AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Morgan Ford

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Voir le profil de l'utilisateur
messages : 27

depuis le : 10/01/2018
age : 31 ans
métier : Forgeronne Amazone
statut & orientation : Lesbienne & Célibataire


MessageSujet: Morgan Ford   Jeu 11 Jan - 11:57




Morgan Ford
Alicia Vikander




Bonjour toi qui me lit, moi c'est MORGAN FORD mais en réalité on m'appelle plutôt RAYNE. J'ai 31 ans car je suis née un 17 MARS 2007 à LOS ANGELES. D'origine AMERICAINESje suis FORGERONNE et mon niveau de vie est CORRECT. LESBIENNE et CELIBATAIRE je vis sur L'ILE D'HARA.

001. Elle a été violée à 16 ans par cinq camarades de classe sur lesquels elle prendra vengeance cinq ans plus tard 002. Avant de commettre sa sanglante vengeance, elle a été considérée comme une des meilleurs bijoutières au onde malgré sa jeunesse 003. Elle ne regrette rien de la cruauté appliquée pendant sa vengeance et prend toujours un cruel plaisir à en raconter les détails les plus sordides. 004. En justifiant son geste elle aurait pu s'éviter la peine capitale mais elle n'en avait plus l'envie, sa vengeance était sa raison de tenir jour après jour. Son méfait accompli elle se sentait en paix et prête à mourir. 005. Désormais devenue une amazone, elle reprend lentement goût à la vie, ne s'étant jamais sentie autant à sa place que dans cette société féminine.
me myself and I. + La première chose que l'on remarque dans son lieu de vie ou de travail est son côté méthodique, chaque chose est à sa place et la place choisie est faite pour être optimale.
+ Profondément investie dans son travail sur l'île d'Hara, Morgan est totalement dévouée et loyale au combat des amazones et à la lutte contre la suprématie masculine.
+ Consciente que ses armes et boucliers peuvent faire tuer ses camarades amazones, elle démontre un grand sens des responsabilités, s'appliquant toujours dans son travail comme si sa vie en dépendait. C'est aussi ce sens des responsabilités qui la font respecter la hiérarchie des amazones.
+ Morgan aura attendu sa vengeance pendant 5 ans, faut-il plus pour se rendre compte que la jeune femme est dotée d'une grande patience ?
+ Maline et ingénieuse, la jeune femme est capable de réfléchir rapidement et calmement même face à un danger mortel, un talent bien utile pour survivre parmi les Amazones.
+ Au fond d'elle se cache une romantique qui ne demande qu'à s'exprimer ou être comblée mais elle n'a jamais connu ça, le sentiment d'amour et le redoute quelque peu.

- Extrêmement introvertie depuis ses 16 ans, elle s'ouvre peu sur ses sentiments et sur elle-même, dévoilant rarement l'affection ou la haine qu'elle peut porter aux autres.
- Elle ne niera jamais être rancunière voir revancharde si on lui fait du mal ou qu'on fait du mal à quelqu'un qu'elle apprécie.
- Véritable concentré de haine envers les mâles, il est inutile de lui demander d'en constituer un prisonnier pour le ramener sur Hara.
- Capable d'une grande cruauté envers ses ennemis, une tendance sadique lui fait aimer entendre les cris de peur et de souffrance de ses ennemis.
- Elle déteste le fait d'être jalouse mais c'est plus fort qu'elle, elle ne peut pas s'en empêcher. Accorder sa confiance lui est difficile justement à cause de ce sentiment de jalousie qu'elle maudit.
- L'amour est un grand mystère pour elle et pour cause elle se veut timide dans le domaine de ses émotions, ne sachant les exprimer ou les montrer.

WATERLOOVoilà déjà 16 ans que j'écris sur des forums et si je suis ici c'est pour avoir repris contact avec une joueuse avec qui je jouais il y a 4 ans. Plus le fait que ce forum soit attirant par son graphisme épuré et son chargement aisé (contrairement à certains monstres lourds et sur-chargés). Que dire d'autre, j'ai accroché au contexte et aux possibilités d'évolution du forum et de son contexte.


code par kusumitagraph pour don't cry mercy
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
messages : 27

depuis le : 10/01/2018
age : 31 ans
métier : Forgeronne Amazone
statut & orientation : Lesbienne & Célibataire


MessageSujet: Re: Morgan Ford   Jeu 11 Jan - 11:57







What question can you never answer "Yes" to ?

Avant-propos : Vous trouverez dans ma fiche quatre énigmes, plus celle qui remplace la citation. Essayez de trouver les réponses avant de lire les réponses contenues dans les spoilers et testez votre capacité à survivre aux énigmes de Morgan.


Où sont ses anges quand une de ses enfants se fait violer par cinq camarades de classe ? Jamais la Cité des Anges n'a semblé porté aussi mal son nom à Morgan qu'en cette soirée du 31 octobre 2022. Rien ne l'avait préparé au choc violent qui allait la heurter en plein corps et la marquer pour le restant de son existence. Jusqu'à ce terrible soir d'Halloween, Morgan avait toujours été une jeune femme exemplaire. Belle, innocente, un peu candide, consacrée entièrement à ses études pour lesquelles elle avait décroché une bourse en raison de ses excellents résultats scolaires. Elle avait ainsi réussi à entrer dans un lycée privé loin des moyens de ses parents, aimant mais des classes moyennes basses. Ils étaient fiers de la réussite de leur fille qui se promettait à un avenir brillant dans  la bijouterie, un domaine qui l'enchantait depuis enfant. A 11 ans elle avait déclaré qu'elle serait bijoutière et elle s'était lancée dans les études des métaux, de leur travail et des pierres précieuses dès cet instant. Elle s'était donnée les moyens de ses rêves et avait accédé à cet excellent lycée hors de prix. Morgan s'y sentait un peu exclu, ceux qui s'y trouvaient venaient d'un "autre monde", ils se connaissaient tous, leur rêve était de faire ce que faisaient leurs parents, gérer des fortunes fondées il y a si longtemps que leur histoire avait été perdue dans le temps. La jeune femme était l'outsider dans ce monde, celle dont il était facile de se moquer, dont les tenues n'étaient pas chics et venant de boutiques hors de prix, elle ne se sentit jamais à son aise dans cette école et cela dès l'instant où elle y mit les pieds. C'était un mauvais moment à passer, comme un sparadrap à enlever, il suffisait de ne pas trop y réfléchir.

Sans s'y attendre elle reçut une invitation à la soirée d'Halloween donnée par un camarade de classe. Poussée par ses parents qui pensaient que c'était sa chance de mieux s'inclure, elle accepta de jouer le jeu. Elle prit le temps de choisir son costume, décidée à en mettre plein la vue, à prouver qu'elle avait sa place dans cette école. Elle prépara sa tenue seule, décider à susciter la jalousie des filles et le regard des jeunes hommes. Peut-être n'avait-elle pas d'argent mais après ce soir ils s'intéresseraient à elle pour autre chose. Los Angeles avait accueilli en 2017 l'ouverture de la Blizzard Arena, un centre destiné à l'E-Sport et notamment au jeu phare du moment pour Blizzard : Overwatch. Geekette à ses heures perdues, quoi que rare, c'est un personnage du jeu qui l'inspira et décida Morgan pour sa tenue. Avait-elle choisi une tenue trop provocante ? Aurait-elle simplement dû décliner l'invitation qui lui avait été faite ? Tout cela avait-il été un plan savamment mis en place bien avant qu'elle ne vienne ? Trois questions toujours sans réponse à cette heure et qui le demeureront. Ils n'ont été que quatre sur les cinq à la toucher. Cinq jeunes hommes, plus vieux qu'elle, dans leur dernière année de lycée, un autre de sa classe tenant une caméra pour filmer et le dernier, celui qui l'avait drogué et déshabillé. Droguée, incapable de se défendre mais parfaitement consciente de tout ce qui lui était fait, un destin peu heureux, une horrible première aventure sexuelle. Quand ils eurent terminés ils l'abandonnèrent simplement, une carte SD dans sa poche qu'elle trouverait le lendemain matin et qu'elle visionnerait. Quelques minutes de son viol lui arrachèrent des larmes de honte et de dégoût et puis ce message laissé par l'un d'eux, si elle disait quoi que ce soit, ils mettraient la vidéo en ligne. Bien sûr eux avaient pris grand soin de se dissimuler derrière des masques et des tenues rigoureusement similaires et même sachant qui ils sont, qui écouteraient une pauvrette faisant un procès à cinq enfants de famille parmi les plus riches de la cité des anges ? Personne ne le ferait.

Elle ne dit rien, jamais, ni à ses parents, ni à qui que ce soit. Elle garde en elle, pour elle, l'horreur qu'elle avait subis. Ses premières pensées furent de suicide, de mettre un terme à sa vie pour échapper à la terreur de ses cauchemars. Si elle n'était pas assez brave pour affronter ses agresseurs et qu'elle avait peur de vivre, elle avait plus peur encore de mourir. Alors la haine remplaça la honte. La colère remplaça la haine. Peu à peu les pensées de suicide devinrent des pensées de vengeance, des pensées de mort et de souffrance. Elle attendit, patiente, préparant lentement sa furieuse vengeance. A ses cours qu'elle suivait avec assiduité et en étant la première de sa classe s'ajoutèrent des cours d’ingénierie et de mécanique. Elle apprit à se battre et se défendre, prenant très à cœur d'apprendre à ne plus jamais être faible. Chaque pièce de sa vengeance se préparait alors qu'il ne fut plus jamais question de ce viol, pas même avec ses camarades de classe qu'elle côtoyait quotidiennement. C'était comme si elle avait oublié. Elle n'a jamais oublié, obnubilée, aveuglée par son besoin de vengeance, la seule chose qui la maintenait entière, qui la maintenait vivante. Elle termina ses études au lycée et trouva rapidement un bijoutier chez qui elle pourrait faire montre de ses talents et de sa créativité. D'abord embauchée comme vendeuse, elle démontra rapidement à l'artisan son savoir sur les métaux et les pierres, sa passion pour en parler mais également sa créativité dans ses dessins de bijoux. Il lui appris à travailler la finesse et la délicatesse. Ses longs doigts fins de pianiste étaient des outils remarquables pour le travail de création qu'elle fournissait au côté de l'artisan qui l'avait embauchée. A 21 ans, elle avait remplacé l'artisan dans la partie création de sa boutique, frappé par la maladie ce dernier tremblait trop pour travailler les bijoux. Il passa vendeur et laissa sa protégée créer les bijoux qu'ils imaginaient ensemble. Et puis il y eut le 17 mars 2027.


Il fait froid dans le hangar où je me trouve. Sur les plaques de métal qui constituent le toit, la pluie tombe, battante, créant une somptueuse mélodie au spectacle devant mes yeux. J'ai acheté ce vieil hangar, une ruine qui ne m'a rien coûté, même pas étanche mais c'est sans intérêt. Devant moi, bâillonnées et se débattant vêtement se trouvent les cinq acteurs de mon viol. L'un après l'autre je les observe. Je les ai drogué, amener ici où j'ai préparé pour eux une sorte de cérémonie funèbre. Avec le temps la vengeance brutale que je voulais a bien changé dans ma tête, plus ingénieuse, plus mortelle, plus dangereuse, tellement plus amusante. Pour chacun, un petit quelque chose, une sorte de bonus, d'ode à la cruauté. Je m'approche du premier, la tête pensante de mon violente, celui qui m'avait remis l'invitation, qui organisait la fête, le seul qui aurait été assez intelligent pour préparer ce qui m'était arrivé. Avant d'enlever son bâillon je lui explique où nous sommes, désigne la caméra activée et ce qui va se passer. Je lui pose une question, il répond correctement et il gagne, il répond mal et il perd. Il hoche la tête pour dire qu'il a compris. Il est attaché les bras au-dessus du corps, les jambes solidement attachées au mur derrière. Sa tête est prisonnière d'un aquarium de verre parfaitement étanche. Je retire doucement le bâillon.

« Tu vas être sage et ne pas crier, n'est-ce pas ? »

Sa première réaction est un hurlement pour appeler à l'aide. Je soupire.

« Mauvaise réponse. »

Lentement, très lentement je verse de l'eau dans l'aquarium. Il se débat comme le niveau monte à un rythme affreusement lent. Il tente de s'échapper sans y parvenir, l'eau commence à atteindre ses voies respiratoires puis finalement inonde tout l'aquarium alors qu'il se noie, agité par une panique absolue. Je me délecte du spectacle enregistré par la caméra, un sourire de pur plaisir sur mes lèvres. Je sautille en me retournant.

« Bien, maintenant vous savez qu'il faudra faire très attention à vos réponses. On va continuer avec … toi … oh oui toi … »

Ni intelligent, ni malin, sans doute le plus crétin de la bande, son seul plaisir au moment de me violer a été la sodomie. Le plus douloureux moment de mon viol fut avec lui. Il est installé bien peu à son aise dans un cube de métal avec une seule petite fenêtre par lequel je peux le voir à l'intérieur. Pour la montagne de muscle qu'il est, ce cube doit déjà être d'un grand inconfort.

« Une facile pour toi : Où dort un gorille de 250 kilos ? »
« Un arbre ! Il dort dans un arbre ! »
Spoiler:
 

Il connut le sombre destin de Sodome, emporté par la chaleur brûlante du four dans lequel il se trouvait. L'odeur affreuse de chair brûlé se répandant dans le hangar alors que ses hurlements cessaient enfin tandis que je me tournais vers celui qui avait eu plaisir à me déshabiller. Tandis que les autres abusaient mon corps, il m'avait insultée, dénigrée, s'était moquée, avait rigolé, s'était extasié et avait fini par violer ma bouche. Il était nu, exhibé en X contre le mur du hangar devant lui un poteau en métal sur roulette et une création personnelle inspirée d'un outil de torture médiéval tellement simple et efficace. Je retire son bâillon et il supplie pour sa vie. Je lui souris, un sourire presque candide dans l'horreur de cet endroit.

« Qu'est-ce qui t'appartient mais est utilisé par les autres ? »
« Je … Je … Euh … Attends … Je vais trouver … Je … Euh … C'est … »
« Allez, allez, je te laisse encore cinq secondes. »
« Non ! Pitié ! Je vais trouver … laisse-moi … C'est … Je … Je ne sais pas. »
Spoiler:
 

J'avance le poteau, la poire s'introduit naturellement dans sa bouche, j'active le petit moteur qui écarte le métal dans sa bouche. Le processus est là aussi très lent, comme quand j'ai versé l'eau ou que le four a chauffé. Je me délecte de sa souffrance, de ses larmes de douleur et des hurlements sonores. Devant la caméra, je prends un maladif plaisir à entendre sa mâchoire craquer et brutalement s'arracher pour ne plus pendre que maintenu par la peau. Il est encore vivant alors qu'il se vide de son sang. Je passe au suivant, il n'avait eu aucun rôle dans la préparation de mon viol, par un malheureux hasard il était tombé sur ses amis me violant et qu'avait-il fait ? Il y avait pris part ! A présent, il est allongé sur une table, privé de toute liberté de mouvement par des entraves.

« Qu'est-ce qu'aucun homme ne veut mais que tous les hommes veulent gagner ? »
« Une mannequin ! Non !!! Non !!! Attends ! »
Spoiler:
 

Sa mort est simple et rapide, au moment où elle arrive j'ai une moue sur le visage, ça aura presque été trop rapide. Un petit COUIC de lames métalliques pour trancher sa tête. Peu jouissif. Diablement efficace. Je m'intéresse finalement au petit dernier. Celui qui n'avait fait que tenir la caméra et le seul que je prenais pour un ami. Assis sur une chaise à roulettes, je l'approche d'une table solidement fixée au sol. Je le force à passer son cou dans un collier de métal puis rapproche de son visage une machine semblable à celles utilisées par les ophtalmologistes . Celle-ci me permet de voir toujours son visage. Ses paupières maintenues solidement ouvertes par des écarteurs oculaires.

« J'ai des mers sans eaux, des villes sans habitants, des plages sans sables et des montagnes sans terre. Qui suis-je ? »
« Euh … euh … l'enfer ! »
Spoiler:
 

Avec une lenteur jouissive, la machine fait avancer deux longs piques en métal qui se dirigent vers ses yeux. Ils s'y enfoncent alors qu'il hurle comme un dément, s'agitant en vain alors que les piques font lentement leur chemin à travers ses yeux vers son cerveau. Sa torture dure de longues minutes jusqu'à ce qu'il s'apaise et s'immobilise, mort.

« Police ? Oui, ici Morgan Ford, je suis actuellement à l'ancien hangar au nord de la ville, celui qui a été abandonné il y a sept ans. Je vous y attends. Pourquoi ? Parce que mademoiselle je viens de tuer cinq personnes et j'y ai pris un plaisir infernal. »



Lorsque les policiers arrivèrent sur place, ils trouvèrent une scène de crime qui fut qualifié d'horrible et d'inhumaine dans la presse. Morgan était là, les attendant sagement devant l'entrée du hangar, avant qu'ils ne soient arrêtés elle s'était agenouillée, les mains derrière la tête en attendant qu'ils ne fassent leur travail. Elle n'opposa aucune résistance, se laissa emmener dans un silence complet en laissant les policiers découvrir les horreurs du hangar rendues plus insoutenables encore avec cette odeur atroce de viande humaine grillée. Si ni la vidéo, ni la jeune femme n'expliquèrent le motif de son crime, la vidéo était une preuve sans appel de sa culpabilité. Elle ne tenta jamais de nier, choisit de se représenter seule et collabora pleinement avec le procureur pour lui faciliter son travail et cela même quand il expliqua demander la peine de mort. Elle acquiesça simplement à cette annonce, sans frisonner, sans trembler. Si dire la vérité ne lui aurait pas évité la prison, elle aurait pu éviter une condamnation aussi lourde mais à peine les cinq hommes morts, elle avait ressenti un terrible vide. Où aurait dû être de la satisfaction, du bonheur, se trouvait un trou béant. Toutes ces années sa vengeance était sa raison de vivre, de se lever et soudainement ça n'était plus là. Sa vie lui semblait fade et si elle avait toujours anticipé de faire éclater la vérité, son absence totale de goût de la vie l'a finalement convaincue de ne rien dire. Devant un juge abasourdi par son attitude, acceptant toutes les accusations, ce qui aurait dû un procès fastidieux pour empêcher la promulgation de la peine capitale fut un procès rapide à l'issue funeste. Seulement Morgan n'est pas morte. Par politesse elle avait reçu le prêtre qui voulait prier pour son âme, ce dernier ne comprenait pas et elle s'en amusa d'une énigme : a quelle question ne pouvez-vous jamais répondre "oui" ? Le prêtre joua le jeu en réfléchissant avant d'abandonner. Morgan lui sourit et dans son oreille murmura quelques mots. Le prêtre se leva alors pour l'abandonner à son destin. Un destin qui n'était pas la mort mais un portail. Elle et neuf autres allaient devoir le traverser. Ils n'avaient pas le choix, un saut dans l'inconnu, et tous les firent.

Elle se réveilla dans une grande prairie, un endroit qu'elle ne connaissait pas. Chaque membre du groupe sembla partir dans une direction. Elle regarda autour d'elle, la montagne ne l'inspirait pas vraiment, si elle avait appris à se battre et s'entrainait régulièrement une randonnée ou de l'escalade ne l'enchantait pas vraiment. Quand son regard se posa sur le château au loin, elle considéra sérieusement d'en prendre la direction, après tout c'est un endroit où elle pourrait trouver un refuge avec un peu de chance. Son regard fut alors attiré par quelque chose d'autre, bien plus distant, bien plus lointain, cela ressemblait beaucoup à une île. Le château ou l'île. Un choix qu'elle décida de laisser au hasard, ramassant une pierre plate et de l'herbe, elle en colora une face. Vert et elle va au château, blanc et elle va vers l'île. C'est ainsi que Morgan s'engagea dans une marche en direction du château, marche qui n'allait pas bien se passer pour elle. Quelques kilomètres seulement après le début de sa marche, elle entendit le bruit soudain de chevaux lancés au galop, elle se retourna pour être percutée violemment par l'un d'eux. Son réveil fut douloureux, désorientée par sa tête qui tournait et qui la lançait, ses épaules douloureuses d'avoir ses mains dans le dos, enferrées solidement l'une à l'autre. Ses yeux papillonnèrent plusieurs fois, il faisait noir, un feu de camp éclairait trois hommes qui buvaient et riaient en parlant de leur prise. Elle serait une bonne fête, elle ferait une bonne esclave. La remarquant, l'un d'eux, sans doute aucun le chef, s'approcha, faisant remarquer aux autres qu'il voulait "tester la marchandise". Aucun n'objecta, acquiesçant en laissant la jeune femme être tirée par les cheveux un peu plus loin. Agenouillée par son ravisseur, celui-ci présenta sa verge à sa bouche. Un crochet violent envoya la jeune femme au sol, la mâchoire endolorie. Attrapée par les cheveux, il la replaça à genoux avant de forcer le passage de sa bouche entrouverte. Il put besogner sa prise trois fois avant de pousser un hurlement terrible, puis de nombreux autres. Il tentait d'arracher sa vigueur aux dents de la future esclave. Il pouvait sentir sur son membre les dents qui claquaient encore et encore sans lui laisser la possibilité de s'extirper. Malgré les coups elle tenait bon, jusqu'à ce qu'il se recule sauvagement dans un hurlement plus glauque encore que les autres. Tombant au sol en pleurant, il jura de la tuer mais elle fut plus rapide. Morgan se jeta sur lui, sa tête percuta violemment son nez qui éclata. Se retournant Morgan chercha la dague qu'il portait à sa ceinture, elle se souleva et se laisse tomber sur lui, la dague solidement tenue entre ses mains. Elle se releva et se laissa tomber jusqu'à ce qu'une poigne de fer l'attrape et la soulève, la jetant à l'écart. De sa bouche elle cracha enfin le morceau de verge arraché par ses dents. La dague était restée dans le corps de l'esclavagiste qui gisait sans vie. Ses deux compères approchèrent, armes en main, décidées à la tuer. Les cris de l'homme, en plus d'avoir alerté ses amis, avaient alerté d'autres personnes. L'attaque fut d'une efficacité terrible, ils moururent avant même de l'avoir pleinement réalisé. Morgan fut relevée par des femmes qui la libérèrent de ses entraves avant de l'emmener vers cette île en direction de laquelle elle regrettait de ne pas avoir marché.

Une nouvelle vie s'entama pour Morgan sur l'île d'Hara, le domaine des fières Amazones. Aux côtés de ces guerrières talentueuses, elle découvrit l'endroit qui serait désormais le théâtre de sa vie. Tant de choses à voir et à apprendre, de règles mais aussi de façon de vivre. Le confort très rudimentaire fut l'étape la plus difficile pour Morgan. Pourtant la brune trouva sa place dans cette société, apprenant à se battre aux côtés de véritables guerrières. Elle ne tarda pas à mettre son savoir dans le travail du métal au profit des amazones, non comme bijoutière mais comme forgeronne. Heureuse de cette place trouvée, elle parvint même à en oublier sa vie d'avant, presque entièrement. Certaines choses lui manquaient au quotidien : la musique qu'elle aimait écouter en travaillant, un bon lit douillet, une bonne bière avec une pizza. Elle tâcha d'amener aux amazones un peu de ce qui se faisait chez elle, sur Terre. Cela commença avec quelques bijoux qu'elle fabriqua avec des métaux ordinaires faciles à trouver, elle tenta de les initier aux saveurs d'une pizza, puis finalement se fit une place comme forgeronne sur l'île. Elle parlait peu d'elle-même mais écoutait les autres amazones avec attention, elle gardait son passée pour elle sauf pour une chose qu'elle avait partagé : sa haine des hommes après son viol enfant. Bien sûr elle ne parla pas de téléphone portable ou de chantage à l'internet mais elle leurs raconta le récit de son viol et sa haine profonde des hommes depuis ce jour. Cela ne fit que l'aider mieux à s'intégrer. Les années s'écoulèrent, son travail était apprécié des amazones. La qualité de ses armes mais surtout la finesse de bijoutière dans la finition en faisait une forgeronne admirée pour son travail. La légèreté et la solidité de ses pièces d'armures était appréciées mais également les objets du quotidien comme la vaisselle. Ses commandes préférées demeurent celles d'armes de très grandes qualités, souvent destinées aux meilleures guerrières ou offertes à des amantes. Ces armes-là lui permettaient de renouer un peu avec son travail passé de bijoutière par le soin supplémentaire apporté à des finitions graphiques et parfois l'incrustation de pierres précieuses.

Depuis quelques semaines, quelque chose a changé en elle. Comme chaque matin, elle commence par allumer le feu qui alimentera sa forge pour la journée mais désormais en l'allumant, elle se sent différente. A ce moment-là elle regarde toujours par l'ouverture dans le mur tenant lieu de fenêtre et chaque fois un sourire nait sur son visage. Un simple petit sourire, témoin d'un désir de vie retrouvé, d'une envie désormais d'être autre chose. Non elle ne reviendrait pas à son métier de bijoutière, elle aime l'importance qu'elle a en tant que forgeronne. C'est plus personnel. Plus intime. Comme si pour la première fois de son existence elle désirait aimer et être aimée. Un sentiment nouveau et étrange pour elle


code par kusumitagraph pour don't cry mercy


Dernière édition par Morgan Ford le Ven 12 Jan - 1:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
messages : 209

depuis le : 25/10/2017
age : 36 ans
métier : I'm a fucking Pirate
statut & orientation : Hétéro & Volage


MessageSujet: Re: Morgan Ford   Jeu 11 Jan - 12:00

Welcome!

_________________
we're playing with fire
Just gonna stand there and watch me burn. But that's alright because I like the way it hurts. I travel the world and the seven seas. Everybody's looking for something. Some of them want to use you. Some of them want to get used by you. Some of them want to abuse you. Some of them want to be abused.Who are we, my dear?
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
messages : 27

depuis le : 10/01/2018
age : 31 ans
métier : Forgeronne Amazone
statut & orientation : Lesbienne & Célibataire


MessageSujet: Re: Morgan Ford   Jeu 11 Jan - 12:14

Ahoy pirate !

Allez je mets un challenge sur ma fiche !
Pour ça c'est très simple, dans la deuxième partie de ma fiche j'ai mis une petite énigme (rien de méchant) à la place de la citation, le premier à y répondre juste gagne un RP ! (Et on ne triche pas avec internet =o)
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
messages : 114

depuis le : 27/10/2017
age : 32 ans
métier : Assassin
statut & orientation : bisexuelle - celibataire mais coeur prit


MessageSujet: Re: Morgan Ford   Jeu 11 Jan - 12:20

euhhhh je bloque loool

_________________

   
I'm here without you. But you're still on my lonely mind.
   

   
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
messages : 72

depuis le : 04/01/2018
age : 48 ans
métier : Ex-fermier et ex-capitaine pirate. Présentement enchaîné, réduit à l'esclavage par une Amazone l'ayant vaincu.
statut & orientation : Célibataire, père d'une flopée de gamins aux quatre coins du pays & hétérosexuel


MessageSujet: Re: Morgan Ford   Jeu 11 Jan - 13:45


Bienvenue !!! Un personnage prometteur qui se profile là dis donc Iago va tâcher de ne pas trop la taquiner elle ... lol!

Pour l'énigme, j'avoue ne pas trouver non plus
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
messages : 86

depuis le : 09/01/2018
age : 31 ans
métier : Dame de la cour
statut & orientation : Hétéro & Marié au cœur partagé


MessageSujet: Re: Morgan Ford   Jeu 11 Jan - 16:39

Tu as finalement opté pour un autre perso à ce que je vois Smile
bienvenue à nouveau et courage pour la suite Wink
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
messages : 50

depuis le : 12/12/2017
age : 28
métier : Guerisseuse
statut & orientation : célibataire


MessageSujet: Re: Morgan Ford   Jeu 11 Jan - 17:48

Bienvenue ! Il nous faudra un lien, forcément.

_________________
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
messages : 27

depuis le : 10/01/2018
age : 31 ans
métier : Forgeronne Amazone
statut & orientation : Lesbienne & Célibataire


MessageSujet: Re: Morgan Ford   Jeu 11 Jan - 20:22

Merci a vous !

Ana, si tu as une idée, n'hésite pas à me mp ^^

Je t'incluerai dans ma fiche !
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
messages : 118

depuis le : 07/01/2018
age : 41 ans
métier : mercenaire/vagabond
statut & orientation : hétéro et n'ayant jamais connu de tendres moments.


MessageSujet: Re: Morgan Ford   Ven 12 Jan - 6:18

Welcome. Pour l'énigme je dirais que c'est quand on ne peut répondre. Exemple tu es mort? Si la personne répond oui c'est qu'elle n'est pas morte ou bien c'est une aberration...

_________________

Le vrai vagabond est celui qui évite les chemins tracés.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
messages : 215

depuis le : 25/10/2017
age : 77 ans ( encore jeune pour une sirène)
métier : vendeuse de bijoux
statut & orientation : hetero & celibataire


MessageSujet: Re: Morgan Ford   Ven 12 Jan - 7:51












Je me suis bien éclatée en lisant l'arrivée de la belle Morgan au pays de Brise-Air Very Happy Bienvenue et histoire agréable à lire.
Pour bien démarrer sur le forum

Félicitations tu viens d'être validé et comme tu as pu le constater tu as été réparti dans ton groupe. Tu peux dès à présent recenser ton avatar de manière à ce que les autres sachent quelle bouille tu as choisi et aussi pour éviter qu'un futur membre s'inscrive avec celui que tu as choisi. Ensuite tu peux faire les autres demandes en tout genre (rang, métier, ...) c'est très utile pour savoir qui fait quoi et par la suite savoir où il y a plus de monde que d'autres.

Ca c'était le côté vraiment administratif, après tu peux commencer bien sûr à t'occuper de la partie développement du rp et créer ta fiche de liens afin de te faire des amis ou des ennemis. Afin d'évoluer tu peux aussi créer des scénarios (avatar réservable, plus écrit) ou créer des mini scénarios (avatars non réservable, plus un lien qu'un réel personnage) afin de pouvoir t'aider à te construire sur le forum.

Et bien entendu, le plus important ... tu peux à présent rp! Alors bon jeu parmi nous !!


code par kusumitagraph pour don't cry mercy





_________________
Lily
I'm from the deep blue underworld
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
messages : 14

depuis le : 01/12/2017
age : la trentaine passée
métier : Esclave, ancienne médecin sur terre
statut & orientation : Esclave et bisexuelle


MessageSujet: Re: Morgan Ford   Lun 29 Jan - 19:06

Bienvenue avec du retard On est dans le meme groupe de damné...Et en plus on a la meme histoire =P Pour la partie crime en tout cas.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Morgan Ford   

Revenir en haut Aller en bas
 
Morgan Ford
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» le plongeur MORGAN DELCOURT
» Michèle Morgan
» April Morgan [Terminer]
» FORD MONDEO 1.8i 16v ZETEC faible kilometrage
» FORD FIESTA 1,1C TRES FAIBLE KILOMETRAGE MK1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Don't Cry Mercy :: ✿ La gestion du personnage :: Les passeports :: Fiches Validées-
Sauter vers: