour le plaisir du sport. Les amazones habitaient sur une île, l'île d'Hara, mon lieu de résidence, en conséquence, lorsque je voulais me rendre sur le continent, il me fallait traverser. J'empruntais donc de temps en temps une petite embarcation et je ramais jusqu'à l'autre côte. Je pourrai m'éviter ce désagrément avec un esclave mais j'avais perdu toute confiance dans les hommes pour leur offrir une quelconque proximité avec moi. Exception faite de ce monstre de Ralvek. Ce n'est pas son vrai nom mais lui et moi avons un point commun non négligeable, nous venons de la Terre et nous avons passé le portail au courant de la même expédition. Ca n'avait pas de valeur, nous sommes tous des criminels, des meurtriers pour avoir passé ce portail. Son cas et le mien étaient différents, le résultat similaire. Quoi qu'il en soit, la providence voulait que je sois sur un bateau aujourd'hui et ce n'était même pas pour me rendre sur le continent. En l'absence de télévision, de radio ou d'autre distraction de mon monde, j'avais découvert quelque chose qui m'apaisait énormément et me faisais un bien fou : la pèche. Un sport inconnu pour moi jusqu'à mon arrivée dans ces lieux. Je pensais un jour me faire une planche de surf, je me débrouillais bien et la mer offrait parfois de belles vagues proches des plages de l'île des amazones. En attendant je passe une journée à pécher.

Il me serait difficile de dire que j'ai eu une dure journée mais je m'imposais un jour de repos dans la semaine pour reposer mes muscles. Habituellement je passais cette journée à m'entrainer aux armes et au combat avec un peu plus d'intensité mais dernière mes muscles m'ont demandé plus de repos que je lui accorde. Mon métier ne tolère pas d'être bâclé pour cause de fatigue, le repos demandé est gratifié à mon corps. Je m'étais donc mis au milieu de nul part pour ainsi dire et j'avais pris ma canne. Non que j'espérais pécher quoi que ce soit, le but était surtout de prendre un moment pour moi, pour me détendre et me reposer. La ligne dans l'eau, la journée avait filé toute seule. Une sieste reposante plus tard, même si le confort de la petite embarcation me valut des courbatures, je me réveillais devant un spectacle étrange. Un peu plus loin se trouvait une autre embarcation. N'avoir vu personne dans mon bateau avait dû mener les deux hommes à la conclusion qu'il dérivait, ils ne s'en inquiétaient pas. Je reste allongée en silence, écoutant leurs voix distantes et à peine audible. Ils parlent d'une femme qui voulait arrêter l'un d'eux. S'ensuit une discussion sur la moralité de leur geste qui est vite balayée par une offre de pièces supplémentaires. Un son de quelque chose jeté à l'eau puis ils rament en s'éloignant, sans prêter attention à ma petite embarcation dans laquelle je rame pour me rapprocher du lieu où ils avaient fait tomber une femme à l'eau.

Sans hésiter je me jette à l'eau, elle est froide, ce n'est pas vraiment la saison des baignades et je commence à nager rapidement pour arriver à sa hauteur. L'avantage de grandir dans une vite côtière avec un généreux climat est d'apprendre à aimer la mer et de savoir nager. Je coupe la corde qui lie les mains de la malheureuse victime, je range mon couteau et commence à remonter quand je la remarque, figée sous l'eau. Elle est encore vivante mais elle ne bouge pas, ne remonte pas. Je l'attrape par le bras, sans douceur, la remontant avec moi vers la surface. Je suis sur le dos à la surface, la jeune femme contre moi, sur le dos également, la tête hors de l'eau.

« Ne t'agite pas. »

Je la ramène vers mon embarcation, je fais basculer la jeune femme à bord avant de monter moi-même dans le navire. Je m'assois et la regarde, elle respire, elle est vivante.

« Quelle mauvaise idée de se baigner quand l'eau est aussi froide. Ca va aller ? »
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
messages : 66

depuis le : 21/12/2017
age : 26
métier : Soldat dans la légion impériale
statut & orientation : Celib' & pour les femmes


MessageSujet: Re: Don't feel like swimming - Morgan   Mar 16 Jan - 22:30



"Don’t feel like swimming"

La plupart des gens disent qu'on a besoin d'amour pour vivre. En fait, on a surtout besoin d'oxygène.




Et alors que je cru mourir, voilà que subitement ma respiration reprit, l’air me donnait néanmoins encore l’envie de vomir toutes les tripes de mon corps. D’ailleurs pendant les premières minutes, j’étais bien trop occupé à recracher toute cette satané saleté d’eau pour me réaliser ou j’étais, avec qui j’étais et comment j’étais arrivée là. J’avais l’impression que mes poumons étaient en feu tellement que respirer me fit du mal. Mais du bien aussi. J’étais vivante ! Mes yeux se relèvent vers l’inconnu. Visiblement cela devait être la personne qui m’avait sorti de l’eau et sauvé de la noyade. Ouf, ce n’était pas un pirate. Car devoir la vie à un pirate…Mmm non merci ! Merci. Ma voix était encore raque, déshydraté et il fallait que je me racle à plusieurs reprises la voix avant de la réellement retrouver. Je secoue la tête. Je ne nageais pas… je ne sais pas nager… on a essayé de se débarrasser de moi en me jetant du bateau… Saleté de trafiquant ! Il allait le payer cher ! Je restais néanmoins assise, car mes forces ne m’étaient pas encore complètement revenus, et le choc de mon expérience était encore trop présent pour que je puisse directement partir derrière mes meurtriers ! D’ailleurs … voilà que je me rend compte de ne pas être sur la terre ferme… Ah non encore un bateau. Pitié, je veux retrouver la terre ferme sous mes pieds… Ou est-ce qu’on ? Est-ce qu’on était loin de Brise-Air ? Je l’ignorais, je n’étais pas marin et j’évitais toujours de prendre des bateaux alors on aurait pu être tout près ou loin de la ville, je n’aurais vu aucune différence.

« Au fait, moi c’est Myrcella… Et encore merci de m’avoir sauvé la vie. Je t’en dois une. » Je souris. Oui, j’étais très heureuse de toujours être vivante ! Qui ne le serait pas. J’étais bien trop jeune pour mourir. Et puis la noyade… mmm ce n’était pas vraiment la mort que j’aurais souhaité avoir. Mon regard observait l’eau… Mmm non je n’aimais vraiment pas l’eau. Et après un deuxième essaie de natation raté… j’étais persuadé que l’eau devait me détester aussi. C’était donc réciproque.

Code by Sleepy

Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
messages : 27

depuis le : 10/01/2018
age : 31 ans
métier : Forgeronne Amazone
statut & orientation : Lesbienne & Célibataire


MessageSujet: Re: Don't feel like swimming - Morgan   Mar 16 Jan - 23:45

Alors que je suis assise dans le bateau, la jeune femme reprend lentement ses esprits. Elle respire fortement, la peur de la noyade avait bien dû inonder tout son corps, au même rythme que l'eau qui emplissait ses poumons. Force m'est de le reconnaître, je ne suis pas sans peur et si vous me demandez, je pense que la noyade doit être la pire des morts que je puisse imaginer. J'avais imaginé des pièges horribles pour tuer ceux qui m'avaient violée mais la noyade était de loin ce que je redoutais le plus. En l'absence d'air, pendant un étranglement, le cerveau s'éteint et on perd connaissance mais quand l'eau remplace l'air, la douleur est atroce, insoutenable et on souffre jusqu'à la dernière bulle d'air. Je pouvais donc imaginer pourquoi elle avait eu aussi peur et pourquoi elle s'était figée sous l'eau. Je la charrie d'une blague qui avait pour but de faire apparaître un sourire sur son visage mais ce fut en vain malheureusement. Je n'arrivais pas à lui arracher un sourire, au contraire elle me prit très au sérieux et répondit avec ce même sérieux à la remarque que j'avais faite.

« Je savais que tu allais apprécier que je saute pour te chercher. »

Je lui souris, je tente de l'aider à se détendre un peu après l'expérience qu'elle avait vécu. Quand elle me dit ne pas savoir nager je me rends compte que mes blagues ridicules ne la feront pas rire.

« Pardon. J'essayais de faire de l'humour. Cela dit tu devrais sourire malgré tout. Ils ont essayé de se débarrasser de toi mais tu es toujours là et ça c'est une victoire. »

Elle me donnait l'impression de pouvoir faire avec un petit boost de moral et de comique après son épreuve, surtout si en prime elle ne savait pas nager et que c'était ainsi qu'on avait voulu la tuer. Elle me demande où on est et je regarde autour de nous dans un mouvement théâtral.

« Ca ressemble beaucoup à l'océan. Plus sérieusement nous sommes à quelques brasses de l'île d'Hara, ma demeure. Je crois deviner à ta tenue que tu es de la légion impériale. Je ne vais pas pouvoir te ramener de ce côté de la mer. Nous sommes trop loin pour ramer jusque là-bas. Tu passeras la nuit chez moi, demain je te confierai au soin d'une amazone qui fait la traversée. »

Je lui souris. Elle doit connaître l'île d'Hara et ses habitantes amazones, elle doit donc savoir qu'elle y sera parfaitement en sécurité, toute membre de la légion impériale qu'elle soit. Je prends les rames et commence à ramer, je la sens nerveuse et tendue dans l'embarcation.

« Tu sais je ne crois pas vraiment à ces trucs de "tu m'as sauvée, un jour je te sauverai". T'es vivante, c'est le principal. »

Les dettes de vie c'est ridicule et profondément stupide. Dire que certains peuples ont fait ça en décidant alors de vouer toute leur existence à ceux qui qui devenaient leur maître. Par chance sur Terre c'étaient des temps révolus. Ici en revanche, je suis sûre qu'on pourrait trouver une telle peuplade.

« Je m'appelle Morgan. Heureuse d'avoir été là pour te sauver, Myrcella. »

Que voulez-vous que je vous dise ! Elle est parfaitement charmante et carrément à mon goût ! En d'autres temps, j'aurai été bien plus agressive encore. C'est juste qu'en ce moment j'ai une bonne raison d'être sage. Parlons d'un espoir plus que d'une raison. Mais l'espoir n'engage jamais que ceux qui y croient. Et j'y crois.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
messages : 66

depuis le : 21/12/2017
age : 26
métier : Soldat dans la légion impériale
statut & orientation : Celib' & pour les femmes


MessageSujet: Re: Don't feel like swimming - Morgan   Jeu 18 Jan - 20:50



"Don’t feel like swimming"

La plupart des gens disent qu'on a besoin d'amour pour vivre. En fait, on a surtout besoin d'oxygène.




Non en effet cela ne me fit pas rire. J’étais toujours sur le choque et puis doucement la colère commençait également à s’emparer de mon être. J’allais vraiment massacrer ces types, enfin façon de parler, car je faisais partie de la garde, et il y avait quand même un certain code à respecter. Ceci dit, j’allais quand même leur donner un bon coup de pied dans les ¨¨¨¨ avant de les enfermer dans le cachot. « Oui… et ils vont le payer cher. » Non mais ho, si ils pensaient qu’on pouvait s’en prendre aussi facilement à moi ou à la garde impériale… et bien ils allaient s’en mordre les doigts. Rire, sourire ? mmm là j’en avais vraiment pas envie. Mais ma sauveuse semblait pourtant être une petite rigolote… Mouais bravo j’avais vu que j’étais sur l’océan… Je ne dis néanmoins rien et attendit qu’elle me donne un peu plus de précisions. Finalement elle semble abandonner l’idée de vouloir me faire rire. J’hoche la tête, oui je faisais partie de la légion, et j’en étais même très fière. L’île d’Hara… oui, j’en avais entendu parler. Néanmoins je n’y avait jamais mis les pieds. Une chance pour moi que j’étais une femme… Car j’avais en face de moi une amazone, et leur haine envers les hommes étaient bien connus. Oui, j’étais donc bien heureuse d’être une femme et non un homme. Car peut-être ne m’aurait-elle pas sauvé, ou encore elle ne m’aurait surement jamais ramener sur son île.

Je serais contente de retrouver pied ferme. Je n’aimais vraiment pas l’eau et tout ce qui peut bien naviguer dessus. J’étais pourtant très curieuse de voir à quoi cette fameuse île ressemble. On en parle tellement que… il parait que c’est très jolie, comme tous les habitantes d’ailleurs. Je pose mon regard sur elle. « Peut-être. Mais si un jour je peux t’aider en quoi ce soit, tu n’as qu’à me le dire. » Oui, elle ne croyait peut-être pas dans ce genre de choses. Quoi qu’il en soit, elle m’avait sauvé et si un jour je pouvais l’aider à mon tour, soyez sure que je le ferais. « T’es pas obligé de me loger…. Enfin je ne suis pas toujours de bonne compagnie. » Nope, je ronfle et j’étais souvent très grincheuse. Finalement je souris, bien la première fois depuis qu’on m’a jetté à l’eau que je souris. « Heureuse que t’as été là pour me sauver. »


Code by Sleepy

Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
messages : 27

depuis le : 10/01/2018
age : 31 ans
métier : Forgeronne Amazone
statut & orientation : Lesbienne & Célibataire


MessageSujet: Re: Don't feel like swimming - Morgan   Jeu 18 Jan - 21:59

La jeune femme n'est pas vraiment du genre marrante ou fun, elle semble avoir été sacrément choquée par ce qui a failli se passer. D'autres se réjouiraient peut-être d'être toujours vivant mais pas elle, elle pense déjà à sa revanche, à la vengeance qu'elle entend prendre sur les pauvres malheureux qui ont eu cette idée folle de chercher à la noyer. A son intonation, je commence à me demander s'ils vont seulement arriver jusqu'aux geôles vivant parce que c'est ça que fait la légion impériale, non ? Arrêtez les criminels et les mettre en prison. Seulement après la mésaventure qu'elle avait vécu de ses agresseurs, je comprendrai parfaitement qu'elle préfère vouloir les tuer.

« Je doute que quelqu'un te blâmerait pour les faire disparaître. »

Mon naturel en disant cela est un héritage du viol dont j'ai été la victime, de la vengeance que j'ai prise sur mes agresseurs mais surtout du viol dont j'ai failli être victime en arrivant à Brise-Air. Les hommes de ce monde ne semblaient pas meilleurs que ceux de mon monde. D'accord, j'avais quelque contact positif avec des hommes je ne le nierai pas mais malgré tout, ce monde et le mien se ressemblent sur bien des choses. Et il y a de tellement grandes différences. Par exemple la jeune femme face à moi se fera justice seule et personne ne la blâmera pour ça parce que dans ce monde un tel comportement n'est pas anormal ou alarmant, c'est ainsi que va ce monde. Apprendre ce monde avait été difficile et long mais je m'y étais faite finalement. Avec le temps.

Je souris en l'entendant me dire que si un jour je devais avoir un problème, je pourrai toujours venir la trouver pour qu'elle m'aide. Je préfère ne pas lui répondre, ne pas lui dire que je pourrai avoir de nombreuses amazones pour m'aider à résoudre mon soucis si je me contentais de demander un coup de main chez moi. Je préfère une réponse beaucoup plus sobre, après tout qui sait, peut-être me sortira-t-elle de prison un jour. On peut toujours rêver, non ?

« J'y penserai. »

Je hausse les épaules quand elle me dit qu'elle n'est pas de bonne compagnie et que je ne suis pas obligée de la loger. Je me suis proposée c'est que ça ne me dérange pas de le faire, pourquoi alors me faire remarquer qu'elle n'est pas de bonne compagnie ?

« Crois-moi, je ne me force jamais à rien. Si je t'offre de dormir chez moi c'est que ça ne me dérange pas de t'inviter même si ta compagnie n'est pas la meilleure. »

Et puis, ce n'est pas comme si elle était ingrate. Elle vient de me remercier pour ce que j'avais fait et je me contente à nouveau d'un hochement d'épaule tout en ramant. Nous sommes pratiquement au rivage désormais.

« Ah tu vois, ta compagnie s'améliore déjà, tu passades de maussade à heureuse. Avec des vêtements secs, un bon feu et un repas, tu ne peux que devenir plus sympathique encore. »

Cela dit une question me taraudait quand même.

« Tu peux m'expliquer ce qui s'est passé ? Tu n'as pas l'air du genre à te laisser faire ou à te précipiter tête baissée dans un combat perdu. Comment tu as fini sous l'eau ? »
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
messages : 66

depuis le : 21/12/2017
age : 26
métier : Soldat dans la légion impériale
statut & orientation : Celib' & pour les femmes


MessageSujet: Re: Don't feel like swimming - Morgan   Ven 19 Jan - 17:40



"Don’t feel like swimming"

La plupart des gens disent qu'on a besoin d'amour pour vivre. En fait, on a surtout besoin d'oxygène.




Aux paroles de l’amazone, je tourne mon regard vers elle. Oui, probablement que peu de gens me blâmeront si je les tue. Mais j’avais un code à respecter. Si je ne le suis pas, je pouvais aller au tribunal et je perdrais mon boulot. Et puis si je tenais à mon boulot, je tenais encore plus à mon honneur. Si je tuais ces truands, je ne valais pas plus qu’eux. Je secoue la tête. Peut-être mais j’ai un code à honorer. J’ai fait un serment et je compte bien le tenir. Oui, je comptais bien faire tout cela dans les règles de l’art. Bon c’était son choix de me loger, je n’allais pas dire un mot de plus. Car de toute manière ou pouvais-je bien aller hein ? Au finale j’étais bien contente qu’elle était passé par là.. D’ailleurs… comment ca se fait que tu m’as trouvé ? Tu faisais quoi en plein mer ?

Le début de cette histoire. Je soupire en y repensant. Et alors que je commence doucement à raconter ce qui s’est passé, je garde mon regard sur l’île qui apparait à mes yeux. Ne surtout pas regarder l’eau, ni encore y penser. cela fait déjà un bout moment que j’essaie d’arrêter ce trafiquant. Et j’étais sur le point d’y arriver… si il n’avait pas eu de complice et si je ne m’étais pas fait attrapé par derrière… » Et oui, parfois il faut que j’apprenne à réfléchir au lieu de vouloir foncer directement dans l’action. Quand à l’eau… Je ne sais pas nager. Petite j’ai failli me noyer. Petit rire nerveux. d’ailleurs aujourd’hui aussi… Lorsqu’enfin on arrive près de l’île, je n’en fus que soulagée. Très ravie de me retrouver sur la terre ferme je retenais mon envie d’embrasser le sable. Au lieu de cela je m’éloignais le plus de l’eau et observais les arbres. c’est donc ca la fameuse île aux amazones ? c’est vrai que tout ce qu’on en disait me semblait être vrai. L’île était paradisiaque. c’est beau chez toi… mais tes amies amazones ne diront rien que je sois là ? Subitement je pense à une autre amazone que je connais bien… enfin bien est surement un trop grand mot. Disons que je l’apprécias.. même beaucoup d’ailleurs… mmm. Mais ce n’était pas le moment de penser à cela.

Code by Sleepy

Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Don't feel like swimming - Morgan   

Revenir en haut Aller en bas
 
Don't feel like swimming - Morgan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» le plongeur MORGAN DELCOURT
» Michèle Morgan
» April Morgan [Terminer]
» ~ i feel like my life is flashing by and all i can do is watch and cry
» N°261 Morgan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Don't Cry Mercy :: ✿ don't cry mercy :: Ile d'Hara :: La Plage-
Sauter vers: