AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Eve Nald-Ham | Entre raison et passion, la frontière est mince. | Terminé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Voir le profil de l'utilisateur
messages : 89

depuis le : 09/01/2018
age : 31 ans
métier : Dame de la cour
statut & orientation : Hétéro & Marié au cœur partagé


MessageSujet: Eve Nald-Ham | Entre raison et passion, la frontière est mince. | Terminé   Mar 9 Jan - 14:42




Eve Nald-Ham
Emilia Clarke




Bonjour toi qui me lit, moi c'est Eve Nald-Ham mais en réalité on m'appelle plutôt Lady Eve. J'ai 31 ans car je suis né un 7 décembre 20249 en des terres au-delà des déserts arides. D'origine humaine, je suis une dame de la cour et mon niveau de vie est plutôt riche. Hétérosexuelle et mariée je vis à Brise-Air.

001. J'éprouve une fascination et une attirance certaine pour la lune. sa robe d'argent a toujours su m'apaiser et me faire rêver depuis mon enfance. 002. Alors,
que les dames de la cour aiment être paré des plus beaux bijoux d'or, moi je préfère l'argent. Afficher ma richesse n'est pas une prétention que j'ai. La simplicité est pour moi la plus belle chose. 003. a défaut d'avoir opté pour le combat malgré le sang d'amazone qui coule dans mes veines, j'ai préféré choisir le chemin des arts et de la musique.
Je sais jouer de plusieurs instruments et bien que je n'aime pas me vanter,
on dit de moi que j'ai une jolie voix. 004. Bien que j'arbore toute forme de violence, je ne suis pas inconnue de quelques parades que ma mère a tenté de m'apprendre, mais je ne préfère pas les utiliser. La violence engendre la violence et je ne suis pas fait de cet acabit. 005. J'éprouve un amour profond pour les animaux, il n'est donc pas étrange que je vienne à prendre des animaux blessés pour les guérir et ensuite à nouveau les libérer. J'ai d'ailleurs comme animal de compagnie une hermine que j'ai depuis qu'elle est tout bébé. trop attaché à cet animal, je le garde auprès de moi. Je l'ai amoureusement nommé Silver. 006. J'adore faire de l'équitation, je suis d'ailleurs une excellente cavalière. Mon époux m'a offert un magnifique étalon que j'ai baptisé Zephyr, ce dernier est capable de filer comme le vent et ne se laisse monter que par moi. 007. Profonde amoureuse de la nature, il n'est pas étrange que j'en aime les saisons. Leurs robes sont divines et apaisantes. Chacune ayant un charme particulier, mais je dois avouer que ma préférence se porte vers l'hiver et sa robe immaculée et sans défaut.
me myself and I. Qui suis-je ? Parfois, moi-même, je me perds dans cette question pourtant, sans grande importance. A quoi bon définir ce que l'on est avec des mots. C'est tellement dérisoire. Je préfère montrer qui je suis plutôt que de parler à tout va sans que personne ne vienne à comprendre le caractère qui est en moi. Bien, des gens s'évertuent à penser que mon attitude pacifiste ne pourra guère m'aider, mais je déteste la violence. Je n'ai jamais aimé les conflits, j'ai toujours cherché à jouer les arbitres en espérant calmer les violences naissantes. Je suis une femme qui veut le bonheur de chacun au point même de m'oublier. Pas du tout égoïste, je me fais un devoir de faire plaisir aux autres tout en étant moi-même. Douce, compréhensive, franche et spontanée, qu'on m'aime ou non, cela m'importe peu, je ne cherche pas spécialement à être apprécié des gens. Après tout, je sais par avance que mon caractère pousse certaine personne a en abuser ou au contraire à me protéger des méchancetés que l'on peut trouver à la cour du roi. Personne n'est à l'abri des médisances, et même si je ne cause aucun souci à qui que ce soit, les âmes sont facilement jalouses et viennent à inventer des mensonges pour souiller notre réputation.

Je ne dis pas que je suis la meilleure des personnes. Je considère que la perfection n'est point de ce monde et c'est justement cela qui le rend si magnifique à mes yeux. Il nous pousse à donner le meilleur de nous-même au quotidien. Ce que j'aime par-dessus tout, c'est écouter et aider de mes conseils les personnes qui en ressentent le besoin. Qu'importe votre rang, mes parents m'ont enseigné que la noblesse vient du cœur et non du sang qui coule dans vos veines. J'ai beau être la fille d'un chef de village et l'épouse du frère de notre roi que cela ne m'empêche guère d'agir avec modestie et générosité. Trop pacifiste pour certain, la violence m'effraie au plus haut point. J'admets que c'est un défaut de ne pas vouloir lever les armes, mais j'ai toujours su que je n'étais pas faite pour le combat. Mais, je me sais capable de tout pour les êtres qui me sont chers. De toute manière, le cœur des hommes est une terre de mystère et on ne sait jamais ce qui peut se produire. Je sais par avance que je suis prête à tout pour mon fils, il est mon soleil, ma vie, mon tout. Quand il est malade, je ne quitte jamais son chevet, je tente de lui enseigner des valeurs simples et sûres qui j'espère, le rendra meilleur de jour en jour. Avant d'être un guerrier comme son père, je souhaite qu'il soit un homme bien. Le reste m'importe peu, tout comme sa richesse, sa notoriété ou celle qu'il aura décidé d'épouser. Je ne veux que son bonheur.

Chaque jour, je souris, on ne verra jamais une once de tristesse. Peut-être me verra-t-on l'esprit ailleurs, mais l'on pensera toujours que l'inspiration m'emporte sur des terres lointaines. La nature m'inspire dans son entièreté et j'aime à jouer des mélodies que je connais ou que j'ai créé au fil de mes envies. Il m'est facile de verser une larme sous un magnifique lever ou coucher de soleil tout comme à me sentir pleinement heureuse quand je vois la mer sous mes yeux en entendant le chant des vagues et lorsque le parfum salé vient caresser mes narines. Je me satisfais de peu de chose et pourtant, je ne manque de rien. On me comble de présent et pourtant, une simple fleur peut faire mon bonheur. Malgré mon statut dans mon village, j'ai vécu dignement et simplement, ce style m'a toujours convenue alors, même si je connais les règles de bienséances et la bonne tenue en société, il m'arrive d'être égaré et de m'y sentir étouffer, un peu comme un oiseau dans une cage dorée.

S'il m'arrive de me sentir mal, je ne le montre à personne. Les sujets qui me concernent doivent rester terrer dans mon cœur, car j'ai appris qu'une femme doit toujours faire au mieux et être bien pour son époux et sa famille. Malgré mes nombreuses faiblesses, je suis malgré tout un pilier avec ma bonne humeur et le fait que je trouve de la force même quand je suis au plus bas de mon humeur ou bien que ma santé ne se trouve pas des meilleurs. Une femme, une épouse, une mère n'ont guère le droit de se permettre d'être malade ou de flancher.

Il y a des fois où les gens me demandent comment je fais pour être toujours aussi souriante et forte malgré les difficultés qu'apporte la vie. Je leur réponds simplement que tant que mon époux et mon fils se portent bien, alors j'ai tout le bonheur qu'il me faut.

Cependant, dans les profondeurs abyssales de mon être demeure des secrets que personne ne connaît à ce jour et c'est peut-être mieux ainsi. Que dirait-on si l'on apprenait que j'entretiens une relation hors mariage avec un pirate qui ne me laisse pas de glace et pour qui j'éprouve plus que l'affection que je ressens pour mon époux pourtant si bon à mon égard. Il m'aime pleinement et inconditionnellement et je me sens honteuse de ne point lui offrir le même amour. Ma relation avec ce pirate m'a même poussé à douter sur qui est le père de mon fils. Parfois, je me dis qu'il tient de mon mari et ensuite, il y a des moments où je vois mon amant dans les traits de son visage. Je ne dis rien, je me tais, mais je n'en pense pas pour autant.

Suis-je monstrueuse d'agir de la sorte ? Une femme n'est pas en droit d'agir ainsi. Je viens d'une époque où les hommes et les femmes sont peut-être égaux, mais question mariage, c'est tout autre chose. Peut-être que je me fais de fausses idées, que je suis peut-être un peu trop puritaine sous un certain point. Mais, quand je vois ma mère qui est d'une fidélité à toute épreuve envers mon père, je viens à me poser la question. Je devrai aimer mon mari, mais je n'éprouve que de l'affection. Je fais mon devoir comme il est demandé de le faire et je parviens à leurrer malhonnêtement l'homme à qui j'ai dit oui, mais je me sens mal de le trahir. Quand je suis avec mon époux, je pense à mon amant et quand je suis avec mon amant, je pense à mon mari. C'est une forme de trahison pour celui à qui j'ai lié ma vie alors, que je sais que ce pirate m'est aussi infidèle que je peux l'être.

Mais avec lui, c'est un goût de nouveau, une passion qui m'étreint et fait bouillonner mon être jusqu'à m'offrir de délicieux frissons. C'est le danger, le plaisir de d'outre-passer les limites. Une liberté que l'on m'offre que peu à la cour où je suis obligée de tenir un rôle qui se veut quasi parfait parce que je suis la femme du frère de notre roi. Entacher la réputation de mon mari serait entacher celle du roi. Je m'évertue au jour le jour, de perpétuer un combat que moi seule connaît tout en brûlant d'un secret désir de retrouver l'homme qui a bousculé mes habitudes et surtout l'ordre des choses.

Arcadia. Ce personnage est un scénario de Roan Vane dont je suis tombée amoureuse. Une fragilité certaine, mais une force qui coule tout de même en elle. Car pour sourire au quotidien, il faut avoir une certaine force. Incarnée par la belle Emilia Clarke, j'espère pouvoir faire honneur à son créateur en la jouant de la meilleure façon qui soit.

Arrivée depuis peu, je suis également Malvina Hennessy sur le forum. Deux personnages totalement différent l'une de l'autre. Feu et glace. Chaud et froid, cela sera vraiment plaisant à les jouer l'une et l'autre    


code par kusumitagraph pour don't cry mercy


Dernière édition par Eve Nald-Ham le Jeu 11 Jan - 12:43, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
messages : 89

depuis le : 09/01/2018
age : 31 ans
métier : Dame de la cour
statut & orientation : Hétéro & Marié au cœur partagé


MessageSujet: Re: Eve Nald-Ham | Entre raison et passion, la frontière est mince. | Terminé   Mar 9 Jan - 14:42







Le cœur à ses raisons que la raison ignore.


De toute ma vie, j'ai toujours connu le bonheur même dans les difficultés et la tristesse, je savais à quoi me raccrocher pour voir le positif dans chacune des situations. On me dit fragile, trop sans doute pour une fille de guerrier et d'une amazone, mais voilà, la violence n'a jamais été un moteur pour ma part. J'aime ce qui est doux, tendre et sans douleur. Je peux très bien dire que je connais des techniques de combat, mais jamais il ne me viendrait à l'esprit d'en user. Je n'arrive pas à me résoudre à faire du mal à quelqu'un, ce n'est qu'une roue vicieuse qui n'engendre que de nouvelles douleurs et je ne souhaite pas en être l'instigatrice. J'agis selon ma volonté sans trop sortir des sentiers battus, en tout cas, c'est ainsi que je tente d'agir quotidiennement. Mais, nous savons tous que la perfection n'est guère de ce monde et bien que mon mari me pense parfaite, j'aime à lui dire que personne ne l'est. Mais, j'aurais beau répéter cela qu'il s'entêtera à penser le contraire. Au fond, cela me fait mal qu'il me voit ainsi après tout ce que je peux faire dans le secret. Mais, ne nous focalisons pas sur cela pour le moment, il me faut commencer par le début de façon propre et chronologique, tout du moins, je m'évertuerais à le faire.

Comme dit plutôt, je suis née de l'union d'un guerrier chef de village et d'une amazone qui s'est elle-même exilé ne supportant pas la façon de vivre des siens. L'esclavage et l'abus n'ont jamais été une chose qu'elle aimait et je suis heureuse de dire que je tiens d'elle. Je ne peux pas arrêter cette activité qui existe depuis que le monde est monde, mais je fais en sorte de traiter mes esclaves avec amour et respect. Je suis née par-delà les terres arides, dans des contrées où les plaines peuvent devenir d'un blanc sublime lorsque la neige se met à tomber et que les lacs se mettent à geler pour que l'on puisse y glisser comme si nous avions le pouvoir de marcher sur l'eau. Un miroir où l'on peut contempler la vie des êtres aquatiques sans avoir à se mouiller. Rien que de me rappeler de mon chez moi me donne un pincement au cœur, comme tout à chacun, je suis prise de mélancolie et de nostalgie. Je reste au fond de moi, une enfant qui rêve de retrouver le temps de l'insouciance et de la naïveté, là où l'on peut encore rêver sans craindre que la réalité nous frappe. Bien que je puisse admettre que tous les enfants ne peuvent connaître une vie heureuse comme la mienne et cela me désole. En tant que mère et femme sensible, je ne peux pas supporter la détresse dans le regard d'un pauvre être qui n'a rien demandé. Alors, dans la mesure de mes moyens, je fais ce qu'il faut même si cela se révèle un peu inutile quand on sait que la cour ne se centre que sur leur petite personne. C'est l'une des raisons qui fait que je me sente étouffer, à l'écart des mœurs de la cour. Étrange pour beaucoup, une perle pour d'autres pour finalement être une nuisance à cause de la jalousie que je soulève. Mais, je ne m'en préoccupe guère, cela me passe au-dessus de la tête tant que j'ai mon fils Marek près de moi.

De mon enfance, je me souviens de mes deux frères dont je m'occupais étant l'aînée, j'avais déjà des responsabilités, mais il m'arrivait de m'évader et de vagabonder grimpant les arbres pour la vie sous un angle nouveau. Je n'étais sans doute pas la plus parfaite des filles parce que j'étais prompt à bien des rêveries, la tête dans les nuages et pas assez sur terre. Je me souviens de ces instants passé en compagnie de ma cousine Visenya, qui, à cette époque encore, voyait comme moi. Une vie sans nuages à rêver du prince charmant. Sur bien des points, nous étions semblables avant que la vie n'en décide autrement et que la roue tourne violemment. Elle me manque même si j'ai conscience de son geste, je ne peux m'empêcher de croire que la femme que je connais a dû avoir une bonne raison de faire cela. Mais toute cette violence n'a fait que l'éloigner de ces sentiers que nous arpentions ensembles en filles parfaitement sages, en tout cas, cette sagesse était parfois dévié. Surtout par moi, qui souhaitais une once de nouveauté sans pouvoir l'atteindre. Sans doute par peur du changement, je me sens à la fois bien mieux dans mon cocon tout comme je cherche à m'en échapper. Je sais, je suis une femme compliquée et contradictoire en quelques points, mais ceci est notre secret.

Du jardin de mon enfance, je suis passée à la cour dès que je fus en âge de m'y rendre. Je devais apprendre à connaître le grand monde et la cour semblait l'endroit idéal pour y trouver le bonheur. J'avais peur de quitter les terres que je connais, mes deux frères, mais également mes parents. Mais, l'oiseau doit un jour quitter son nid et je me faisais heureuse de m'en aller avec ma cousine. Je n'étais pas totalement seule dans ce voyage. J'étais jeune, prisonnière pas bien des émotions durant le trajet qui nous séparait de Brise-Air. À l'heure où je vous raconte ceci, je peux encore vous traduire les battements de mon cœur à chaque fois que notre voyage nous rapprochait de la cour du roi. Mon destin était déjà défini avant même que je ne le choisisse, trouver un bon époux et former ma propre famille. C'est ainsi que les gens de la haute vivent. Ils ne sont pas aussi libres que l'on pense et ce même si l'argent n'est pas un problème pour nous. Enfin, cet argent appartient à mon époux et non à moi, je peux en disposer comme je le souhaite, mais je reste de ces femmes qui aiment la simplicité et qui ne sont pas obligées d'être couverte de présent pour se sentir bien. Personnellement, je trouve le bonheur dans le simple fait de respirer encore, de voir mon fils, de faire ma musique ou encore... Lui. Voir un homme qui est mon total opposé, mais nous ne sommes pas encore là.

Rapidement, le frère du roi, plus âgé de quelques années que moi a su trouver en moi une épouse de choix. Sans doute que ma douceur a su le conquérir. Je me souviens qu'un jour, il m'a dit que sous ma douceur se cachait une force que je ne soupçonnais pas encore. À ce moment-là, j'ai cru que ce n'était qu'une parade pour me conquérir et moi, l'enfant d'un chef de village modeste et d'une amazone qui n'a jamais su attirer l'attention outre mesure, je me retrouvais devant un homme qui a su me mettre à l'aise et me conquérir doucement. Suis-je amoureuse de mon époux ? Qui peut dire qu'il connaît véritablement l'amour. Moi qui ne l'ait jamais connu, comment puis-je affirmer un fait qui semble si simple. Certains disent que l'amour peut venir avec le temps, pour ma part, je ne ressens qu'une profonde affection pour mon époux. Je n'ai pas à me plaindre, malgré sa rudesse apparente, c'est un homme qui est amoureux de moi, doux et un très bon père pour Marek. Il est toujours aux petits soins pour nous et parfois, j'ai l'impression qu'il me connaît mieux que moi-même, cependant, il ne peut se douter des profondeurs de mon cœur. De ce que ce dernier cache sans l'avouer à personne, même pas à moi-même.

Oui, il y a des moments où je comprends à peine mes propres réactions, mes choix aussi. C'est comme cet homme qui me hante sans que je ne veuille réellement l'avouer. Roan Vane est un homme à la réputation sanglante et cruelle, tout ce que je peux arborer. J'en ai eu largement la preuve lorsque ce capitaine et pirate de surcroît ait pris en chasse le bateau sur lequel je me trouvais alors, que je revenais d'une visite chez mes parents. C'était bien avant que je sois enceinte, bien avant que mon fils me fasse découvrir les joies d'être mère. Roan nous a pourchassé sans ménagement, son équipage a tué la quasi-totalité des hommes à bord et je ne parle pas de mes servantes qui ont été... Rien que d'y penser, je me sens tellement mal. Longtemps, je suis restée à son bord, traité en prisonnière et pourtant, sans que je ne comprenne comment ni pourquoi, une relation est née entre nous. Oh, je ne pourrai plus vous dire comment cela est arrivé, c'est une chose qui restera en moi. Cet homme a su faire naître une passion que j'ignorais jusqu'à aujourd'hui, d'étranges sentiments jamais connus, et même mon mari n'a su faire naître un tel tourment en moi. Délicieux, mais fort dérangeant.

De ce temps et le jour où mon mari a payé la rançon demandé, Roan et moi, nous nous voyons en secret. Entretenant une secrète liaison et je ne désire pas que cela se sache. Pas peur ? Par honte ? Ou bien est-ce seulement pour connaître le frisson, une passion qui me fait bouillir de l'intérieur d'une façon plaisante, grisante, dangereuse certes, mais loin d'être horrible. Parfois, les choses sont claires en moi, mais de sa part, je l'ignore, je ne pose même pas la question, je ne souhaite pas en connaître la réponse. Par peur, sans aucun doute, je suis très pleutre à ce sujet.

Quant à Marek... Alors, que je n'y croyais plus, l'annonce de ma grossesse a sonné comme une libération. J'avais peur de ne pas connaître le bonheur de sentir la vie grandir en moi et c'est un état que j'ai adoré même si j'ai connu quelque désagrément. Mais, cette petite tête blonde est arrivée, il m'arrive cependant de me poser la question étant donné ma vie secrète. Mon époux ou Roan ? J'ignore qui est véritablement le père, je suis heureuse qu'il me ressemble, mais par moment, il a les attitudes de mon époux et parfois, j'ai l'impression de voir le côté trop impétueux du pirate. Mon mari est tellement fou de Marek, pour lui, c'est son fils. Je me sens tellement horrible de regarder sans rien faire, mais le déshonneur tomberait sur ma famille et moi tout comme ce fut le cas pour ma cousine. Et puis, à quoi s'attendre si Roan en est le père, comme amant, il est parfait, il fait ressortir une femme que je peine à reconnaître. Mais, je ne pense pas qu'il serait du genre à être père. Peut-être que je me trompe, peut-être que non, mais il vaut mieux que les choses restent ainsi pour le bien être de Marek.

Même si mes sentiments me poussent vers le pirate, je ne peux pas les écouter... Peut-être que si... Je l'ignore, je sais que ce pirate est aussi volage et indomptable que le vent tandis que moi... Fidèle sans l'être vraiment. Je trompe mon mari oui, mais uniquement avec lui. Dans une certaine mesure, je suis loyale bien que coupable de tromper.

J'ignore de quoi sera fait mon avenir, mais je saurais l'affronter, au jour le jour avec les forces qui sont à ma disposition. Pour son enfant, une mère est capable de bien des choses, ne mettez pas trop à profit ce que vous croyez savoir en me voyant. Il faut toujours se méfier des apparences.

Un visage ne fait pas tout. Une réputation non plus, en public et en privé nous ne sommes guère semblables. A la cour, tout n'est que faux semblant, je tente d'être moi-même dans la mesure du possible. Si je le souhaite, et même si ce n'est pas digne de mon rang, je grimpe aux arbres et j'observe l'horizon, c'est la seule folie visible que je me permets, mais mon époux dit que je peux surprendre sans même m'en rendre compte.

La preuve en est que je me surprends moi-même. Comment ai-je fait pour attirer l'attention d'un pirate dont la réputation est loin d'être tendre. Comment arrivons-nous à nous entendre alors, que nous sommes si différents. Si la mer est une divinité, qu'elle nous préserve mon fils et moi, de la fureur d'un destin qui peut se montrer odieux comme il le fut pour ma pauvre cousine. Comme elle me manque, Visenya a toujours été comme ma sœur et ces conseils auraient été plus que bienvenues et puis, je sais qu'elle aurait adoré Marek. Même si c'est risque, j'aimerais la revoir, comprendre et surtout savoir pourquoi ce geste plutôt qu'un autre. Elle si douce dans mes souvenirs. Je m'inquiète constamment que cela soit pour elle, pour mon fils, mon époux et Roan. Partir en mer ne signifie pas revenir. Je ne dis rien, je me tais. Je vis en souriant parce que je sais qu'un sourire vaut mieux qu'une larme et que ce dernier apporte le bonheur même si parfois, il tarde à arriver.


code par kusumitagraph pour don't cry mercy


Dernière édition par Eve Nald-Ham le Jeu 11 Jan - 12:36, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
messages : 216

depuis le : 25/10/2017
age : 36 ans
métier : I'm a fucking Pirate
statut & orientation : Hétéro & Volage


MessageSujet: Re: Eve Nald-Ham | Entre raison et passion, la frontière est mince. | Terminé   Mar 9 Jan - 15:01


_________________
we're playing with fire
Just gonna stand there and watch me burn. But that's alright because I like the way it hurts. I travel the world and the seven seas. Everybody's looking for something. Some of them want to use you. Some of them want to get used by you. Some of them want to abuse you. Some of them want to be abused.Who are we, my dear?
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
messages : 73

depuis le : 04/01/2018
age : 48 ans
métier : Ex-fermier et ex-capitaine pirate. Présentement enchaîné, réduit à l'esclavage par une Amazone l'ayant vaincu.
statut & orientation : Célibataire, père d'une flopée de gamins aux quatre coins du pays & hétérosexuel


MessageSujet: Re: Eve Nald-Ham | Entre raison et passion, la frontière est mince. | Terminé   Mar 9 Jan - 15:10


Re-bienvenue avec cette dame de la haute ! Très bon choix d'avatar en tous cas
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
messages : 128

depuis le : 27/10/2017
age : 32 ans
métier : Assassin
statut & orientation : bisexuelle - celibataire mais coeur prit


MessageSujet: Re: Eve Nald-Ham | Entre raison et passion, la frontière est mince. | Terminé   Mar 9 Jan - 16:40

Réé!! et excellent choix de scenario!

_________________

   
I'm here without you. But you're still on my lonely mind.
   

   
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
messages : 89

depuis le : 09/01/2018
age : 31 ans
métier : Dame de la cour
statut & orientation : Hétéro & Marié au cœur partagé


MessageSujet: Re: Eve Nald-Ham | Entre raison et passion, la frontière est mince. | Terminé   Mar 9 Jan - 21:39

Quel accueil ! Merci beaucoup
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
messages : 127

depuis le : 07/01/2018
age : 41 ans
métier : mercenaire/vagabond
statut & orientation : hétéro et n'ayant jamais connu de tendres moments.


MessageSujet: Re: Eve Nald-Ham | Entre raison et passion, la frontière est mince. | Terminé   Mer 10 Jan - 22:34

Re-bienvenue!

_________________

Le vrai vagabond est celui qui évite les chemins tracés.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
messages : 219

depuis le : 25/10/2017
age : trente quatre années déjà au compteur
métier : amazone, et entraîneuse des amazones
statut & orientation : célibataire et bisexuelle


MessageSujet: Re: Eve Nald-Ham | Entre raison et passion, la frontière est mince. | Terminé   Mer 10 Jan - 23:17

ouhhhh personnage super! Très bon choix Smile
Bienvenue

_________________
good girls go to heaven and bad girls go everywhere

Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
messages : 216

depuis le : 25/10/2017
age : 36 ans
métier : I'm a fucking Pirate
statut & orientation : Hétéro & Volage


MessageSujet: Re: Eve Nald-Ham | Entre raison et passion, la frontière est mince. | Terminé   Jeu 11 Jan - 14:16












Alors toi tu n'as pas le choix : tu dois rentrer dans la même baignoire que moi! C'est justement telle que je me l'imaginais
Pour bien démarrer sur le forum

Félicitations tu viens d'être validé et comme tu as pu le constater tu as été réparti dans ton groupe. Tu peux dès à présent recenser ton avatar de manière à ce que les autres sachent quelle bouille tu as choisi et aussi pour éviter qu'un futur membre s'inscrive avec celui que tu as choisi. Ensuite tu peux faire les autres demandes en tout genre (rang, métier, ...) c'est très utile pour savoir qui fait quoi et par la suite savoir où il y a plus de monde que d'autres.

Ca c'était le côté vraiment administratif, après tu peux commencer bien sûr à t'occuper de la partie développement du rp et créer ta fiche de liens afin de te faire des amis ou des ennemis. Afin d'évoluer tu peux aussi créer des scénarios (avatar réservable, plus écrit) ou créer des mini scénarios (avatars non réservable, plus un lien qu'un réel personnage) afin de pouvoir t'aider à te construire sur le forum.

Et bien entendu, le plus important ... tu peux à présent rp! Alors bon jeu parmi nous !!


code par kusumitagraph pour don't cry mercy

_________________
we're playing with fire
Just gonna stand there and watch me burn. But that's alright because I like the way it hurts. I travel the world and the seven seas. Everybody's looking for something. Some of them want to use you. Some of them want to get used by you. Some of them want to abuse you. Some of them want to be abused.Who are we, my dear?
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
messages : 89

depuis le : 09/01/2018
age : 31 ans
métier : Dame de la cour
statut & orientation : Hétéro & Marié au cœur partagé


MessageSujet: Re: Eve Nald-Ham | Entre raison et passion, la frontière est mince. | Terminé   Jeu 11 Jan - 14:25

Merci Jezabel Smile

Cela me fait plaisir à entendre, je suis contente d'avoir su comprendre le personnage tel que tu l'imaginais
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
messages : 54

depuis le : 12/12/2017
age : 28
métier : Guerisseuse
statut & orientation : célibataire


MessageSujet: Re: Eve Nald-Ham | Entre raison et passion, la frontière est mince. | Terminé   Jeu 11 Jan - 17:44

Re-bienvenue ! Super perso en effet !

_________________
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Eve Nald-Ham | Entre raison et passion, la frontière est mince. | Terminé   

Revenir en haut Aller en bas
 
Eve Nald-Ham | Entre raison et passion, la frontière est mince. | Terminé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Gaya Michel Élie - Entre discipline et passion
» Les relations entre jumeaux , jumelles....
» Les loups ne se mangent pas entre eux
» Est-ce que votre BC ferme entre Noël et le Jour de l'an?
» ARMES ,TRAFIC et RAISON D'ETAT

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Don't Cry Mercy :: ✿ La gestion du personnage :: Les passeports :: Fiches Validées-
Sauter vers: